Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Marcel Proust, L’Agenda 1906

 | 
Nathalie Mauriac Dyer
, 
Françoise Leriche
, 
Pyra Wise
, 
et al.

2. Notes de la fin de l’été ou de l’automne 1909

f. 8, 9

Texte intégral

f. 8

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 8

f. 8

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

place des portes 1
contraire du cinématographe 2 <kinetoscope 3>
en exhalant un gd souffle 4.
tuteur de rosier 5
peut-on dire bourgeois au temps de St Simon6.
liste d’imposition7
statique8
voiture armoriée d’une couronne fermée 9
Aristée. (dans les Géorgiques ?)10
Comme d’un acte de l’état civil ou d’un testament 11
Maulevrier12

Notes critiques

1. place des portes

Note écrite au crayon. Elle renvoie à la désorientation du dormeur éveillé, aujourd’hui à l’ouverture de « Combray ». Dans les premiers cahiers de brouillon, ceux du projet Contre Sainte-Beuve, il n’y a qu’une porte : « Et la porte ayant changé de place, met à côté de nous, au lieu du couloir s’en allant dans la maison, une cour » (Cahier 3, f. 1) ; « Il [mon côté] savait l’inclinaison du lit, la pente du mur, la place de la porte, la direction du [interrompu] » (Cahier 1, f. 62v). C’est dans le Cahier 8, premier cahier de montage de « Combray », qu’intervient la modification : « […] lui, mon corps, se rappelait <pour chacune> la place <forme> <pour chacune le> <genre> des/u lits, la place de<s> la porte<s> et, l’existence du/es couloir<s> […] » (Cahier 8, f. 4-51 ◉ ; cf. f. 9 : « l’<e> <bon> ange de la certitude […] a approximativement mis à leur place dans l’obscurité ma commode, mon bureau <la cheminée> la fenêtre <sur la rue> et les deux portes. ») Cette note au crayon pourrait donc être contemporaine du début de la rédaction du Cahier 8, en juin 1909. C’est d’après cette version que Proust dicte quelques semaines plus tard à son secrétaire la mise au net du Cahier 9 : « Et avant même qu’aucune de celles <de ces chambres> qu’il évoquait eût permis à mon esprit <ma pensée>, qui hésitait au seuil des temps et des formes, d’identifier le logis en rapprochant les circonstances, de choisir le pays et l’année, – lui, mon corps, se rappelait pour chacune la f le genre du lit, la place des portes, l’existence des <’un> couloirs, avec la pensée que j’avais eue <en> m’y endormant et que je retrouvais au réveil. » (Cahier 9, f. 62 ◉). L’expression ne sera plus modifiée, mais sur les deux jeux de dactylographies Proust ajoutera après « la place des portes » « la prise de jour des fenêtres » (NAF 16733, f. 9 et NAF 16730, f. 73). Voir Du côté de chez Swann, p. 74.

Cahier 8, f. 5

Cahier 8, f. 5

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f7.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 6

Cahier 9, f. 6

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante :http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f7.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

2. contraire du cinématographe <kinetoscope> [sic]

La comparaison avec le cinématographe apparaît dans un ajout marginal, sur une page très travaillée au début du Cahier 8 : « Souvent les diverses hé ma brève incertitude du lieu où je me trouvais ne per distinguait pas plus clairement les diverses hésitations dont elle était faite que nous ne voy séparons en voyant un homme marcher les diverses positions que nous montre le cinématographe » (f. 75 ◉ ; voir Cahier 9, f. 11). Proust, mécontent du terme mais ne trouvant pas celui qu’il cherchait, avait d’abord noté dans l’Agenda « contraire du cinématographe » ; c’est ensuite qu’il a dû ajouter dans l’interligne : « kinétoscope ». En opposant ainsi deux instruments optiques, le kinétoscope, invention américaine d’Edison, et le cinématographe des frères Lumière, il retrouve un lieu commun des dernières années du xixe siècle : « Tout récemment on a vu arriver d’Amérique des appareils qu’Edison a appelés Kinétoscopes et qui montrent à des spectateurs isolés de longues séries d’épreuves se succédant à des intervalles très courts […]. On voit de petites scènes animées fort curieuses et durant une demi-minute environ. […] Dans ces conditions, l’éclairement est extrêmement faible ; un objectif très lumineux est nécessaire devant un fond noir : il faut au moins trente épreuves par seconde pour donner sur la rétine une impression continue. Le cinématographe n’a pas ces inconvénients : il permet d’abaisser le nombre des épreuves à quinze par seconde, de montrer à toute une assemblée, en les projetant sur écran, des scènes animées durant près d’une minute ; la profondeur sous laquelle on peut saisir des objets mobiles n’est plus limitée et l’on arrive à représenter le mouvement des rues, des places publiques, d’une façon absolument saisissante de vérité. » (A. Gay, « Le cinématographe de MM. Auguste et Louis Lumière », Bulletin du Photo-club de Paris, no 48, 1er janvier 1895, p. 302). « Dans le kinétoscope […] les épreuves sont minuscules et elles ne sont visibles que pour des spectateurs isolés ; l’éclairage est faible, les scènes ont peu de profondeur. Le cinématographe permet de montrer à toute une salle de spectateurs des scènes animées, ayant d’une façon absolument saisissante le mouvement des rues, des personnages, des scènes représentées. » (Georges Brunel, « Le Kinétoscope et Cinématographe », La Joie de la maison. Journal hebdomadaire illustré, 12 mars 1896, p. 167). C’est justement le kinétoscope, machine destinée à un usage strictement individuel, que Proust choisit pour remplacer le « cinématographe ». Toutefois, il ne fera la substitution indiquée ici que des années plus tard, lors de la correction des épreuves de Du côté de chez Swann. Il récrit alors le terme en tête de l’Agenda. Voir la n. 1 du f. 5v.

