Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'alimentation à découvert

 | 
Catherine Esnouf
, 
Jean Fioramonti
, 
Bruno Laurioux

Première partie. Le mangeur au centre de l'alimentation

1.16. Statut socio-économique et alimentation

Céline Laisney et Christophe Serra Mallol

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. Les différences sociales

L’alimentation a longtemps servi à afficher un statut social, et les mets présents à la table des rois, des bourgeois ou des paysans étaient très différents, de même que les manières de table. Malgré l’essor de la consommation de masse, on observe encore dans les pays développés des différences non négligeables, recoupant les catégories sociales ou les niveaux de revenu.

Budget des ménages

Plus les ménages sont pauvres, plus la part de leur budget consacrée à l’alimentation est élevée, illustrant la loi d’Engel* : les 20 % de ménages les plus modestes consacraient, en 2011, 19 % de leur budget à l’alimentation, tandis que pour les 20 % les plus aisés, cette part n’était que de 13,8 % (INSEE). Alors qu’une certaine convergence était à l’œuvre sur le long terme, ce rapprochement s’est ralenti ces dernières années. Mais si la part du budget est moins élevée à mesure qu’on monte dans l’échelle sociale, le montant absolu co...

Auteurs

Prospectiviste
Société Alim Avenir
Paris
claisney@gmail.com

Sociologue et Anthropologue
UMR « Centre d’Étude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir »
CNRS - Université Toulouse
Jean-Jaurès
Toulouse
christophe.serra-mallol@univ-tlse2.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540