Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Marcel Proust, L’Agenda 1906

 | 
Nathalie Mauriac Dyer
, 
Françoise Leriche
, 
Pyra Wise
, 
et al.

2. Notes de la fin de l’été ou de l’automne 1909

f. 9v, 10

Testo integrale

f. 9v

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 9v

f. 9v

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

pig <un> colombier seigneurial1, un moul , seig seigneurial <ancien> <seigneurial> <un moulin <ou un lavoir> gothique<s>> un vieux pont, <une borne sculptée> une grange aux dîmes <aux dîmes> <à vastes nef>, un cellier voûté monastique, un<e> lavoir borne sculptée, à nefs voûtées, à chapiteaux un lavoir, un puits anciens, une aiguille 2, une litre 3 funéraire une montjoie 4, une lanterne des morts 5.

Notes critiques

1. <un> colombier seigneurial

Selon toute vraisemblance, l’énumération qui commence ici prolonge, après l’avoir repris en tête, le « pigeonnier ancien » de la page en vis-à-vis. Elle devait enrichir la liste de « ces choses qui exercent sur l’esprit une heureuse influence en lui donnant la nostalgie d’impossibles voyages dans le temps » et que la grand-mère aurait aimé trouver dans une propriété qu’elle aurait louée, comme elle aimait trouver dans les romans de George Sand des « expressions tombées en désuétude et redevenues imagées » (Cahier 10, f. 10). Mais Proust n’a pas donné suite à ce projet (voir infra f. 10 et la n. 1). Notons que la plupart des termes énumérés ont une entrée dans le Dictionnaire raisonné de l’architecture française du xie au xvie siècle d’Eugène Viollet-le-Duc, un ouvrage que Proust avait utilisé pour annoter sa traduction de La Bible d’Amiens de Ruskin (aiguille, chapiteau, colombier, grange, lanterne des morts, moulin, pont, puits). L’énumération, ainsi qu’une note sur l’avant-dernière page du Carnet 2 pris à l’envers, le f. 59v1 : « pt péager, four banal, grange aux dîmes », a resservi plus tard pour un passage qui figure aujourd’hui au début du Côté de Guermantes I : « Malgré l’air de morgue de leur maître d’hôtel, Françoise avait pu, dès les premiers jours, m’apprendre que les Guermantes n’habitaient pas leur hôtel en vertu d’un droit immémorial mais d’une location assez récente, et que le jardin sur lequel il donnait du côté que je ne connaissais pas était assez petit et semblable à tous les jardins contigus ; et je sus enfin qu’on n’y voyait ni gibet seigneurial, ni moulin fortifié, ni sauvoir, ni colombier à piliers, ni four banal, ni grange à nef, ni châtelet, ni ponts fixes ou levis, voire volants, non plus que péages, ni aiguilles, chartes, murales ou montjoies. » (Le Côté de Guermantes I, p. 262). Sur la dactylographie du Côté de Guermantes I, qui daterait de 1913, Proust a travaillé le passage en utilisant d’abord les notes du Carnet 2, puis, dans une seconde version beaucoup plus développée, certaines notes de cette page de l’Agenda (NAF 16736, f. 163 ◉).

Carnet 2, f. 59v (après rotation 180°)

Carnet 2, f. 59v (après rotation 180°)

BNF, Manuscrits, NAF 16638. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60006564/​f61.image.r=NAF%2016638.langFR

NAF 16736, f. 16

NAF 16736, f. 16

BNF, Manuscrits, NAF 16736. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b53077212v/​f43.item.r=NAF%2016736

Retour vers la transcription du f. 9v

2. aiguille

« On donne souvent ce nom à la terminaison pyramidale d’un clocher ou d’un clocheton, lorsqu’elle est fort aiguë. On désigne aussi par aiguille l’extrémité du poinçon d’une charpente qui perce le comble et se décore d’ornements de plomb. (Voy. FLÈCHE, POINÇON). » (E. Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du xie au xvie siècle, Paris, B. Bance, tome I, 1858, p. 11.)

