Version classiqueVersion mobile

L'alimentation à découvert

 | 
Catherine Esnouf
, 
Jean Fioramonti
, 
Bruno Laurioux

Sixième partie. Une alimentation encadrée

6.8. Une politique nutritionnelle de santé publique pour la France : le Programme National Nutrition Santé (PNNS)

Serge Hercberg

Texte intégral

1En 2001, la France s’est dotée d’une politique nutritionnelle de santé publique, au travers de la mise en place du Programme National Nutrition Santé (PNNS*). Depuis, deux phases quinquennales de ce programme se sont déroulées (PNNS1 2001-2005 et PNNS2 2006-2010) et une nouvelle phase est en cours (PNNS 2011-2015). Depuis le 27/07/2010, le PNNS est inscrit dans le Code de la Santé Publique.

Objectifs

2Le PNNS a pour finalité de promouvoir les facteurs de protection de la santé au travers de l’alimentation et de l’activité physique et de réduire l’exposition aux facteurs de risques au niveau de la population générale et des groupes à risques spécifiques. Dès sa conception il a inclus clairement le développement de l’activité physique au même titre que l’amélioration de l’alimentation dans ses objectifs.

3Selon la loi, il a comme mission de favoriser : 1° l’éducation, l’information et l’orientation de la population (recommandations en matière nutritionnelle et d’activité physique) ; 2° la création d’un environnement favorable au respect des recommandations ; 3° la prévention, le dépistage et la prise en charge des troubles nutritionnels dans le système de santé ; 4° la mise en place d’un système de surveillance de l’état nutritionnel de la population et de ses déterminants ; 5° le développement de la formation et de la recherche en nutrition humaine.

Fig. 1 – Affiche du Programme National Nutrition Santé

4Depuis son lancement, le PNNS tend vers des objectifs nutritionnels de santé publique précis et quantifiés, élaborés par des comités d’experts. Il intègre dans un continuum la prévention primaire, le dépistage, la surveillance et la prise en charge des pathologies nutritionnelles (surcharge et dénutrition). Il est articulé avec le Plan Obésité (PO) spécifiquement mis en place entre 2011 et 2013 plus particulièrement centré vers la prise en charge de l’obésité. Il est également la référence pour le plan national pour l’alimentation (PNA) pour ce qui concerne l’éducation et l’information nutritionnelle ainsi que la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire.

Actions

5Le PNNS est fondé sur une approche plurisectorielle qui associe tous les acteurs concernés. Sur un plan opérationnel, pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé, le PNNS développe un ensemble d’actions, de mesures, voire de réglementations. Ses différents axes stratégiques sont orientés vers la communication, l’information, l’éducation, l’environnement nutritionnel et l’offre alimentaire. Il intègre la formation, la recherche, la surveillance et l’évaluation. Il s’articule entre le niveau national et le niveau local ou régional. Le niveau national conçoit les outils validés et offre un cadre de référence pour le développement essentiel des actions de terrain.

6Les actions mises en place sont orientées vers différentes cibles : population générale, groupes à risques, professionnels de santé, professionnels de l’éducation, travailleurs sociaux, collectivités locales et territoriales, monde associatif et acteurs économiques.

7Les actions reposent sur un ensemble de grands principes : le respect du plaisir, de la convivialité et de la gastronomie ; une approche positive, fortement orientée vers la promotion des facteurs de protection, ne se situant jamais dans le champ de l’interdit ; le développement de messages toujours adaptés avec les modes de vie ; la synergie, la complémentarité et la cohérence des messages et de l’ensemble des actions développées.

Bilan

8Dès sa conception, le PNNS a programmé l’évaluation de la réalisation des objectifs qu’il s’est fixé et des structures de surveillance ont été mises en place (InVS, ANSES, INPES).

9La dynamique impulsée au niveau national par le PNNS associé au PO et activement relayée au niveau régional et local a permis des améliorations réelles et significatives de l’état nutritionnel de la population française, objectivées par divers indicateurs et retrouvées dans différentes études. Certains des objectifs du programme ont été partiellement ou complètement atteints : les Français adultes mangent désormais plus de fruits et consomment moins de sel ; les enfants ne mangent encore pas suffisamment de fruits et de légumes. Pour d’autres aliments comme les produits sucrés chez les enfants ou les aliments pourvoyeurs de fibres, les objectifs de santé publique n’ont pas été atteints.

10Les données épidémiologiques mettent en évidence une tendance à la stabilisation des prévalences de surpoids et d’obésité chez les enfants, voire une diminution. S’il persiste de fortes inégalités sociales, la France se trouve dans une situation nutritionnelle moins défavorable que beaucoup d’autres pays européens.

11Enfin, le développement du PNNS a conduit à appréhender les limites des stratégies de santé publique fondées exclusivement sur les déterminants individuels des comportements alimentaires et d’activité physique, et s’appuyant seulement sur la communication et l’information nutritionnelle. Aussi primordiales soient-elles, ces approches n’agissent pas sur les inégalités sociales de santé en nutrition, voire sont susceptibles de les aggraver. Les choix individuels ne peuvent se porter que difficilement vers des aliments de bonne qualité nutritionnelle si l’environnement n’y est pas favorable.

12L’amélioration de la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire et de l’accessibilité à l’activité physique, notamment pour les populations les plus fragiles, sont des défis majeurs pour le futur de la politique nutritionnelle de la France.

Bibliographie

Références bibliographiques

• Hercberg S. et al., « The French National Nutrition and Health Program : 2001-2006-2010 », Int J Public Health 2008 ; 53 : 68-77

• Chauliac M., Hercberg S. « Changing the Food Environment : The French Experience », Adv Nutr 2012 ; 3 : 605-10.

• Castetbon K. et al., « Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) : bilan des études et résultats observés », Cahiers de Diététique et de Nutrition 2011 ; 46 : 11-25.

Table des illustrations

Légende Fig. 1 – Affiche du Programme National Nutrition Santé
URL http://books.openedition.org/editionscnrs/docannexe/image/10461/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 474k

© CNRS Éditions, 2015

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search