Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Sixième partie. Eau et société

3. Villages lacustres du Néolithique et de l’Âge du Bronze

Pierre Pétrequin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au XVIIIe siècle, les navigateurs – de Cook à Lapérouse – ont fait connaître au monde occidental les villages de Nouvelle-Guinée et d’Océanie construits sur l’eau, avec une architecture sur pilotis et un mode de vie largement tourné vers la pêche. Puis, en 1864, des ruines de constructions préhistoriques sur poteaux ont été découvertes sous le niveau de l’eau dans le lac de Zurich. L’image de cités lacustres* identiques aux villages exotiques s’est alors imposée dans l’imaginaire de nos sociétés. Cette découverte retentissante en a entraîné des centaines d’autres, dans les lacs et les marais situés dans l’emprise des anciens glaciers alpins. Il a fallu se rendre à l’évidence : pendant le Néolithique* et l’Âge du Bronze*, entre 5500 et 800 av. J.-C., les milieux littoraux ont attiré des communautés d’agriculteurs qui ont construit leurs villages dans des ambiances considérées aujourd’hui comme répulsives, en raison des risques d’inondation et de l’humidité permanente.

Une con...

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540