Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Marcel Proust, L’Agenda 1906

 | 
Nathalie Mauriac Dyer
, 
Françoise Leriche
, 
Pyra Wise
, 
et al.

4. Filatures d’août 1913

f. 21 à 23

Texte intégral

f. 21

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 21

f. 21

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

11 Août 1
sortent du Bd H 2 à 7 20 3
helent le taxi 1570 G7 4 pour aller au coin de la r. St Laurent 5
Puis prennent un fiacre 6 à la gare de l’Est descendent les blds ext jusqu’au
Bd M. 7 descdt ce b. 8
traversent la Pl de la C. 9
Quais de la R G. 10 Pt St

Notes critiques

1. 11 Août

Début des notes d’une filature qui durera quatre jours. La firme Kodak n’ayant ouvert une boutique au 9, boulevard des Italiens qu’en mai 1913 (voir f. 21v, n. 8), tandis que la société d’articles photographiques Mazo aura quitté le boulevard de Magenta pour le boulevard Saint-Martin en 1914 (voir f. 22, n. 5), il s’agit des 11, 12, 13 et 14 août 1913. Proust est justement rentré brusquement de Normandie le 4 août en compagnie de son chauffeur-secrétaire Alfred Agostinelli, dans des circonstances qui restent mal éclaircies (Corr, t. XII, lettres 109, 112, 113). Il aura peut-être confié cette filature à une agence de police privée, dont il noterait le compte rendu qui lui serait donné par téléphone ou plus probablement, puisqu’il semble craindre d’être écouté, en personne. On trouve dans l’annuaire Paris-Hachette de 1913 sous la rubrique « Renseignements confidentiels » de nombreuses agences de ce type, la plus connue étant celle de l’ancien policier Eugène Villiod, au 37, boulevard Malesherbes : « En 1913, son standard téléphonique regroupe quatre lignes, une succursale est ouverte à Bruxelles, et de luxueuses publicités s’étalent dans les magazines à la mode. » (Dominique Kalifa, Naissance de la police privée. Détectives et agences de recherches en France 1832-1942, Plon, coll. « Civilisation et mentalités », 2000, p. 197). On trouvait aussi de nombreuses publicités dans les journaux, tels que Le Matin (voir par exemple les annonces des 21 et 24 juillet 1913, p. 8 ; 7 et 11 août 1913, p. 8).

Retour à la transcription du f. 21

2. sortent du Bd H

Vraisemblablement du 102, boulevard Haussmann, où Proust demeurait depuis la fin de 1906.

Retour à la transcription du f. 21

3. à 7 20

Comprendre « 7 heures 20 ».

Retour à la transcription du f. 21

4. helent [sic] le taxi 1570 G7

Il s’agit d’une plaque minéralogique, comme aux f. 22 (« 587 G7 », « 960-U-8 ») et 22v (« 1028 G3 »). Les plaques G7 étaient celles de la « Compagnie Française des Automobiles de Place », qui deviendra la fameuse société de taxis « G 7 ». Dans le Carnet 4, f. 441, Proust notera aussi la plaque d’un taxi G7 : « 894-G7 », juste après l’adresse de la société : « Cie Fse des Automobiles de Place / 2 Place Collange / Levallois Perret ».

Carnet 4, f. 44

Carnet 4, f. 44

BNF, Manuscrits, NAF 16640. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000658z/​f49.image.r=NAF%2016640.langFR

Taxi G7

Taxi G7

Photographie de presse / Agence de presse Meurisse, 1919, BNF, Estampes et photographie, EI-13 (2608)

Retour à la transcription du f. 21

5. pour aller au coin de la r. St Laurent

Dans le Xe arrondissement de Paris la rue Saint-Laurent, à proximité de la Gare de l’Est, est une rue très courte qui relie le boulevard de Magenta et la rue du Faubourg-Saint-Martin. D’après les annuaires Bottin-Didot et Paris-Hachette il s’agit d’une rue très commerçante. On y note deux hôtels, l’hôtel de Verdun au no 5, et l’hôtel des bords du Rhin au no 8, hôtel garni qu’il ne faut pas confondre avec l’hôtel du même nom situé au no 17 (ancien 19bis) de la rue de la Victoire, qui était en 1904 une maison de passe pour homosexuels (dossier APP JC93 ; voir Nicole Canet, op. cit., p. 78, et Régis Revenin, op. cit., p. 48). C’est peut-être dans l’un des deux hôtels de la rue Saint-Laurent que séjourne la « Me X » dont il est question le jour suivant (f. 21v), voire le personnage désigné par l’initiale « A » (voir f. 22 et n. 3).