Cahier 8, f. 7

Cahier 8, f. 7

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f9.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

3. kinetoscope [sic]

Sur cet instrument optique, voir la n. 1 du f. 5v et la n. précédente.

Retour vers la transcription du f. 8

4. en exhalant un gd souffle

Proust prépare peut-être par cette note un ajout au Cahier 12, dans la partie qui prend la suite du Cahier 8. Il figure dans la marge : « Madame Octave je vous laisse un peu vous reposer disait Françoise après ces visites épuisantes du curé et d’Eulalie, et ma tante <ne répondait même pas,> brisée, les yeux clos <exalant [sic] un suprême soupir,> semblait/nt morte. » (Cahier 12, f. 116 ◉). La formule de l’Agenda, un peu étrange mais dont les cahiers éclairent le sens, pourrait être un souvenir de la dernière phrase d’Un cœur simple de Flaubert, lors de la mort de Félicité : « et quand elle exhala son dernier souffle […] ». Proust fera allusion à cette scène ailleurs dans le roman : voir Anne Herschberg Pierrot, « Note pour la mort de la grand-mère », Bulletin d’informations proustiennes, no 36, 2006, p. 87-100. La formule définitive se trouve dans le Cahier de mise au net 63 : « Françoise […] disait : “Madame Octave je vous laisse reposer”. Et ma tante épuisée ne répondait même pas, exalant [sic] un soupir qui semblait devoir être le dernier, les yeux clos, comme morte. » (f. 257 ; cf. Du côté de chez Swann, p. 1338). On note que Proust orthographie correctement le terme dans l’Agenda, mais laisse subsister la faute sur les dactylographies (voir NAF 16733, f. 1659).

Cahier 12, f. 11

Cahier 12, f. 11

BNF, Manuscrits, NAF 16652. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004781/​f13.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR

Cahier 63, f. 25

Cahier 63, f. 25

BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f27.image.r=NAF%2018313.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

5. tuteur de rosier

Dans la version du Cahier 8, f. 1710 ◉, « quelque “tuteur” de rosier » est bien au singulier ; le copiste à qui Proust a dicté le texte est responsable du pluriel qui apparaît lors de la mise au net du Cahier 9, f. 3811 ◉. Les locutions « tour de jardin » et « tuteur » étaient placées entre guillemets, ces termes ayant pu paraître à Proust représentatifs du langage de la grand-mère. Sur la dactylographie NAF 16733, f. 3112, les guillemets sont biffés. Voir Du côté de chez Swann, p. 1713.

Cahier 8, f. 17

Cahier 8, f. 17

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante :http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 38

Cahier 9, f. 38

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f39.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

6. peut-on dire bourgeois au temps de St Simon

Cette question concerne un passage provenant du Cahier 8, f. 1814 ◉, où l’antisémitisme du grand-oncle apparaît comme un simple préjugé social : « C’était chez lui une de ces petites faiblesses, de ces préjugés absurdes comme il y en a chez les natures les plus droites, […] comme le préjugé aristocratique <anti-bourgeois> chez un Saint-Simon, le préjugé contre les dentistes chez tel médecin de la monarchie de Juillet <du second empire> ou contre les comédiens chez tel bourgeois de la même époque <monarchie de Juillet>. » La mise en séquence de ces différentes périodes a probablement amené Proust à se demander, lors de la relecture de son texte dans le Cahier 9 (f. 4015 ◉), s’il n’était pas anachronique de parler de la bourgeoisie comme d’une classe sociale à part entière au dix-septième siècle, où il n’existait juridiquement que trois « ordres » (noblesse, clergé, tiers état). Au stade de la correction de la dactylographie de 1909, Proust a entériné ce préjugé « anti-bourgeois » de Saint-Simon, glosé comme une attitude « antiparlementaire » chez ce grand seigneur par ailleurs vertueux (addition qu’on peut voir sur le jeu NAF 16730, f. 3016). Mais ultérieurement, sans doute lorsqu’il a supprimé les nombreux développements sur l’ascension sociale de la famille Swann et les qualités morales et intellectuelles des juifs (voir infra n. 8), Proust a ôté tout le passage où l’antisémitisme du grand-oncle (attribué entre-temps au « grand’père ») s’appliquait à son ami Swann (voir NAF 16733, f. 3117, page « (23) ») ; il l’a réservé pour les camarades juifs du héros et notamment pour Bloch (voir ibid., f. 134, le déplacement de la page « (24) » devenue « 103 n »). Cette suppression autographe n’ayant pas été reportée par le secrétaire de Proust, Nicolas Cottin, sur l’autre jeu (NAF 16730), elle a dû intervenir tardivement, quand ce jeu était déjà en lecture chez un éditeur, en 1912.

