Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books
T
W

Décors et costumes du XIXe siècle. Tome I

 | 
Nicole Wild

V

Texte intégral

LE VAISSEAU FANTÔME

Opéra en deux actes de Paul Foucher et Bénédict Révoil, d’après Richard Wagner.

Musique de Pierre-Louis Dietsch.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Le Peletier) le 9 novembre 1842

Décors de René Philastre et Charles Cambon.

Costumes de Paul Lormier.

A. I, t. 1 : Une salle chez Barlow.

A. I, t. 2 : Le bourg de Shetland. À dr., la maison de Barlow.

A. II : Autre vue de Shetland. Un monastère à g. Au fond, un rocher.

En 1840, Richard Wagner, s’inspirant d’une nouvelle d’Henri Heine, rédige l’esquisse d’un opéra en un acte, conçu comme lever de rideau d’un ballet. Lors de son premier séjour à Paris, il le soumet au directeur de l’Opéra, Léon Pillet. Intéressé par le sujet, mais ne pouvant s’engager à lui passer commande, Pillet arrive à convaincre Wagner de lui céder l’argument pour la somme de cinq cents francs.

L’œuvre que composa Dietsch n’eut qu’un succès très médiocre. Un rapport de l’Académie Royale de Musique analyse les raisons de cet échec : « La commission regrette d’avoir à déclarer que la représentation du Vaisseau fantôme a trompé son attente : elle n’a trouvé ni dans les décors, ni dans les costumes et autres accessoires ce caractère de grandeur et de magnificence par lequel doit se signaler notre première scène lyrique et dont le sujet ne pouvait se passer. Le genre fantastique impose des conditions qu’on ne saurait se dispenser de remplir » (A.N., F21 1069).

1. Esquisse de décor de l’acte II, par Charles Cambon

Crayon, aquarelle. Non signée, s. d.

H. 313 x L. 480 mm.
[Esq. Cambon 121

2. Esquisse de décor de l’acte II, par Charles Cambon

Fusain et sanguine. Non signée, s. d.

H. 430 x L. 578 mm.
[Esq. Cambon 122

Dessin identique au précédent, mais réalisé de manière plus sombre et dramatique. Coin droit arraché.

« Des trois décors qui ont été peints pour le Vaisseau fantôme, le premier, représentant une salle gothique, ne peut être considéré que comme un rideau d’attente. Les deux autres, représentant deux sites de l’île Shetland, avec la mer en perspective, pèchent au moins par la monotonie. Le vaisseau qui donne son nom à l’ouvrage ne figure que sur l’affiche et les spectateurs le cherchent vainement » (A.N., F21 1069).

3. Six maquettes de costumes par Paul Lormier

Aquarelle, gouache. En partie signées et datées : 1842.

H. ca 220 x L. 150-180 mm. – Pag. 48-53.
[D. 216 (14)

LA VENDETTA

Opéra en trois actes de Léon Pillet et Adolphe Vannois.

Musique d’Henri de Ruolz.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Le Peletier) le 11 septembre 1839

Divertissements de Joseph Mazilier.

Décors de René Philastre et Charles Cambon.

Costumes de Paul Lormier.

A. I : En 1796, en Corse. Les montagnes aux environs de Porto-Vecchio. Une chaumière, un hangar.

A. II : Id.

A. III : Intérieur de la chaumière de Mateo.

1. Étude pour la maquette construite de l’acte III, par Émile Daran

“Plan et élévation de l’escalier et des deux murs en pente de la chambre rustique”.
[Maq. A 263

2. Huit maquettes de costumes par Paul Lormier

Plume, aquarelle, gouache. Signées et datées : 1839.

H. ca 240 x L. 160 mm. – Pag. 111-118.
[D. 216 (12)

LES VÊPRES SICILIENNES

Opéra en cinq actes d’Eugène Scribe et Charles Duveyrier.

Musique de Giuseppe Verdi.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Le Peletier) le 13 juin 1855

Décors de Joseph Nolau et Auguste Rubé (A. I, IV), Charles Cambon et Joseph Thierry (A. II, V), Édouard Despléchin (A. III).

Costumes de Paul Lormier et Alfred Albert.

A. I : Place publique à Palerme.

A. II : Site pittoresque aux environs de Palerme.

A. III, t. 1 : Le cabinet de Guy de Montfort à Palerme.

A. III, t. 2 : Riche salon.

A. IV : Cours d’une forteresse.

A. V : Palais, jardin et terrasse.

Le 5 octobre 1854, le ministre donne son approbation au directeur de l’Opéra pour la distribution des décors ainsi conçue : les décorations seront nouvelles à l’exception de l’acte I, composé avec le rideau réformé de l’acte II de la Fronde ; le château de l’acte I du Prophète auquel on ajoutera un escalier et le palais de l’acte I de la Corbeille d’oranges. Nolau et Rubé sont chargés d’effectuer les retouches (B. O., registre AD 63).

1. Maquette construite de l’acte III, tableau 2, par Édouard Despléchin

2 plantations.

1 toile de fond.

3 principales.

7 esquisses.

7 éléments divers.
[Maq. A 275

2. Sept maquettes de costumes par Paul Lormier et Alfred Albert

Crayon, plume, aquarelle, gouache. Signées et datées : 1855.

H. ca 240 x L. 150 mm. – Pag. 1-7
[D. 216 (18)

Le fol. 3 n’est pas signé.

Pour la reprise de 1863, on reprit les mêmes décors avec retouches de Cambon et Thierry pour les actes I, II, V ; et retouches de Nolau et Rubé pour les actes III, IV.