Retour vers la transcription du f. 9v

3. litre

« Bande noire tendue aux obsèques d’un grand personnage soit en dedans soit en dehors de l’église et portant les armoiries du défunt. […] Droit de litre, droits que les seigneurs-patrons fondateurs et les seigneurs haut justiciers avaient de faire peindre leurs armoiries au dedans ou au dehors des églises ou chapelles » (Littré4).

Retour vers la transcription du f. 9v

4. montjoie

« Monceau de pierres jetées confusément, en signe de victoire, ou pour marquer les chemins. S’est dit aussi des croix ou indications mises sur les mont-joies pour reconnaître les chemins » (Littré, s. v. mont-joie5).

Retour vers la transcription du f. 9v

5. lanterne des morts

« Pile creuse de pierre terminée à son sommet par un petit pavillon ajouré, percée à sa base d’une petite porte, et destinée à signaler au loin, la nuit, la présence d’un établissement religieux, d’un cimetière. […] Les provinces du centre et de l’ouest de la France conservent encore un assez grand nombre de ces monuments pour faire supposer qu’ils étaient jadis fort communs. » (E. Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du xie au xvie siècle, Paris, B. Bance, tome VI, 1863, p. 154-161, citation p. 154-155). Proust avait évoqué une « Lanterne des Morts » à la fin de son article « Sur la lecture » (1905) repris dans la préface à sa traduction de Sésame et les lys (1906). Le passage rapprochait déjà les anciennes formes langagières et architecturales : « Ce sont ces formes révolues prises à même la vie du passé que nous allons visiter dans l’œuvre de Racine comme dans une cité ancienne et demeurée intacte. Nous éprouvons devant elles la même émotion que devant ces formes abolies, elles aussi, de l’architecture, que nous ne pouvons plus admirer que dans les rares et magnifiques exemplaires que nous en a légués le passé qui les façonna : telles que les vieilles enceintes des villes, les donjons et les tours, les baptistères des églises ; telles qu’auprès du cloître, ou sous le charnier de l’Aître, le petit cimetière qui oublie au soleil, sous ses papillons et ses fleurs, la Fontaine funéraire et la Lanterne des Morts. » (Sésame et les lys, 1906, p. 55-566).

Retour vers la transcription du f. 9v

f. 10

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 10

f. 10

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

pigeonnier ancien 1.
accacia dans la chambre 2
lumière ramifiée par les embrasses
bois de la commode incrustations 3.
Vue de Venise par Titien 4.
c/Chabrillan 5
Frohsdorf 6
vantail de bois pratiqué dans le porche 7
Porte à double vantail dans le couloir 8
St Sacrement dans enterrement 9
congestionner le sang dans la gorge 10

Notes critiques

1. pigeonnier ancien

Renvoi à l’évocation des goûts de la grand-mère, juste avant l’épisode de la lecture de François le Champi, au début du Cahier 10, f. 107 ◉ : « Or justement les romans champêtres de George Sand étaient pleins eux aussi comme un mobilier ancien, d’expressions toutes vieillies tombées en désuétude et redevenues imagées, comme on n’en trouve plus qu’à la campagne. Et ma grand’mère les avait achetés de préférence à d’autres comme elle eût loué plus volontiers une propriété où il y aurait eu un pigeonnier ancien, un [une ligne blanche] toutes ces choses qui exercent sur l’esprit une heureuse influence en lui donnant la nostalgie d’impossibles voyages dans le temps. » (cf. Du côté de chez Swann, p. 508). Il est vraisemblable que la liste notée ici même sur la page en vis-à-vis, et qui commence de la même façon : « <un> colombier seigneurial […] <ancien> », a d’abord été destinée à compléter, dans le Cahier 10 ou à l’étape de la dactylographie, l’énumération laissée en suspens (voir f. 9v et n. 1). Mais sur la dactylographie « un », mal lu, est devenu « ou », le blanc a été supprimé (« ou toutes ces choses »), et finalement Proust n’a rien ajouté (NAF 16733, f. 769 et NAF 16730, f. 8010).