Cahier 8, f. 18

Cahier 8, f. 18

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f20.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 40

Cahier 9, f. 40

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f41.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

7. liste d’imposition

Le passage apparaît dans le Cahier 8, f. 2118 ◉ : « […] le “fils Swann” se trouvait <faire partie> pour toute sa vie d’une caste où les fortunes comme dans une liste d’imposition variaient entre tel et tel revenu. » Notons qu’on trouve exactement la même note à la fin du Cahier 12, f. 139v19 : « Liste d’imposition », avec « M. de Chabrillan », également mentionné plus loin dans l’Agenda (f. 10 et n. 5). Reprise dans le Cahier 9, f. 4520 ◉, l’expression sera remplacée à l’étape de la dactylographie par « catégorie de contribuables » (NAF 16733, f. 33, et NAF 16730, f. 3321). On trouve donc le texte définitif dès les épreuves (placard 3, colonne 4 ; Du côté de chez Swann, p. 1922).

Cahier 8, f. 21

Cahier 8, f. 21

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f23.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 45

Cahier 9, f. 45

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f46.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

8. statique

Ce mot, sur la pertinence duquel Proust s’interroge, figure dans la suite du Cahier 9, dans un passage consacré à l’ascension sociale de Mme Swann mère : « […] Mais les/Ces quelques amitiés où elle fut attirée brillantes qui l’élevèrent et à l’appel desquelles les femmes des confrères de son mari <aux signaux appeleurs de qui une les autres femmes de son du même milieu bourgeois> eussent peut’être sans doute opposé une raideur articulaire, un non possumus physiologique si même ils n’eussent pas passé (aussi bien que s’il<s> lui avait/ent été adressé[s] du fond de la planète Mars), une raideur articulaire, un non possumus physiologique, statique, astronomique, avec des excuses tirées de leur <sa> conception spéciale de la gravitation universelle où la force des attractions était en raison inverse du carré des distancessi même ils étaient parvenus à pénétrer dans les limites fort restreintes de leur champ visuel, <ou> pour mieux dire de percer l’épaisseur de leur cécité mentale, <tiré de leur soumission aux lois de la gravitation qui ne leur permettait de ressentir les attractions qu’en raison inverse du carré des distances et à condition qu’elles parvinssent dans leur “monde”[,] ces amitiés brillantes> Madame Swann qui n’avait aucune vanité, les dissimula naïvement <facilement> grâce au jeu innocent <et naturel> de sa distinction » (f. 4923 ◉, transcription simplifiée). Ce passage, qui ne figure pas dans le Cahier 8, a été dicté d’après un brouillon qui ne nous est pas parvenu mais dont on trouve quelques éléments préparatoires dans le Carnet 1 : « voiture couronne fermée, […], instant périodique, planète Mars » (f. 4024, notes prises postérieurement au 17 août 1909 ; voir n. 9 infra). L’ensemble du développement sur Mme Swann mère (Cahier 9, f. 48-51) est barré en croix sur les deux jeux de dactylographie, avec l’indication « Supprimé » (NAF 16733 et NAF 16730, f. 35-37). Voir Bernard Brun, « Brouillons et brouillages : Proust et l’antisémitisme », Littérature, no 70, 1988, p. 110-128.

Cahier 9, f. 49

Cahier 9, f. 49

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f50.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

9. voiture armoriée d’une couronne fermée

Expression qui figure dans le même développement du Cahier 9 que le terme précédent (voir n. 8). On trouve dans le Carnet 1 l’expression « voiture couronne fermée » (f. 4025 ◉). Le brouillon (non retrouvé) à partir duquel Proust a dicté son texte au copiste devait comporter « voitures avec une couronne fermée », car c’est l’expression qui apparaît dans le Cahier 9. Proust note ici dans l’Agenda une formule enrichie pour modifier la mise au net : « Et si on voyait devant l’hôtel des Swann <stationnées> quelques voitures avec <armoriée d’> une couronne fermée on se disait que la situation professionnelle de Monsieur Swann le mettait en rapport avec beaucoup de gens […]. » (f. 5026 ◉ ; « armoriée » est une correction autographe de Proust). Survivance d’Ancien Régime, les armoiries étaient encore utilisées à la fin du xixe siècle par les maisons nobles et certaines familles de la haute bourgeoisie comme signe de distinction sociale. Ici, l’écu est surmonté d’un ornement extérieur : une couronne fermée, insigne royal ou impérial en France comme en Europe, selon la codification de la science héraldique fondée sur la hiérarchie nobiliaire (voir « Couronnes en héraldique française27 », en ligne). Une « couronne fermée » est une couronne « dont le cercle est rehaussé de fleurons ou ornements qui viennent se rejoindre au-dessus de la tête » tandis qu’une « couronne ouverte » « n’a que le cercle inférieur plus ou moins orné. Au commencement toutes les couronnes étaient ouvertes ; plus tard la couronne impériale et la couronne royale furent fermées » (Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, 1873, s. v. « couronne28 »). Mme Swann mère reçoit donc des visites royales ou princières… Mais à une date ultérieure, entre 1909 et 1912, tout le passage sur son ascension sociale a été barré d’une croix sur les deux jeux de dactylographie, avec l’indication « Supprimé » (voir NAF 16730 et 16733, f. 3629), les brillantes relations du fils Swann ne faisant plus l’objet d’aucune explication dans le texte définitif.