Retour à la transcription du f. 21

6. Puis prennent un fiacre

Le fiacre est une voiture hippomobile de louage effectuant des trajets à la demande. Dans le Paris de 1913, il coexiste avec le « taxi » automobile. On se souvient de M. de Charlus choisissant soigneusement son fiacre en fonction du cocher (voir Le Côté de Guermantes I, p. 2642).

Retour à la transcription du f. 21

7. descendent les blds ext jusqu’au Bd M.

Comprendre : « descendent les boulevards extérieurs jusqu’au boulevard Malesherbes ». Par « boulevards extérieurs3 » il faut entendre ici les boulevards construits à l’emplacement du mur des Fermiers généraux qui formait la limite de Paris jusqu’en 1860, soit les boulevards de petite ceinture (et non les boulevards des Maréchaux, correspondant aux nouvelles limites de la ville). Depuis la gare de l’Est le fiacre a donc dû remonter le boulevard de Magenta pour rattraper le boulevard de Rochechouart, suivre les boulevards de Clichy, des Batignolles et de Courcelles, avant de tourner à gauche dans le boulevard Malesherbes. Notons que, s’il s’agissait simplement de rejoindre le pont Saint-Michel (voir la suite du rapport de filature), il existait un itinéraire direct depuis la Gare de l’Est : par les boulevards de Strasbourg et de Sébastopol. Ce long trajet, peu rationnel, peut donc apparaître comme « suspect ».

Carte de Paris avant 1914

Carte de Paris avant 1914

Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953

Retour à la transcription du f. 21

8. descdt ce b.

« descendent ce boulevard ».

Retour à la transcription du f. 21

9. traversent la Pl de la C.

« la place de la Concorde ». On pourrait lire aussi : « le Pt de la C. », soit « le pont de la Concorde ».

Retour à la transcription du f. 21

10. Quais de la R G.

« Quais de la Rive Gauche ».

Filature du 11 août

Filature du 11 août

Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953

Retour à la transcription du f. 21

f. 21v

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 21v

f. 21v

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

Michel 1

12 Aout
prennen2
homme va chercher personnes dehors,
<prennent l’apéritif à 1,20 3.>
Me X rentre seule à l’hotel 4 et revient ¼ d’heure après ressortent à 2 h. achetent un timbre de 25 centimes 5 et mettent une lettre à la boîte vt acheter 6 (en fiacre billets à la Pte St Martin 7 puis chez Kodak 7 bd des Italiens 8
y restent 10 minutes, puis au Restaurant Italien 9 ne ft qu’entrer 10 et sortir Bd Sébastopol, de Strasbourg

Notes critiques

1. Pt St / Michel

Fin du folio précédent : « Quais de la Rive Gauche. Pont Saint-Michel ».

Retour vers la transcription du f. 21v

2. prennen

La transcription linéarisée suit l’ordre dans lequel Proust a vraisemblablement inscrit ces notes, commençant par « prennen[t] » (pour : « prennent l’apéritif… »), qu’il reprend à côté de la date après avoir noté « homme va chercher personnes dehors ».

Retour vers la transcription du f. 21v

3. 1,20

Comprendre « 1 heure 20 » de l’après-midi. Il arrive à Proust de noter ainsi les heures, comme dans le Carnet 4 : « Train 21 à 7,30 » (f. 6v).

Retour vers la transcription du f. 21v

4. hotel [sic]

Probablement un des deux hôtels de la rue Saint-Laurent (voir f. 21, n. 5).

Retour vers la transcription du f. 21v

5. achetent [sic] un timbre de 25 centimes

Très probablement un timbre de type Semeuse, de couleur bleue.