Cahier 10, f. 10

Cahier 10, f. 10

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Retour vers la transcription du f. 10

2. accacia [sic] dans la chambre

Renvoi à un passage situé à la fin de la scène de la lecture, dans le Cahier 10, f. 1711 : « Ainsi étions-nous dans <Maman et moi> sous l’ombre de l’accacia [sic] qui se découpait dans la chambre et dont la cime presque irréelle étincelait dehors. » Cette phrase et la précédente sont supprimées sur les deux jeux de dactylographie ; la biffure concernant « l’acacia dans la chambre » est incomplète, les éléments biffés n’étant pas remplacés, mais pris dans une suppression plus ample : « Ainsi étions-nous, maman et moi, sous l’ombre de l’accacia qui se découpait dans la chambre et dont la cime presque irréelle étincelait dehors » (NAF 16733, f. 7912 et NAF 16730, f. 8313). Notons que « l’ombre de l’acacia » se maintient quand le souvenir de François le Champi est transféré au début du futur Temps retrouvé : « un enfant […] avait pris ma place qui seul avait le droit de lire <regarder ce mot nom> de François le Champi […] avec la même impression de la m de l’ombre du/e marronnier l’accacia […] » (Cahier 57, f. 614, rédigé à partir des f. 17 et 19 du Cahier 10). Sur l’orthographe proustienne « accacia », voir aussi f. 9, n. 1.

Cahier 10, f. 17

Cahier 10, f. 17

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Retour vers la transcription du f. 10

3. lumière ramifiée par les embrasses / bois de la commode incrustations

Ces deux notations figurent au retour des promenades autour de Combray, lors de l’évocation de la lumière du couchant dans la chambre de tante Léonie. Largement ébauchée dans le Cahier 12 (f. 14v15 ◉ : « Le soleil couchant arrêté par les rideaux et filtrant entre les embrasses illuminait la chambre avec la délicatesse qu’il prend dans les sous-bois et incrustait de petits morceaux d’or le bois clair de la commode »), la description intègre le verbe « ramifier » à l’étape du Cahier de mise au net 63 : « En plein été nous rentrions avant le coucher du soleil <coucher> et pendant notre visite à ma tante, le/a <lumière [du]> soleil qui baissait et fra touchait la fenêtre était divisée, ramifiée arrêtée par <entre> les grands rideaux et les embrasses, divisée, ramifiée, filtrée, et illuminait obliquement la chambre avec la délicatesse qu’elle prend dans les sous bois, incrustant de petits morceaux d’or le bois clair de la commode. » (f. 5916 ◉). Proust ne modifie pas la phrase sur la dactylographie, mais elle est retravaillée sur le placard 22, colonne 1 . Voir Du côté de chez Swann, p. 16317.

Cahier 12, f. 14v

Cahier 12, f. 14v

BNF, Manuscrits, NAF 16652. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004781/​f17.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR

Cahier 63, f. 59

Cahier 63, f. 59

BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f61.image.r=NAF%2018313.langFR

Du côté de chez Swann, placard 22 (détail)

Du côté de chez Swann, placard 22 (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 10

