Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Sixième partie. Eau et société

18. Adaptation des populations aux conditions extrêmes liées à l'eau

Yamna Djellouli-Tabet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les événements extrêmes* (inondations et sécheresses) ressentis, perçus et/ou subis par les populations, ont nettement évolué au cours du temps. D’abord purement individuelles, les réactions sont, peu à peu, devenues de plus en plus collectives, car les sociétés humaines se sont organisées. Par ailleurs, la mobilisation des services de l’État, de la société civile et des collectivités territoriales est de plus en plus forte. Cette implication est modulée par la richesse relative des communes : une zone riche pourra faire face à ces risques plus aisément qu’une zone plus pauvre. Ces catastrophes naturelles révèlent aussi l’extrême fragilité de certaines classes populaires.

Adaptation face aux inondations

Avec le changement climatique accentué par les actions anthropiques, les modèles actuels prédisent davantage de précipitations très intenses et plus fréquentes dans certaines contrées, ayant pour conséquences des inondations dramatiques. La perception et les adaptatio...

Auteur

Écologue et géographe, Professeure à l’Université du Maine, ESO, Le Mans, p. 282.
yamna.djellouli@univ-lemans.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540