Version classiqueVersion mobile

L'alimentation à découvert

 | 
Catherine Esnouf
, 
Jean Fioramonti
, 
Bruno Laurioux

Septième partie. Alimentation, environnement et territoire

7.1. Localisation de la production alimentaire

Carl Gaigné

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 1000000000000461000002FC19222962.jpg

Hungry Planet – Familles du monde. La famille Casales (Cuernavaca, Mexique), pose avec sa consommation alimentaire hebdomadaire. Budget : 189,09 $. Photo Peter Menzel / Cosmos

La localisation de la production alimentaire n’est pas le fruit du hasard. Elle est dictée par de nombreux paramètres relevant de la nature (qualité des sols, climat), de la technologie (mécanisation, chimie), de l’économie (prix, demande) et des régulations publiques (subventions/taxes, réglementation). Le poids respectif de ces facteurs a évolué dans le temps, à des rythmes différents selon les régions du monde.

Les grandes étapes

Il y a plus de 10 000 ans, la période néolithique est un point de départ important dans la mesure où l’offre alimentaire se fixe dans le sol et où l’homme commence à se sédentariser et à former des villes. L’agriculture et l’élevage se substituent progressivement à la cueillette et à la chasse et se développent principalement là où émergent les villes. Pour nourrir les premiers citadi...

Auteur

Économiste
UMR « Structures et Marchés Agricoles, Ressources et Territoires »
INRA
Rennes
gaigne@rennes.inra.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search