Carnet 1, f. 40

Carnet 1, f. 40

BNF, Manuscrits, NAF 16637. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000655q/​f41.image.r=NAF%2016637.langFR

Cahier 9, f. 50

Cahier 9, f. 50

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f51.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

10. Aristée. (dans les Géorgiques ?)

C’est dans un passage très travaillé du Cahier 8 que Swann est comparé au berger Aristée ; si la grand-tante du héros avait appris sa brillante existence mondaine, « cela aurait paru aussi incroyable que si on <à peu près aussi> extraordinaire que de connaître Aristée qui après avoir causé avec nous avait prolon plongé au sein des royaumes de Thétis, dans ces/e roy monde interdit aux mortels et où Virgile nous dit qu’il était reçu à bras ouverts. » (Cahier 8, f. 2330 ). La source littéraire du personnage, sur laquelle Proust s’interroge ici, a été insérée lors de la mise au net, dans le Cahier 9, où le passage succède de peu à celui qui a été évoqué dans la note précédente : « si on avait dit à ma grand-tante qu’[…] il […] se rendait dans tel “salon” aussi insoupçonné et prestigieux que <comme> la’<éblouissante> caverne où entrait Ali Baba sur les assiettes à dessert de Combray, quand il était sûr qu’on ne le voyait pas, cela eût paru aussi extraordinaire à ma tante que pourrait l’être pour une <dame plus> lettrée la pensée d’être personnellement liée avec Aristée dont elle aurait su par Virgile <compris en se rappelant les Géorgiques>, qu’il allait en la quittant lui <après avoir causé avec elle> plonger au sein des royaumes de Thétis, dans un empire soustrait aux yeux des mortels, et où Virgile nous le montre reçu à bras ouverts » (Cahier 9, f. 5231 ◉). Proust supprimera finalement la mention des Géorgiques, mais tardivement, au moment de la révision des placards du premier volume : « Mais si l’on avait dit à ma grand-tante que ce Swann […] se rendait dans tel “salon” insoupçonné et prestigieux comme l’éblouissante caverne où on voyait entrer Ali Baba sur les assiettes à dessert de Combray, quand il était sûr qu’on ne le voyait pas <salon que jamais l’œil d’aucun agent ou associé d’agent ne contempla>, cela eût paru aussi extraordinaire à ma tante que pourrait <aurait pu> l’être pour une dame plus lettrée la pensée d’être personnellement liée avec Aristée dont elle aurait compris, en se rappelant les Géorgiques, qu’il allait, après avoir causé avec elle, plonger au sein des royaumes de Thétis, dans un empire soustrait aux yeux des mortels et où Virgile nous le montre reçu à bras ouverts » (placard 3, colonne 8  ; cf. Du côté de chez Swann, p. 2132). Aristée figure bien dans les Géorgiques de Virgile (livre IV, v. 317-385). L’erreur de Proust touche plutôt la nymphe Thétis, mère d’Achille dans l’Iliade d’Homère, la mère d’Aristée étant Cyrène ; on trouvait la même confusion dans Jean Santeuil : Jean « entrait dans la chambre de Mme Santeuil pour lui dire quelque chose, comme Thétis visitée par son fils Aristée au fond des eaux. » (Jean Santeuil, p. 271).

Cahier 8, f. 23

Cahier 8, f. 23

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 52

Cahier 9, f. 52

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f53.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Du côté de chez Swann, placard 3 (détail)

Du côté de chez Swann, placard 3 (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 8

11. Comme d’un acte de l’état civil ou d’un testament

Cette comparaison, liée aux réflexions qu’inspire la personnalité sociale de Swann, est absente du Cahier 8 : « […] j’aime à me dire, que même en ces les <[au] point de vue des> <plus> humbles et vulgaires choses de la vie, comme la situation sociale, nous ne sommes pas un tout matériellement constitué, identique pour tout le monde, et dont chacun n’a qu’à prendre connaissance. Mais qu’en réalité notre personnalité[,] notre situation sont existent sont des créations de la pensée des autres […] » (f. 23-24). La formule notée dans l’Agenda figure dans le Cahier 9 : « C’est que même au point de vue des plus insignifiantes choses de la vie, nous ne sommes pas un tout matériellement constitué, identique pour tout le monde, et dont chacun n’a qu’à aller prendre connaissance <,> comme d’un acte de l’état civil ou d’un testament ; mais qu’en réalité notre personnalité sociale <sociale>, notre “situation” sociale sont des créations de la pensée des autres […] » (f. 5433 ◉). Proust, à nouveau, doute peut-être de la justesse de l’expression, raison pour laquelle il l’aurait notée dans l’Agenda. Elle se maintient jusqu’aux premières épreuves imprimées ; sur le placard, Proust raye la phrase et la reprend presque littéralement plus bas, remplaçant « acte de l’état-civil » par « cahier des charges » (NAF 16753, f. 3v34 ◉, et placard 4, colonnes 1 et 2  ; cf. Du côté de chez Swann, p. 2335).

Cahier 9, f. 54

Cahier 9, f. 54

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f55.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

NAF 16753, f. 3v

NAF 16753, f. 3v

BNF, Manuscrits, NAF 16753. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b55006354r/​f14.image.r=NAF%2016753.langFR

Du côté de chez Swann, placard 4 (détail)

Du côté de chez Swann, placard 4 (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 8

12. Maulevrier

Jean-Baptiste-Louis Andraut, marquis de Maulévrier[-Langeron] (1677-1754), maréchal de France, fréquemment évoqué par Saint-Simon dans ses Mémoires, dont Swann cite un passage lors de son dialogue avec les grand-tantes du narrateur. Proust orthographie le nom sans accent, comme dans l’édition Chéruel. On trouve la première version de la scène dans le Cahier 8, f. 3036 ◉, et de la main du copiste dans le Cahier 9, f. 6737 ◉. Voir Du côté de chez Swann, p. 3238.