VERT-VERT

Ballet-pantomime en trois actes d’Adolphe de Leuven et Joseph Mazilier.

Musique d’Ernest Deldevez et Jean-Baptiste Tolbecque.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Le Peletier) le 24 novembre 1851

Décors de Charles Cambon et Joseph Thierry.

Costumes de Paul Lormier.

A. I : Palais de Fontainebleau. Jardins.

A. II : Une salle d’hôtellerie.

A. III, t. 1 : Petit salon, formant l’entrée du dortoir.

A. III, t. 2 : Salle du palais de Fontainebleau.

1. Esquisse de décor de l’acte III, tableau 1, par Charles Cambon

Pastel (brun) avec rehauts de blanc, sur papier beige. Non signée, s. d.

H. 455 x L. 610 mm.
[Esq. Cambon 123

Lits disposés de chaque côté. Architecture grandiose de palais Renaissance.

2. Esquisse de décor de l’acte III, tableau 1, par Charles Cambon

Pastel (brun) avec rehauts de blanc, sur papier beige. Non signée, s. d.

H. 422 x L. 562 mm.
[Esq. Cambon 124

Disposition différente. Les lits ne sont plus placés que d’un même côté.

CAMBON. Vert-vert, no 2

3. Neuf maquettes de costumes par Paul Lormier

Crayon, plume, aquarelle, gouache. En partie signées et datées : 1851.

H. ca 230 x L. 200 mm. – Pag. 35-43.
[D. 216 (17)

Les ff. 37, 41-43 ne sont pas signés.

LA VESTALE

Tragédie lyrique en trois actes d’Étienne de Jouy.

Musique de Luigi Spontini.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Montansier) le 15 décembre 1807

Divertissements de Pierre Gardel et Louis Milon.

Décors de Protain.

A. I : Le forum.

A. II : Intérieur du temple de Vesta, de forme circulaire.

A. III, t. 1 : Le champ d’exécration.

A. III, t. 2 : Le cirque de Flore et le temple de Vénus Érycine.

Reprise le 22 août 1821 (salle Le Peletier)

Décors de Pierre-Luc-Charles Ciceri.

1. Esquisse de décor de l’acte III, tableau 1, par Pierre-Luc-Charles Ciceri

Crayon, lavis de bistre. Signée en bas à g. : C. 65, s. d.

H. 150 x L. 230 mm.
[Esq. Ciceri 141

2. Autre esquisse de décor de l’acte III, tableau 1, par Pierre-Luc-Charles Ciceri

Crayon, plume, lavis et mise au carreau. Superposition de plusieurs plans et collages. Non signée, s. d.

H. 189 x L. 375 mm.
[Rés. 1018

Fol. 7, no 18.

Au fond, le mont Quirinal au sommet duquel s’élève le temple de la Fortune.

Pour la reprise du 17 mars 1854, décors de Séchan, Despléchin, Nolau et Rubé.

CICERI. La Vestale, no 2

LE VIOLON DU DIABLE

Ballet fantastique en deux actes et quatre tableaux d’Arthur Saint-Léon.

Musique de Cesare Pugni.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Le Peletier) le 19 janvier 1849

Décors d’Édouard Despléchin, Joseph Thierry.

Costumes de Paul Lormier.

A. I, t. 1 : Auberge du cheval blanc, dans un village breton.

A. I, t. 2 : Bal dans le château du Poulighein.

A. II, t. 1 : Pavillon d’une ferme.

A. II, t. 2 : Fête magnifique dans le château de Poulighein.

1. Esquisse de décor de l’acte II, tableau 2, par Édouard Despléchin

Rideau pour le divertissement des fleurs animées donné dans la salle de spectacle du château.

Plume, lavis gris, sur papier beige. Signée en bas à dr. : Despléchin, s. d.

H. 245 x L. 510 mm.
[Esq. Despléchin 22

2. Quatorze maquettes de costumes par Paul Lormier

Crayon, aquarelle. En partie signées et datées : 1848.

H. 200-230 x L. 110-240 mm. – Pag. 65-78.
[D. 216 (16)

Les ff. 69-74, 76-78 ne sont ni signés ni datés.

LA VOIX HUMAINE

Opéra en deux actes de Mélesville.

Musique de Giulio Alary.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Le Peletier) le 30 décembre 1861

Décors de Joseph Nolau et Auguste Rubé.

Costumes d’Alfred Albert.

A. I : Paysage.

A. II : Intérieur d’une église avec orgue.

1. Onze maquettes de costumes par Alfred Albert

Crayon, aquarelle, gouache. Signées et datées : 1860 ou 1861.

H. ca 250 x L. 150 mm. – Pag. 1-11.
[D. 216 (20)

Voir la notice concernant Tannhäuser.

LA VOLIÈRE OU LES OISEAUX DE BOCCACE

Ballet-pantomime en un acte d’Eugène Scribe.

Musique de Casimir Gide.

Création au Théâtre de l’Opéra (salle Le Peletier) le 5 mai 1838

Chorégraphie de Thérèse Elssler.

Décors de René Philastre et Charles Cambon.

Costumes de Paul Lormier.

Acte unique : La scène se passe à Saint-Domingue.
Jardin élégant. Au fond, une immense volière.
À g., une chaumière rustique.

1. Trois maquettes de costumes par Paul Lormier

Aquarelle et gouache. Signées et datées : 1838.

H. ca 235 x L. 180 mm. – Pag. 37-39.
[D. 216 (12)

Table des illustrations

Légende CAMBON. Vert-vert, no 2
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/973/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Légende CICERI. La Vestale, no 2
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/973/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 305k

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

T
 
W