Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'alimentation à découvert

 | 
Catherine Esnouf
, 
Jean Fioramonti
, 
Bruno Laurioux

Troisième partie. Les systèmes alimentaires

3.12. L’agriculture biologique

Guilhem Anzalone

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec près de 4 % du territoire agricole et 2,5 % du marché alimentaire, l’agriculture biologique est aujourd’hui une composante non négligeable de l’agro-alimentaire en France. Polysémique, cette expression recouvre à la fois un mouvement social, un ensemble de techniques de production et des activités économiques.

Institutionnalisation d’un mouvement social

À l’origine de l’agriculture biologique, les travaux de l’Autrichien Rudolf Steiner, de l’Anglais Albert Howard et des Suisses Hans et Maria Müller portaient un regard critique sur la modernité des sociétés européennes du XXe siècle, marquée par le développement du capitalisme et l’intensification de l’agriculture. Chacun d’entre eux proposait une voie de développement alternative à partir de préoccupations agronomiques, économiques, sociales ou philosophiques. Introduite en France à partir des années 1950, l’agriculture biologique se développe sous la forme d’un mouvement idéologique hétérogène, radical et margi...

Auteur

Sociologue
Unité « Risques, Travail, Marchés, État »
INRA
Ivry-sur Seine
guilhem.anzalone@ivry.inra.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540