Cahier 8, f. 30

Cahier 8, f. 30

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f32.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 67

Cahier 9, f. 67

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante :http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f68.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 8

f. 9

Fac-similé / Transcription diplomatique

f. 9

f. 9

Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274

Transcription linéarisée

estragon 1
pommes de terre à la vapeur 2
brioche bénie 3
feuilleter 4.
Golo 5
Seigneur que de vertus vous nous faites haïr 6
inhalation de chloroforme plus toxique 7
liqueur métallique aurait déposé en revêtements métalliques 8
Abraham se départir 9.
un escalier qui prend contre la porte 10
conduite d’un roi à l’égard de son peuple 11.

Notes critiques

1. estragon

Le terme clôt l’évocation de l’arrivée nocturne de Swann, prémisses du drame du coucher, dans un passage absent du Cahier 8 : « […] ce Swann parfumé par l’odeur du grand accacia [sic], d’un panier fraisi de framboises, ou <et> d’un brin d’estragon » (Cahier 9, f. 5739 ◉). Voir dans le texte définitif « ce premier Swann rempli de loisir, parfumé par l’odeur du grand marronnier, des paniers de framboises et d’un brin d’estragon » (Du côté de chez Swann, p. 2440).

Cahier 9, f. 57

Cahier 9, f. 57

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f58

Retour vers la transcription du f. 9

2. pommes de terre à la vapeur

Note probablement destinée à Françoise qui, « commandant aux forces de la nature devenues ses aides, comme dans les féeries où les géants se font engager comme cuisiniers, frappait la houille, donnait à la vapeur des pommes de terre à chauffer […]. » (Cahier de mise au net 63, f. 38-39 41 ◉). « Chauffer » devient « étuver » sur les deux jeux de dactylographie, NAF 1673342 et NAF 16730, f. 18243 ; Du côté de chez Swann, p. 14844).

Cahier 63, f. 39

Cahier 63, f. 39

BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f41.image.r=NAF%2018313.langFR

Retour vers la transcription du f. 9

3. brioche bénie

Mémento probablement destiné à la description du clocher de l’église Saint-Hilaire, le dimanche, « doré et cuit lui-même par le soleil comme une autre brioche bénie, qui comme une autre <plus grande> brioche bénie » (Cahier 63, f. 1945 ◉). Le passage n’est plus modifié à partir des dactylographies, mais sur le placard Proust remplacera brièvement la première occurrence de « brioche » dans la phrase par « St Honoré » (placard 17 renuméroté « 10 ter », colonne 5 ). Voir Du côté de chez Swann, p. 7946. Dans « Sur la lecture » (1905), la préface à sa traduction de Sésame et les lys, Proust évoquait déjà « la brioche bénite » (p. 2247).

Cahier 63, f. 19

Cahier 63, f. 19

BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f21.image.r=NAF%2018313.langFR

Du côté de chez Swann, placard « 10 ter » (détail)

Du côté de chez Swann, placard « 10 ter » (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 9

4. feuilleter

Renvoi probable à l’évocation de la chambre de tante Léonie, au début de « Combray II », passage élaboré dans le Cahier 8 (f. 48v, 51v), et mis au net dans le Cahier 10 : « le feu cuisant toute cette pâtisserie comme une pâte insaisissable et les <appétissantes> odeurs dont l’air de la chambre était tout grumeleux et que/’avait déjà fait travailler et “lever” la fraîcheur humide et ensoleillée du matin, <il les feuilletait,> les dorait, les godait, les boursouflait, en faisait un <immense,> invisible et palpable gâteau <provincial, un immense “chausson”> » (f. 2548 ◉). Notons que le verbe « feuilleter », en ajout ici, était déjà présent dans le Cahier 8 (f. 48v, 51v49 ◉). Voir Du côté de chez Swann, p. 6150. Cette note et les trois précédentes appartiennent à des sections différentes de « Combray » mais relèvent toutes du domaine culinaire, ce qui pourrait les avoir appelées les unes à la suite des autres.

Cahier 10, f. 25

Cahier 10, f. 25

BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f28.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Cahier 8, f. 51v

Cahier 8, f. 51v

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f54.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Retour vers la transcription du f. 9

5. Golo

Renvoi à l’épisode de la lanterne magique, élaboré dans le Cahier 8 (f. 9v-11v), puis mis au net dans le Cahier 9, f. 24-29 : « Au pas saccadé de son cheval, Golo, plein d’un affreux dessein, sortait de la petite forêt triangulaire qui veloutait d’un vert sombre la pente de la colline, et s’avançait en tressautant vers le château de la pauvre Geneviève de Brabant. […] » (f. 2451-2552 ◉). Voir Du côté de chez Swann, p. 11 sq53. Dans Jean Santeuil, Proust décrivait déjà la lanterne magique et les personnages de Geneviève de Brabant et Golo (NAF 16615, f. 12254 ; Jean Santeuil, p. 316).

