Version classiqueVersion mobile

Trésors monétaires XXVII

 | 
Frédérique Duyrat

Le monnayage en Francie occidentale au xe siècle. L’apport des nouveaux trésors

Étude

Marc Bompaire

Résumé

La réunion de six trésors des xe-xie siècles offre l’occasion de reprendre et de compléter l’étude proposée par Françoise Dumas dans la publication du trésor de Fécamp. Avec 2 378 exemplaires du xe s. issus de 36 ateliers différents, l’ensemble paraît représentatif pour la plus grande partie de la France au nord de la Loire, là où s’exerçait l’influence des Robertiens. Une abondance et une diversité monétaires qui permettent de poser la question de l’autorité monétaire qui préside au choix des types, des poids, des titres des pièces, mais aussi à l’implantation des ateliers monétaires. Des ateliers principaux dotés d’un dynamisme propre apparaissent en effet au centre de groupes d’émissions et de zones de circulation qui, probablement, reflètent également pour partie les modes d’utilisation des espèces monétaires.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce volume contient la publication de six trésors qui présentent une certaine unité.

Du point de vue chronologique, les dates d’enfouissement estimées s’échelonnent sur un siècle et demi, de 960 à 1105, ce qui pour cette période représente une réelle densité de trouvailles1 et un progrès sensible dans la connaissance des monnayages, comme le manifeste l’apparition d’un nombre significatif de types inédits. Cela a permis à Bruno Foucray de proposer ci-dessous des typo-chronologies pour un bon nombre de monnayages. Il précise bien qu’il s’agit d’hypothèses de travail, dont certaines demeurent invérifiables en l’état de la documentation, mais on peut légitimement considérer avec lui que ces propositions argumentées apporteront un point de départ solide pour les études à venir et un cadre dans lequel pourront s’insérer les émissions qui seront révélées par de futures découvertes venant jalonner plus précisément ce siècle et demi. C’est d’ailleurs un des premiers enseignements que l’on peu...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search