4. Vue de Venise par Titien

Renvoi à un passage du Cahier 10, f. 918-1019 ◉, à propos des méthodes d’éducation esthétique de la grand-mère : « L’idée que me donnèrent de Venise <à qui je ne cessais de penser parce qu’on et où on devait nous men devions aller à une des prochaines vacances> un tableau <dessin> du Titien qui est censé <la représ> <l’> avoir pour fond la lagune, et de Quillebœuf l’étude de Turner qui porte ce nom, était certainement beaucoup moins exacte que celle [que] m’eussent donnée de vulgaires photographies. » Proust pourrait avoir à l’esprit une gravure réalisée par Ruskin d’après une gravure du Titien, qui est reproduite dans Modern Painters : ce paysage, vu depuis la maison de Titien à Venise, ne montre en effet nullement Venise, mais, selon le commentaire de Ruskin, l’église vénitienne de Sainte-Hélène et quelques maisons qui ressemblent à celles de Murano, et surtout, à l’arrière-plan, la chaîne des Alpes tyroliennes, la gravure se trouvant d’ailleurs dans une série de chapitres consacrés à la représentation des montagnes (The Works of John Ruskin, Library Edition, London, 1904, vol. VI, Modern Painters IV, fig. 66, p. 268 ; voir le commentaire de Ruskin p. 266-267). Proust a retravaillé le passage sur les dactylographies (NAF 16733, f. 7520 et NAF 16730, f. 7921) et sur épreuves (placard 7, colonne 8), mais le « dessin du Titien » se maintient jusqu’au texte définitif. Voir Du côté de chez Swann, p. 5022.

Cahier 10, f. 9

Cahier 10, f. 9

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f11.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Cahier 10, f. 10

Cahier 10, f. 10

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Vue de Venise par Titien

Vue de Venise par Titien

Gravure extraite de The Works of John Ruskin, Library Edition, vol.  VI, Modern Painters IV, Londres, G. Allen, 1904, fig. 66, p. 268, BNF, Littérature et art, 4-Z-1494(6)

Retour vers la transcription du f. 10

5. Chabrillan

Lionel de Moreton de Chabrillan épousa en 1854 la danseuse Céleste Mogador, de son vrai nom Élisabeth-Céleste Veinard (1824-1909), qui devint auteur sous le nom de Céleste de Chabrillan (dans la bibliothèque de M. de Guermantes ses ouvrages figurent à côté de ceux de Balzac, avec des auteurs de second ordre : Cahier 1, f. 29v-28v23 ; voir Contre Sainte-Beuve, p. 282). On trouve le nom de M. de Chabrillan dans un ajout du Cahier 9, f. 4524, repris et développé au f. 61v25 ◉, à propos du mariage de Swann avec Odette de Crécy : « en l’épousant, il se déclassait autant qu’un Chabrillan ép en devenant le mari d’ <donnant son nom à> une Céleste Mogador ». La comparaison a été biffée par Proust dès la première révision de la dactylographie (NAF 16730, f. 4726), et ne figure donc plus dans la nouvelle frappe du passage (NAF 16730, f. 48 et NAF 16733, f. 45). « M. de Chabrillan » est également mentionné en vue d’une vérification à la fin du Cahier 12, f. 139v27, dans une série de notes où figure aussi, comme plus haut dans l’Agenda, « liste d’imposition » (f. 8 et n. 7).

Cahier 9, f. 61v

Cahier 9, f. 61v

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f63.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 10

6. Frohsdorf

Résidence autrichienne du comte de Chambord et des Bourbons en exil. Renvoi à un passage du Cahier 9, f. 56-5728 ◉, à propos de la double personnalité de Swann : « […] si à Combray, la conversation tombait sur les princes de la maison de France ma grand’tante disait “des gens que ni vous ni moi ne connaîtront [sic] jamais M. Swann, et nous nous en passons n’est-ce-pas ?”, et le priait de tirer le piano, ces paroles lui rappelant qu’il avait oublié de mettre à la poste sa réponse pour Frohsdorf où il devait le Cte de Chambord l’avait invité à venir passer deux mois, il y avait peut’être un imperceptible sourire au dessus du nez aquilin, dans ce visage désaffecté de son élégance. » Le passage est corrigé sur la dactylographie de 1909 (NAF 16752, f. 12429), biffé sur la page retapée correspondante (NAF 16733, f. 4130), mais réinséré en interligne un peu plus haut, sous une forme abrégée (NAF 16733, f. 3931). On le retrouve sur le placard 4, colonne 1, où Proust transforme « Frohsdorf » en « Twickenham », résidence jusqu’en 1871 du comte de Paris exilé en Angleterre. La correction est logique puisque, au placard précédent, Swann devenait l’« ami préféré du Comte de Chambord <de Paris> et du Prince de Galles » (placard 3, colonne 6). Les hautes fréquentations de Swann, de légitimistes, deviennent ainsi orléanistes. Voir Du côté de chez Swann, p. 2232 et, pour le « comte de Paris », p. 1933.

