Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Cinquième partie. Qualité de l'eau

12. Potabilisation de l’eau

Bernard Legube

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le concept d’évaluation des risques dus aux eaux consommées par les êtres humains prend naissance au milieu du XXe siècle. Il devient obligatoire pour ces eaux de respecter l’absence de certains germes tests, considérée comme représentative d’un très faible risque de la présence redoutée de certains pathogènes*. Cet objectif sanitaire « d’absence de germes tests » a aujourd’hui montré son efficacité et a permis de réaliser d’énormes progrès dans le domaine de l’hygiène publique au XXe siècle.

L’usine conventionnelle d’eau potable

C’est dans le premier quart du XXe siècle que se développent les procédés de filtration lente, de désinfection (javellisation*, ozonation*), puis de clarification* utilisant la coagulation*. Dans les années 1960-1970, le traitement de l’eau pour la production d’eau potable demeure toujours très simplifié. Les eaux souterraines sont simplement pompées et chlorées et le traitement des eaux superficielles est conçu suivant le schéma classique :...

Auteur

Physicien, Professeur à l’Université de Poitiers, IC2MP, Poitiers, p. 224.
bernard.legube@univ-poitiers.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540