Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'alimentation à découvert

 | 
Catherine Esnouf
, 
Jean Fioramonti
, 
Bruno Laurioux

Cinquième partie. Sécurité sanitaire de l'alimentation

5.13. Intoxication par les toxines algales accumulées dans des coquillages et des poissons

Philipp Hess

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les micro-algues marines constituent le premier maillon des réseaux trophiques marins et nourrissent de nombreux organismes marins dont les mollusques bivalves, certains poissons et des crustacés. Ces organismes peuvent ainsi accumuler les métabolites algaux. Une centaine d’espèces produisent naturellement des phycotoxines (du grec phyco, algue). Les intoxications entraînent des malaises rapidement après la consommation du repas (15 mn à 4 h). Certaines de ces toxines peuvent aussi avoir des effets irréversibles ou des effets chroniques. Il n’existe pas d’antidotes pour ces toxines, dont le traitement repose essentiellement sur des thérapies d’urgence comme le lavage gastrique.

Les toxines algales sont classées d’après les symptômes qu’elles engendrent. Comme les faibles doses de toxines ne sont pas nuisibles à l’homme, l’évaluation du risque a permis d’établir des recommandations et la mise en place de seuils admissibles par famille de toxines. Les systèmes de surveillance de toxine...

Auteur

Chimiste
Laboratoire Phycotoxines
IFREMER
Nantes
philipp.hess@ifremer.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540