Cahier 9, f. 57

Cahier 9, f. 57

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f58.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 10

7. vantail de bois pratiqué dans le porche

Note pour l’ouverture de « Combray II ». Proust souhaite peut-être vérifier la pertinence d’une correction faite dans le Cahier de mise au net 10, f. 2134 ◉ : « […] il y avait quelques pigeons, beaucoup de vent, et cette dame en noir que dans les villes de province on voit toujours, même en dehors des <des heures d’>offices, pousser la porte <porte> <vantail> en bois pratiqué dans le portail <porche>. » Il semblerait plus exact en effet (si moins euphonique) de parler d’une porte pratiquée dans le portail du porche. Le passage, non corrigé sur les dactylographies (NAF 16733, f. 90 et NAF 16730, f. 9435) fait partie d’un ensemble biffé en 1913 sur le placard 9, colonne 4 .

Cahier 10, f. 21

Cahier 10, f. 21

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f24.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Du côté de chez Swann, placard 9 (détail)

Du côté de chez Swann, placard 9 (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 10

8. Porte à double vantail dans le couloir

Cette notation descriptive, qui a peut-être suscité la précédente, se trouve dans deux folios consécutifs du Cahier 8 : au f. 4536 ◉, pris en un sens symbolique, ces mots forment la clausule de la scène de lecture de La Mare au Diable (pour le narrateur adulte, ce titre ouvre « le double vantail du corridor enchanté ») ; au f. 4637 ◉, l’expression apparaît de nouveau, en son sens concret, pour constituer la transition vers « Combray II » : « Ainsi <C’est ainsi que> P/pendant de longues années, quand <réveillé> la nuit je me ressouvenais de Combray, je n’en revoyais seulement […] l’allée […], le jardin […], le petit salon, la salle à manger […]. Audessus de cela il y avait l’escalier puis ma chambre et son petit couloir à double vantail et c’était tout », version réécrite dans la première rédaction de l’épisode de la biscotte/madeleine, au f. 66v38 ◉ du même cahier. Dans la mise au net du Cahier 10, la fin de la scène de la lecture de Sand a été profondément modifiée, et la réécriture du début de « Combray II » (désormais dans un Reliquat manuscrit) a supprimé le « double vantail » : « ma chambre avec le petit couloir à porte vitrée » (NAF 16703, f. 639 ◉). Proust a pourtant réinséré cette double porte lorsqu’il a corrigé la dactylographie de 1909, mais au début de la scène du coucher : « Ma consolation était que maman montait <venait> m’embrasser quand j’étais dans mon lit. Mais ce bonsoir durait si peu de temps, elle redescendait si vite, que le moment où je l’entendais monter, puis où passait dans le couloir <à double porte> le bruit léger de sa robe de jardin en mousseline bleue, à laquelle pendaient de petits cordons de paille tressée, était pour moi un moment douloureux » (NAF 16733, f. 2640 et NAF 16730, f. 2541, avec quelques variantes). Voir Du côté de chez Swann, p. 1542.