Cahier 9, f. 24

Cahier 9, f. 24

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Cahier 9, f. 25

Cahier 9, f. 25

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f26.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 9

6. Seigneur que de vertus vous nous faites haïr

Exclamation du grand-père excédé par la tante Céline, dans le Cahier 8 : « Et mon grand père navré disait à voix basse à Maman, “rappelle-moi donc le vers que tu m’as appris et qui me soulage tant dans ces moments-là, ah ! oui : “Seigneur que de vertus vous nous faites haïr !” Ah ! Comme c’est bien ! » (f. 3055 ◉ ; voir la mise au net du Cahier 9, f. 6856 ◉ ; Du côté de chez Swann, p. 3357). Il s’agit de la reprise doublement infidèle d’un vers de Corneille : « Ô Ciel, que de vertus vous me faites haïr ! » (Pompée, acte III, scène iv, vers 1072). On trouve dans Saint-Simon le remplacement identique de « Ô Ciel » par « Seigneur » (« Seigneur, que de vertus vous me faites haïr ! », Mémoires, éd. Chéruel, t. IV, 1873, p. 31658). D’après une lettre à Reynaldo Hahn du [9 février 1907], le vers faisait également partie du « stock » de citations de Mme Proust, qui remplaçait quant à elle la première personne du singulier par celle du pluriel : « une de ces familles si anciennement et vertueusement républicaines dont Maman disait : Que de vertus vous nous faites haïr ! » (Corr., t. VII, p. 76, et sa n. 13). Il est possible que Proust ait retrouvé cette citation que faisait sa mère en relisant Saint-Simon en 1908-1909, pour ses pastiches.

Cahier 8, f. 30

Cahier 8, f. 30

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f32.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 68

Cahier 9, f. 68

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f69.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 9

7. inhalation de chloroforme plus toxique

Renvoi à l’épisode du drame du coucher dans la suite de la mise au net. Une partie de cette expression, absente du Cahier 8 (f. 34), figure dans un ajout autographe en marge du f. 7259 ◉ du Cahier 9 : « mon chagrin <de monter pénêtrait [sic] <entrait> en moi d’une façon infiniment plus rapide, presque instantanée, à la fois insidieuse et brusque, sous cette forme particulièrement toxique […] de l’odeur <par la’absorption> volatile, beaucoup plus toxique que la pénétration morale, de l’odeur de vernis particulière à cet escalier.> » Sur les deux jeux de dactylographie, Proust biffe « absorption volatile » et le remplace par « inhalation » (NAF 16733, f. 5460 et NAF 16730, f. 5761). Voir Du côté de chez Swann, p. 3462.

Cahier 9, f. 72

Cahier 9, f. 72

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f73.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Retour vers la transcription du f. 9

8. liqueur métallique aurait déposé en revêtements métalliques

Renvoi à un autre passage du drame du coucher, qui apparaît sous la forme d’un ajout marginal dans la suite immédiate du Cahier 9, f. 7363 ◉ : « Dans le jardin la lune suspendue comme un lampion sous le feuillage de l’accacia [sic] commençait à mélanger à l’obscurité cette lumière poussière d’argent qui […] dans quelque une heure, aurait “déposéen revêtements fantastiques sur le paysage tout entier. » Dans l’Agenda, la seconde occurrence de « métalliques » serait un lapsus, Proust ayant sans doute voulu écrire : « liqueur métallique aurait déposé en revêtements [fantastiques] ». Il n’a finalement rien corrigé sur les dactylographies (sinon « l’acacia » en « marronnier », f. 5464), et la phrase fait partie du long passage supprimé dans le drame du coucher au placard 5 (colonne 5 sq.).

Cahier 9, f. 73

Cahier 9, f. 73

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f74.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Du côté de chez Swann, placard 5 (détail)

Du côté de chez Swann, placard 5 (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 9

