Version classiqueVersion mobile

Jetons des institutions centrales de l’Ancien Régime. Catalogue. Tome II

 | 
Thierry Sarmant
, 
François Ploton-Nicollet

Catalogue. Tome II. Quatrième Partie

Avant-propos

Texte intégral

1Institution remontant au Moyen Âge, le Conseil du roi se subdivisait à l’époque moderne en plusieurs formations de compositions différenciées.

2On trouve d’un côté un ou plusieurs conseils de gouvernement, dont la dénomination varie, mais dont l’effectif demeure réduit et que le roi préside en personne ; de l’autre, un Conseil de justice et d’administration, à la composition élargie, présidé par le chancelier de France et désigné sous le nom de « Conseil privé », « Conseil des parties » ou sous l’appellation plus officielle de « Conseil d’État privé, finances et direction ».

3C’est de cette formation élargie du Conseil que procèdent les jetons dits du Conseil du roi.

4Il est à remarquer que les jetons du Conseil du roi ont été frappés avant 1673, date à laquelle le Conseil privé reçut l’organisation qu’il conserva jusqu’à la Révolution.

Bibliographie

B. Barbiche, Les Institutions de la Monarchie française à l’époque moderne, Paris, 1999, p. 131-134, 279-311.

Michel Antoine, Le Conseil du roi sous le règne de Louis XV, Genève, Droz, 1970.

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search