Cahier 8, f. 45

Cahier 8, f. 45

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f47.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 8, f. 46

Cahier 8, f. 46

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f48.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 8, f. 66v

Cahier 8, f. 66v

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f69.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

NAF 16703, f. 6

NAF 16703, f. 6

BNF, Manuscrits, NAF 16703. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000659c/​f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016703.langFR

Retour vers la transcription du f. 10

9. St Sacrement dans enterrement

Renvoi à un passage de l’ouverture de « Combray II », qui figure peu après l’évocation du « vantail » de l’église (voir supra sur cette même page de l’Agenda). La version du Cahier 8 (f. 1043 ◉, puis 47v44 ◉) : « on entendait souvent sonner pour une mort, les enterrements se déroulaient en procession dans la ville, avec les prêtres en surplis, les enfants de chœur et le Saint Sacrement » a été reprise sans changement dans le Cahier de mise au net 10, f. 2245 ◉, mais Proust veut sans doute opérer une vérification : l’usage n’est pas en effet de « sortir » le saint-sacrement lors des enterrements. Sur les dactylographies, le passage ne sera pas modifié, cependant (NAF 16733, f. 9046 et NAF 16730, f. 9447). « St Sacrement » marque le terme du passage biffé sur le placard 9, colonne 4 .

Cahier 8, f. 10

Cahier 8, f. 10

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 8, f. 47v

Cahier 8, f. 47v

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f50.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 10, f. 22

Cahier 10, f. 22

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Du côté de chez Swann, placard 9 (détail)

Du côté de chez Swann, placard 9 (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 10

10. congestionner le sang dans la gorge

La congestion, terme médical, désigne un « état pathologique provoqué par une accumulation excessive de sang dans les vaisseaux d’un organe ou d’un tissu » (Trésor de la langue française). La formulation correcte serait donc : « congestionner la gorge », à moins que, comme le suggère la graphie, les deux parties de la note ne soient disjointes. Il s’agit en tous cas d’un renvoi à l’évocation, au début de « Combray II », de certaines croyances médicales de tante Léonie, passage écrit du point de vue de la malade et où ne figure pas de terme spécialisé. Dans le Cahier 10, f. 2348 ◉, la correction n’est qu’ébauchée en interligne par Proust et l’ensemble du passage rayé : « […] elle ne restait jamais bien longtemps sans dire quelques mots, même quand elle était seule, parce qu’elle croyait que c’était salutaire pour sa gorge, et <et en l’empêchant de s’y arrêter> rendait moins souffr fréquents les angoisses et étouffements dont elle souffrait. » Il est réécrit dans la marge deux pages plus loin : « elle ne restait jamais longtemps, même seule, sans parler, dire quelques mots parce qu’elle croyait que c’était salutaire pour sa gorge et qu’en empêchant le sang de s’y arrêter, cela rendait moins fréquents les étouffements et les angoisses dont elle souffrait. » (Cahier 10, f. 2549 ◉). Le passage n’est pas corrigé sur les dactylographies et le texte définitif n’a guère changé (voir NAF 16733, f. 9350 et NAF 16730, f. 9751 ; Du côté de chez Swann, p. 6152-6253).

Cahier 10, f. 23

Cahier 10, f. 23

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f26.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Cahier 10, f. 25

Cahier 10, f. 25

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f28.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Retour vers la transcription du f. 10

Note

1 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60006564/f61.image.r=NAF%2016638.langFR

2 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b86002697/f34.image

3 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53077212v/f43.item.r=NAF%2016736

4 http://www.littre.org/definition/litre

5 http://www.littre.org/definition/mont-joie

6 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k962762/f59.image

7 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

8 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f55.image

9 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f164.image.r=NAF%2016733.langFR

10 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f174.image.r=NAF%2016730.langFR

11 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

12 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f170.image.r=NAF%2016733.langFR

13 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f180.image.r=NAF%2016730.langFR

14 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000138g/f8.image.r=NAF%2016697.langFR

15 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004781/f17.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR

16 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000139w/f61.image.r=NAF%2018313.langFR

17 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f168.image.r

18 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f11.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

19 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

20 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f162.image.r=NAF%2016733.langFR

21 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f172.image.r=NAF%2016730.langFR

22 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f55.image

23 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000468n/f31.image.r=NAF%2016641.langFR

