Version classiqueVersion mobile

Trésors monétaires XXIX

 | 
Vincent Drost

Troisième partie : Saint-Germain-lès-Arpajon et les trésors géants

Étude

Vincent Drost et Dominique Hollard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

3.1. Les trésors géants en Gaule
dans la seconde moitié du iiie siècle

Vincent Drost et Dominique Hollard

Comment déterminer l’importance d’un trésor ? Faut-il prendre en compte la masse quantitative – le nombre – des espèces qui s’y trouvent, ou bien se fonder sur la valeur d’échange – le pouvoir d’achat – qu’elles représentent ? Des ensembles de monnaies d’or de petite taille (quelques centaines d’exemplaires) peuvent être très importants en termes de valeur, tels les trésors du Chapitre de Rennes1, de Lava2, de Fontaine-la-Gaillarde3, etc. Ces derniers cristallisent des fractions de la masse monétaire bien plus importantes que les gigantesques dépôts constitués de dizaines de milliers de monnaies en médiocres alliages cuivreux.

Dans le cadre de l’étude du trésor de Saint-Germain-lès-Arpajon, ce sont logiquement ces dépôts se distinguant par leur taille exceptionnelle qui ont retenu notre attention4. Il nous a semblé utile de fournir un inventaire de ces trésors géants, ou « mégadépô...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search