Timbre-poste de 25 centimes bleu, type « Semeuse de Roty »

Timbre-poste de 25 centimes bleu, type « Semeuse de Roty »

Créé par Louis-Oscar Roty
Gravé par Jean-Baptiste Lhomme
D’après Louis Eugène Mouchon
© La Poste

Retour vers la transcription du f. 21v

6. vt acheter

« vont acheter ».

Retour vers la transcription du f. 21v

7. Pte St Martin

Il s’agit sans doute d’un achat de billets pour le théâtre de la Porte-Saint-Martin, 16 boulevard Saint-Martin, qui donnait depuis le 26 juin 1913 Tartarin sur les Alpes, comédie en 5 actes et 7 tableaux de Léo Marchès, d’après Alphonse Daudet. Rappelons que Proust était proche des deux fils Daudet, et particulièrement de Lucien en 1913.

Retour vers la transcription du f. 21v

8. chez Kodak 7 bd des Italiens

En mai 1913 un magasin de la firme Kodak s’était installé au rez-de-chaussée du no 9, boulevard des Italiens, loué au duc d’Albufera (selon Paul Barbotin, « A Contribution to the History of the Kodak Establishments in France », 1966, p. 9 ; document aimablement transmis par Jean-Pierre Martel, Archives Kodak-France, conservées par l’association Le Cercle des Conservateurs de l’Image Latente [CECIL]). Sur le placard 89 du premier volume, estampillé par l’imprimeur du « 11 juin 1913 », une addition manuscrite témoigne qu’en juin ou au début de juillet 1913, Proust ne savait pas encore orthographier le nom de la société, qu’il francise en « Kodacq ». Il s’agit du passage où Saint-Loup parle au héros des photographies qu’il a prises de sa maîtresse, Rachel : « […] Saint-Loup […] n’avait jamais voulu me montrer sa photographie, me disant, “d’abord el ce n’est pas une beauté et puis elle vient mal en photographie. Ce sont des instantanés que j’ai faits moi-même avec mon Kodacq et ils te donneraient une fausse idée d’elle” […]. » (placard 894, colonne 4). Voir le texte définitif dans l’édition de 1918, qui a gardé la faute d’orthographe et mis une minuscule à « kodacq » : À l’ombre des jeunes filles en fleurs II, p. 3025.

Retour vers la transcription du f. 21v

9. Restaurant Italien

Il doit s’agir du restaurant italien « Poccardi » dont une succursale se trouvait au premier étage du 9, boulevard des Italiens. Sur une carte postale ancienne on devine, juste à côté, la boutique Kodak. L’établissement principal de Poccardi se trouvait à l’angle de la rue Favart et de la rue d’Amboise, tout près de l’Opéra-Comique.

Le restaurant italien « Poccardi » ainsi que la boutique Kodak, boulevard des Italiens

Le restaurant italien « Poccardi » ainsi que la boutique Kodak, boulevard des Italiens

Carte postale, collection particulière

Retour vers la transcription du f. 21v

10. ne ft qu’entrer

« ne font qu’entrer ».

Retour vers la transcription du f. 21v

f. 22

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 22

f. 22

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

12 Août – Suite
D 1 costume tailleur bleu chapeau de paille noire avec plume de même couleur prennent taxi 587 G7 dans la rue St Laurent.
A 2 Prend <à 10h. pour venir ici 3> taxi 960-U-8

13 Aout
en fiacre pd st* 4 Kodak puis 8 Bd Magenta chez Mazo 5 puis Jardin des Plantes

Notes critiques

1. D

« Dame » ?

Retour vers la transcription du f. 22

2. A

Il pourrait s’agir d’Alfred Agostinelli, l’initiale renvoyant à son nom ou à son prénom.

Filature du 12 août

Filature du 12 août

Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953

Retour vers la transcription du f. 22

3. pour venir ici

Sans doute au domicile de Proust, 102, boulevard Haussmann. Cela suggère qu’Agostinelli demeurait alors dans l’un des deux hôtels de la rue Saint-Laurent (voir f. 21, n. 5).