24 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f46.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

25 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f63.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

26 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f106.image.r=NAF%2016730.langFR

27 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004781/f142.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR

28 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f58.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

29 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53077207p/f263.image.r=NAF%2016752.langFR

30 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f94.image.r=NAF%2016733.langFR

31 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f90.image.r=NAF%2016733.langFR

32 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f27

33 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f24.image.r=

34 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f24.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

35 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f202.image.r=NAF%2016730.langFR

36 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f47.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

37 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f48.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

38 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f69.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

39 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000659c/f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016703.langFR

40 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f63.image.r=NAF%2016733.langFR

41 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f62.image.r=NAF%2016730.langFR

42 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f20.image

43 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

44 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f50.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

45 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

46 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f194.image.r=NAF%2016733.langFR

47 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f202.image.r=NAF%2016730.langFR

48 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f26.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

49 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f28.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

50 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f200.image.r=NAF%2016733.langFR

51 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f208.image.r=NAF%2016730.langFR

52 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f66.image.r

53 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f67.image

Indice delle illustrazioni

Titolo f. 9v
Legenda Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-1.jpg
File image/, 712k
Titolo Carnet 2, f. 59v (après rotation 180°)
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16638. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60006564/​f61.image.r=NAF%2016638.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-2.jpg
File image/, 244k
Titolo NAF 16736, f. 16
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16736. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b53077212v/​f43.item.r=NAF%2016736
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-3.jpg
File image/, 452k
Titolo f. 10
Legenda Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-4.jpg
File image/, 604k
Titolo Cahier 10, f. 10
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-5.jpg
File image/, 352k
Titolo Cahier 10, f. 17
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-6.jpg
File image/, 164k
Titolo Cahier 12, f. 14v
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16652. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004781/​f17.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-7.jpg
File image/, 316k
Titolo Cahier 63, f. 59
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f61.image.r=NAF%2018313.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-8.jpg
File image/, 192k
Titolo Du côté de chez Swann, placard 22 (détail)
Legenda Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-9.jpg
File image/, 2,9M
Titolo Cahier 10, f. 9
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f11.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-10.jpg
File image/, 152k
Titolo Cahier 10, f. 10
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-11.jpg
File image/, 344k
Titolo Vue de Venise par Titien
Legenda Gravure extraite de The Works of John Ruskin, Library Edition, vol.  VI, Modern Painters IV, Londres, G. Allen, 1904, fig. 66, p. 268, BNF, Littérature et art, 4-Z-1494(6)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-12.jpg
File image/, 604k
Titolo Cahier 9, f. 61v
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f63.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-13.jpg
File image/, 332k
Titolo Cahier 9, f. 57
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f58.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-14.jpg
File image/, 148k
Titolo Cahier 10, f. 21
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f24.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-15.jpg
File image/, 200k
Titolo Du côté de chez Swann, placard 9 (détail)
Legenda Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-16.jpg
File image/, 2,9M
Titolo Cahier 8, f. 45
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f47.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-17.jpg
File image/, 316k
Titolo Cahier 8, f. 46
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f48.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-18.jpg
File image/, 312k
Titolo Cahier 8, f. 66v
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f69.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-19.jpg
File image/, 344k
Titolo NAF 16703, f. 6
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16703. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000659c/​f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016703.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-20.jpg
File image/, 124k
Titolo Cahier 8, f. 10
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f12.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-21.jpg
File image/, 320k
Titolo Cahier 8, f. 47v
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f50.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-22.jpg
File image/, 300k
Titolo Cahier 10, f. 22
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-23.jpg
File image/, 156k
Titolo Du côté de chez Swann, placard 9 (détail)
Legenda Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-24.jpg
File image/, 512k
Titolo Cahier 10, f. 23
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f26.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-25.jpg
File image/, 156k
Titolo Cahier 10, f. 25
Legenda BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f28.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1468/img-26.jpg
File image/, 184k

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2015

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540