9. Abraham se départir

Renvoi à la suite du drame du coucher. La version du Cahier 8, plus sobre, que Proust a retravaillée et développée dans le Cahier 9, utilisait en effet « se départir » en construction absolue : « On ne pouvait pas remercier mon père […]. Je restais là sans oser parler, il était encore devant moi, <grand>, dans sa grande robe <de nuit> blanche, sous le madras en cachemire de l’Inde qu’il nouait autour de sa tête depuis qu’il avait des névralgies, avec sa barbe noire, comme un de ces avec le geste d’Abraham quand il dit à Sara de se départir. » (Cahier 8, f. 4065 ◉). La réécriture de ce passage dans le Cahier 9, loin de clarifier l’allusion biblique ou picturale, introduit de nombreuses confusions : « […] ressemblant avec sa belle barbe noire à <le geste d’>Abraham dans la photogr gravure de Botticelli que m’avait donné[e] M. Swann, et il le patriarche fait <disant> à Sarah [avec] ce même geste qu’elle qu’elle ait à se départir du côté d’Isaac. » (Cahier 9, f. 9366 ◉ ; cf. Du côté de chez Swann, p. 4567). La comparaison défie le commentaire, puisque « se départir du côté de » paraît avoir deux sens opposés : quitter, renoncer à (allusion au sacrifice d’Isaac : mais précisément, le père envoie ici le fils auprès de sa mère), et aller vers, rejoindre (auquel cas on attendrait Agar et son fils Ismaël). Voir Du côté de chez Swann, t. I, p. 36, n. 1. D’autre part, Proust ne renvoie ici à aucune iconographie existante. « Se départir » pourrait être une traduction de l’anglais to part from, présent dans la légende d’une gravure de Ruskin d’après Benozzo Gozzoli : Abraham parting from the angels (The Works of John Ruskin, Library Edition, vol. IV, Modern Painters II, planche 10). Proust citait déjà cette gravure en 1905 dans un article sur Robert de Montesquiou : « Devant un admirable Benozzo Gozzoli, Les Anges quittant Abraham, Ruskin fait remarquer que ce qui est bien joli c’est qu’il y ait un ange d’un côté et deux anges de l’autre […] » (« Un professeur de beauté », Essais et articles, p. 515). Mais la gravure en question renvoie dans la Genèse à l’épisode de la destruction de Sodome et Gomorrhe, et non à l’histoire de Sarah et Isaac. Sur les deux dactylographies cependant le nom de Botticelli est biffé (NAF 16733, f. 6968 et NAF 16730, f. 7369) ; l’attribution finale à Gozzoli est une correction sur placard (placard 7, colonne 3 ). Proust semble avoir fait cette note dans l’Agenda pour se souvenir d’effectuer les vérifications iconographiques nécessaires : la « magnifique photographie d’Abraham » offerte par Swann au héros (Cahier 9, f. 52v) sera en effet attribuée à Gozzoli (« une magnifique photographie d<e l>’Abraham <de B. Gozzoli> ») lors de la correction de la dactylographie (NAF 16733, f. 39), avant une dernière formule plus générale : « des photographies de chefs-d’œuvre » (placard 4, colonne 1). Il n’est donc pas impossible que la note de l’Agenda renvoie aux deux passages du Cahier 9, puisqu’ils se font écho.

Cahier 8, f. 40

Cahier 8, f. 40

BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f42.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

Cahier 9, f. 93

Cahier 9, f. 93

BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f95.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

Abraham parting from the angels

Abraham parting from the angels

Gravure extraite de The Works of John Ruskin, Library Edition, vol. IV, Modern Painters II, Londres, G. Allen, 1903, planche 10, BNF, Littérature et art, 4-Z-1494(4)

Du côté de chez Swann, placard 7 (détail)

Du côté de chez Swann, placard 7 (détail)

Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)

Retour vers la transcription du f. 9

10. un escalier qui prend contre la porte

Peut-être cette tournure orale, un peu familière, prépare-t-elle une notation qui, absente du cahier suivant, le Cahier de mise au net 10 (f. 23), figure sous la forme d’un ajout manuscrit aux deux jeux de dactylographie, à propos de tante Léonie au début de « Combray II » : « Son appartement particulier donnait sur la rue St Jacques […] unie, grisâtre, avec les trois hautes marches de grès presque devant chaque porte […] » (NAF 16733, f. 9170 ; voir aussi NAF 16730, f. 9571 ; Du côté de chez Swann, p. 6072).

Retour vers la transcription du f. 9

11. conduite d’un roi à l’égard de son peuple

Cette formule semble préciser la note « conduite d’un gouvernement » que l’on trouve dans le Carnet 1, f. 4073 . Elle est probablement destinée à modifier, dans le drame du coucher, la phrase relative aux « principes » suivis par le père du héros. Le passage, élaboré dans une marge du Cahier 8 (f. 41) juste après la description du père en patriarche, est mis au net à la première page du Cahier 10 : « Même à l’heure où elle se manifestait par cette grâce magnifique la conduite de mon père à mon égard gardait ce quelque chose d’arbitraire et d’immérité qui la caractérisait et qui tenait à ce qu’elle résultait plutôt de convenances fortuites que d’un plan prémédité. » (f. 274  ; Du côté de chez Swann, p. 4575). Peut-être Proust voulait-il enrichir cette « conduite » arbitraire du père patriarche à l’égard de son fils d’une comparaison plus explicite avec celle d’un souverain à l’égard de son peuple.

Carnet 1, f. 40

Carnet 1, f. 40

BNF, Manuscrits, NAF 16637. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000655q/​f41.image.r=NAF%2016637.langFR

Cahier 10, f. 2

Cahier 10, f. 2

BNF, Manuscrits, NAF 16650.Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f4.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

Retour vers la transcription du f. 9

Notes

1 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f7.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

2 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f7.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

3 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f25.image.r=NAF%2016730.langFR

4 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f12.image

5 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f9.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

6 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004781/f13.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR

7 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000139w/f27.image.r=NAF%2018313.langFR

8 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f138

9 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f351.image.r=NAF%2016733.langFR

10 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

11 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f39.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

12 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f73.image.r=NAF%2016733.langFR

13 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f22

14 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f20.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

15 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f41.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

16 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f72.image.r=NAF%2016730.langFR

17 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f73.image.r=NAF%2016733.langFR

18 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f23.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

19 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004781/f142.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR

20 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f46.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

21 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f78.image.r=NAF%2016730.langFR

22 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f24.image

23 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f50.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

24 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000655q/f41.image.r=NAF%2016637.langFR

25 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000655q/f41.image.r=NAF%2016637.langFR

26 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f51.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

27 http://www.heraldique-europeenne.org/Regions/France/Couronnes.htm

28 http://www.littre.org/definition/couronne

29 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f84.image.r=NAF%2016733.langFR

30 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

31 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f53.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

32 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f26

33 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f55.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

