Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'alimentation à découvert

 | 
Catherine Esnouf
, 
Jean Fioramonti
, 
Bruno Laurioux

Sixième partie. Une alimentation encadrée

6.10. Tabous, interdits alimentaires et religions

Alban Gautier, Sophie Nizard et Geneviève Cazes-Valette

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Tabous, interdits et christianisme

Parmi les traits qui distinguent aujourd’hui le christianisme des autres monothéismes, l’absence de tabous alimentaires est notoire. Ce trait se dégage très tôt dans l’histoire du christianisme, comme en témoignent divers passages du Nouveau Testament. D’après les Actes des Apôtres, le « Concile de Jérusalem », en 70 de notre ère, aurait suspendu pour les fidèles d’origine païenne l’obligation de respect des prescriptions alimentaires de la Loi juive, mais aurait maintenu l’interdiction du sang et des idolothytes*. Surtout, ni le Nouveau Testament ni les Pères de l’Église ne mettent de distinction entre animaux purs et impurs : au contraire, un autre passage des Actes des Apôtres semble l’exclure.

La doctrine et la pratique chrétiennes ont ainsi abouti au refus de tout tabou alimentaire, c’est-à-dire de tout interdit absolu. Si l’interdit du sang fut observé dans les premiers siècles, il fut progressivement laissé de côté ; quant...

Auteurs

Sociologue
Centre d’Études Interdisciplinaires des Faits Religieux
École des Hautes Études en Sciences Sociales
Paris
sonizard@hotmail.com

Anthropologue de l’Alimentation
Toulouse Business School - Université de Toulouse
Toulouse
g.cazes-valette@tbs-education.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540