Retour vers la transcription du f. 22

4. st*

Si cette lecture conjecturale « st » est exacte, l’abréviation signifierait : « prend [le boulevard de] Strasbourg », la rue Saint-Laurent faisant angle en effet avec ce boulevard. Au croisement avec le boulevard Saint-Denis, il suffisait alors de suivre les grands boulevards jusqu’au boulevard des Italiens où se trouvait le magasin Kodak.

Retour vers la transcription du f. 22

5. 8 Bd Magenta chez Mazo

L’entreprise Mazo fabriquait des « appareils, plaques, papiers et produits » pour la photographie ; la boutique sur deux étages, située en 1913 au 8, boulevard de Magenta, déménagera en 1914 au 33, boulevard Saint-Martin (voir l’Annuaire de l’union fraternelle du commerce et de l’industrie, 23e année, Paris, 1914, p. 2496 et p. 2717).

Maison Mazo, en-tête de facture

Maison Mazo, en-tête de facture

BNF, ARCHIVES OPERA 20- 2080 pochette (1-25)

Filature du 13 août

Filature du 13 août

Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953

Retour vers la transcription du f. 22

f. 22v

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 22v

f. 22v

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

14 Août
11, 25 1 1028 G3 2
39 rue Lafayette 3
et de là à la Brasserie Universelle 4
place de la R 5 demande des renseigts6 à un garçon le fiacre 17. 2h.20

Notes critiques

1. 11, 25

Comprendre « 11 heures 25 ».

Retour vers la transcription du f. 22v

2. 1028 G3

L’immatriculation « G 3 » était réservée à la « Compagnie générale des Voitures à Paris », une compagnie de taxis.

Retour vers la transcription du f. 22v

3. 39 rue Lafayette [sic]

La rue La Fayette se trouve dans le IXe arrondissement de Paris. On note alors au numéro 39 une brasserie, des professions libérales (compagnies d’assurances et boursière, médecin) et quelques commerces (modiste, couturière). Il s’agit donc de la première halte du « filé », qui, à 11 heures 25, a pris un taxi G3 en sortant de l’hôtel de la rue Saint-Laurent ou du 102, boulevard Haussmann.

Retour vers la transcription du f. 22v

4. Brasserie Universelle

Brasserie située au 31, avenue de l’Opéra. Elle est décrite dans un guide comme « le rêve de tout étranger à Paris : […] le confort moderne, l’élégance artistique alliés à la bonne cuisine, à la bonne bière et au bon marché. » (Guide des plaisirs à Paris, 1908, p. 588.)

Retour vers la transcription du f. 22v

5. place de la R

« place de la République ».

Retour vers la transcription du f. 22v

6. renseigts

« renseignements ».

Retour vers la transcription du f. 22v

f. 23

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 23

f. 23

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

midi ½ joue aux cartes
2 ½ 1 Gare de l’Est

Notes critiques

1. 2 ½

Comprendre « deux heures et demie ».

Filature du 14 août

Filature du 14 août

Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953

Retour à la transcription du f. 23

Table des illustrations

Titre f. 21
Légende Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre Carnet 4, f. 44
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16640. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000658z/​f49.image.r=NAF%2016640.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 252k
Titre Taxi G7
Légende Photographie de presse / Agence de presse Meurisse, 1919, BNF, Estampes et photographie, EI-13 (2608)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 340k
Titre Carte de Paris avant 1914
Légende Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 4,1M
Titre Filature du 11 août
Légende Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre f. 21v
Légende Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
Titre Timbre-poste de 25 centimes bleu, type « Semeuse de Roty »
Légende Créé par Louis-Oscar RotyGravé par Jean-Baptiste LhommeD’après Louis Eugène Mouchon© La Poste
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre Le restaurant italien « Poccardi » ainsi que la boutique Kodak, boulevard des Italiens
Légende Carte postale, collection particulière
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 324k
Titre f. 22
Légende Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 192k
Titre Filature du 12 août
Légende Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Titre Maison Mazo, en-tête de facture
Légende BNF, ARCHIVES OPERA 20- 2080 pochette (1-25)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 296k
Titre Filature du 13 août
Légende Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Titre f. 22v
Légende Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
Titre f. 23
Légende Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 100k
Titre Filature du 14 août
Légende Plan de la ville de Paris, Parent et Cie, 1890, BNF, Cartes et Plans, GE B- 7953
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1472/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 589k

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access