34 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55006354r/f14.image.r=NAF%2016753.langFR

35 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f28

36 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f32.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

37 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f68.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

38 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f37

39 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f58

40 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f29

41 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000139w/f41.image.r=NAF%2018313.langFR

42 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f385.image.r=NAF%2016733.langFR

43 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f379.image.r=NAF%2016730.langFR

44 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f153.image

45 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000139w/f21.image.r=NAF%2018313.langFR

46 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f84.image

47 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k962762/f25

48 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f28.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

49 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f54.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

50 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f66.image

51 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

52 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f26.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

53 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f16.image

54 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53069102f/f205.image.r=NAF%2016615.langFR

55 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f32.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

56 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f69.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

57 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f38.image

58 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2153592/f319.image.r=.langFR

59 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f73.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

60 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f120.image.r=NAF%2016733.langFR

61 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f126.image.r=NAF%2016730.langFR

62 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f39.image.r

63 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f74.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

64 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f120.image.r=NAF%2016733.langFR

65 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000120s/f42.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR

66 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000475s/f95.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR

67 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f50

68 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f150.image.r=NAF%2016733.langFR

69 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f158.image.r=NAF%2016730.langFR

70 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530771793/f196.image.r=NAF%2016733.langFR

71 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530772156/f204.image.r=NAF%2016730.langFR

72 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f65.image

73 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000655q/f41.image.r=NAF%2016637.langFR

74 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60004766/f4.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR

75 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80736j/f50.image

Table des illustrations

Titre f. 8
Légende Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 668k
Titre Cahier 8, f. 5
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f7.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Titre Cahier 9, f. 6
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante :http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f7.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Titre Cahier 8, f. 7
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f9.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 400k
Titre Cahier 12, f. 11
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16652. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004781/​f13.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016652.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 272k
Titre Cahier 63, f. 25
Légende BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f27.image.r=NAF%2018313.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Titre Cahier 8, f. 17
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante :http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f19.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Titre Cahier 9, f. 38
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f39.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Titre Cahier 8, f. 18
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f20.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre Cahier 9, f. 40
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f41.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
Titre Cahier 8, f. 21
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f23.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Cahier 9, f. 45
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f46.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Titre Cahier 9, f. 49
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f50.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 160k
Titre Carnet 1, f. 40
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16637. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000655q/​f41.image.r=NAF%2016637.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 196k
Titre Cahier 9, f. 50
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f51.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Titre Cahier 8, f. 23
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 272k
Titre Cahier 9, f. 52
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f53.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 192k
Titre Du côté de chez Swann, placard 3 (détail)
Légende Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 2,9M
Titre Cahier 9, f. 54
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f55.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Titre NAF 16753, f. 3v
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16753. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b55006354r/​f14.image.r=NAF%2016753.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 320k
Titre Du côté de chez Swann, placard 4 (détail)
Légende Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 2,6M
Titre Cahier 8, f. 30
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f32.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
Titre Cahier 9, f. 67
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante :http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f68.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Titre f. 9
Légende Fac-similé de l’Agenda 1906, BNF, Manuscrits, NAF 28274
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 644k
Titre Cahier 9, f. 57
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f58
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-25.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre Cahier 63, f. 39
Légende BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f41.image.r=NAF%2018313.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-26.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Cahier 63, f. 19
Légende BNF, Manuscrits, NAF 18313. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000139w/​f21.image.r=NAF%2018313.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-27.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre Du côté de chez Swann, placard « 10 ter » (détail)
Légende Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-28.jpg
Fichier image/jpeg, 3,1M
Titre Cahier 10, f. 25
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16650. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f28.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-29.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre Cahier 8, f. 51v
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f54.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-30.jpg
Fichier image/jpeg, 320k
Titre Cahier 9, f. 24
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f25.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-31.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Titre Cahier 9, f. 25
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f26.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-32.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Titre Cahier 8, f. 30
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f32.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-33.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Titre Cahier 9, f. 68
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f69.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-34.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Cahier 9, f. 72
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f73.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-35.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
Titre Cahier 9, f. 73
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f74.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-36.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
Titre Du côté de chez Swann, placard 5 (détail)
Légende Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-37.jpg
Fichier image/jpeg, 4,1M
Titre Cahier 8, f. 40
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16648. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000120s/​f42.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016648.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-38.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Titre Cahier 9, f. 93
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16649. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000475s/​f95.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016649.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-39.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Titre Abraham parting from the angels
Légende Gravure extraite de The Works of John Ruskin, Library Edition, vol. IV, Modern Painters II, Londres, G. Allen, 1903, planche 10, BNF, Littérature et art, 4-Z-1494(4)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-40.jpg
Fichier image/jpeg, 388k
Titre Du côté de chez Swann, placard 7 (détail)
Légende Photo © Fondation Martin Bodmer, Cologny (Genève)
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-41.jpg
Fichier image/jpeg, 3,6M
Titre Carnet 1, f. 40
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16637. Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b6000655q/​f41.image.r=NAF%2016637.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-42.jpg
Fichier image/jpeg, 196k
Titre Cahier 10, f. 2
Légende BNF, Manuscrits, NAF 16650.Consultable sur Gallica à l’adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​btv1b60004766/​f4.image.r=fonds%20proust%20NAF%2016650.langFR
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1467/img-43.jpg
Fichier image/jpeg, 130k

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access