Version classiqueVersion mobile

Matrices de sceaux du Moyen Âge

 | 
Ambre Vilain

France

Sceaux ecclésiastiques

Cat. 1 à 264 + sup. 1 à 3

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Iconographie ecclésiastique

La production sigillaire se caractérise pour les classes supérieures des deux ordres minoritaires de la société par le recours au principe de l’image type. Si ce choix qui manifeste l’intégration du sigillant à son groupe d’appartenance ne souffre guère d’exception pour la classe seigneuriale et la prélature, il s’avère moins prégnant dès que l’on « descend » dans la hiérarchie sociale. À cet égard, ce dernier principe peut s’appréhender de manière précise grâce au corpus des matrices dans la mesure où celles qui nous sont parvenues appartiennent majoritairement au moyen et au bas clergé.

À partir de son observation, nous pouvons faire un premier constat : les clercs proclament leur état par le recours à la forme en navette. Par ailleurs, en ce qui concerne l’image que ces derniers vont faire graver au centre de leur matrice, ce qui pourrait être considéré comme une absence de contrainte typologique se traduit dans les faits par le choix de quelques images ...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search