Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Les premières gravures italiennes

 | 
Gisèle Lambert

Inventaire des premières gravures italiennes

Venise, Vicence, Padoue : Benedetto Montagna, Giulio Campagnola

Texto completo

Benedetto Montagna

1(Vicence, vers 1480 – entre 1555 et 1558)

2Peintre et graveur, fils de Bartolomeo Montagna (vers 1450 – 1523) – le plus grand représentant de la peinture à Vicence –, Benedetto fut influencé par l’art de son père. Ses peintures sont pour la plupart perdues. Parmi les cinquante-trois gravures qui lui sont attribuées, quarante-sept sont signées de son nom et de son prénom, ou de son monogramme BM. Parmi celles qui ne sont pas signées, une seule est douteuse – c’est aussi la seule datée, 1514 –, il s’agit d’une copie de La Vierge allaitant l’Enfant, d’après Dürer (H. 50). Une seule des gravures conservées reproduit une peinture de son père, La Vierge à l’Enfant (inv. 658), et une seule également, un dessin attribué à Bartolomeo, Le Christ ressuscité (inv. 649). Cependant, de nombreux détails de ses gravures sont empruntés aux peintures de son père.

3La technique de Benedetto se modifia souvent au cours de son activité de graveur, qui dut se poursuivre jusqu’au début des années 1520. Il expérimenta diverses manières et, si les œuvres n’étaient pas signées, il serait parfois difficile de les lui attribuer (inv. 648, 659 et 660). Comme pour la plupart des graveurs de cette époque, l’influence de Dürer s’exerça sur sa technique et ses compositions.

4Il est possible qu’il ait découvert les gravures du maître lorsque celui-ci vint en Italie, en 1506, transportant sans doute certaines de ses œuvres. Et c’est probablement pour s’initier à la manière du maître qu’il copia six de ses gravures (H. 48 à 53) : Saint Sébastien (inv. 688), Les Sorcières, Le Grand cheval, La Nativité (inv. 691), L’Homme de douleurs (inv. 690) et La Vierge à l’Enfant sur un banc de gazon. Il lui emprunta aussi de nombreux détails, parfois insignifiants, comme le papillon et le porcelet dans Saint Antoine. Il fut aussi très sensible aux paysages de Dürer, notamment ceux de La Sainte Famille au papillon (B. 44) et du Couple mal assorti (B. 93). Ils furent, semble-t-il, à l’origine de compositions où le paysage a autant d’importance que les personnages et où ceux-ci s’intègrent parfaitement à l’ensemble. Ces dernières révèlent son sens de la lumière, de l’espace, de la nature et, surtout, des proportions, ce qui le distingue de ses contemporains. Ses figures évoluent dans un espace qui est plus qu’un décor. Mais avant d’arriver à exprimer ainsi sa personnalité, Benedetto s’inspira des œuvres de différents graveurs.

5On distingue les premières gravures au graphisme anguleux et au modelé traité par des tailles croisées régulières ou des tailles parallèles ; les exemples les plus caractéristiques de cette première période sont Saint Antoine (inv. 651) et Saint Benoît (inv. 652). Puis apparaissent des gravures influencées par la technique de Mocetto, que l’artiste dut connaître vers 1505. Ainsi en est-il de Saint Georges (inv. 655) et de La Résurrection (inv. 649), où le modelé est exécuté par des tailles courbes et parallèles. Les sujets représentés par Mocetto attirèrent aussi l’artiste et La Nymphe avec deux satyres (inv. 657) évoque La Métamorphose d’Amymoné (inv. 642).

6Certaines œuvres empruntent à la technique d’un autre graveur, Giulio Campagnola. Benedetto tentera en effet une manière de pointillé, à petits coups de burin, du pointillé même, en complément de tailles de burin, ou plus franchement dans certaines planches des Métamorphoses ou dans L’Homme à La flèche (inv. 659). Cette dernière gravure reflète aussi, par ses contours fermes, son modelé sculptural et l’aspect même de la figure, l’art de Marc-Antoine Raimondi. Benedetto cherche également à rendre la diversité des matériaux, des textures, des étoffes (inv. 666 et 682).

7Ses compositions reflètent une évolution qu’on perçoit aisément. Des grandes figures en premier plan se détachant sur un fond de paysage il passa à des personnages de taille moyenne puis plus petits, qui s’intègrent de mieux en mieux dans leur environnement. Ses dernières gravures (vers 1515-1520), parmi lesquelles la suite des Métamorphoses d’Ovide, constituent l’aboutissement de ses recherches.

8Ses sujets sont variés, très personnels, énigmatiques parfois. Il exerça une influence sur quelques graveurs contemporains : Giovanni-Antonio da Brescia, Nicoletto Rosex da Modena, Girolamo Mocetto. On remarque entre Montagna et Mocetto une réciprocité d’influence.

9Le Cabinet des estampes conserve quarante-trois gravures de Montagna, certaines en différents états. Plus d’une trentaine proviennent de la collection Marolles.

  • 1 Ye 43 rés., Archives, Inventaire du Cabinet du Roy, 1 à 5000. Ye 43a rés., id. 5001 à 10000.

10Le recueil de l’œuvre de Montagna fut inscrit dans l’inventaire Joly du Cabinet du Roy, en 1779, sous le no 68 et, en 1811, dans le même inventaire, sous le no 55471.

648. Le Sacrifice d’Abraham

Burin. 280 x 385. Épr. rognée.

Vers 1500.

État sans le monogramme, qui n’est pas effacé, comme au 2e état, et qui devrait apparaître, bien que l’épr. soit rognée, s’il s’agissait du 1er état tel qu’il est décrit.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 73 C 59949.

H. V, p. 175, 1 ; Washington, p. 307-311 ; B. XIII, p. 333, 1 ; TIB., 2512.001. État non décrit. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

649. La Résurrection

Le Christ, à g. de son tombeau, tient l’étendard de la croix. À g., au fond, Jérusalem. Inscription sur une banderole que le Christ tient de la main g. : RESSVRESIT.

Signé en bas au centre : B∙M∙.

Burin. 283 x 222 au tr. c.

Vers 1502-1505.

Fil. : chapeau de Cardinal. Briquet, vers 3409. Cl. B A 698.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 68 C 34761.

H. V, p. 176, 2 (4 épr. connues) ; P. V, p. 156, 37 ; Washington, p. 307-311 ; TIB., 2512.008. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

11Un dessin préparatoire, inversé, inspiré du Christ entre saint André et saint Longin de Mantegna, est attribué à Montagna ; il est conservé au musée du Louvre.

650. La Vierge entourée d’anges et de chérubins

Au fond, des collines et une ville entourée d’un mur crénelé. Signé en bas au centre : B. M.

Burin. 263 x 195. Épr. rognée.

Vers 1502-1505.

2e état : Dieu le Père et la colombe du Saint-Esprit apparaissent dans les nuages, au-dessus d’une gloire, emprunt à Dürer (B. 29). Les nuages, à dr., sont différents dans l’épreuve de Vienne (dont l’état est, à cet endroit, très défectueux).

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 124868.

H. V, p. 176, 3-2 (2 épr. connues) ; Washington, p. 307-311 ; B. XIII, p. 335, 5 ; TIB., 2512.011 S 2. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

12Il est difficile d’affirmer qu’un 1er état existe, l’épreuve unique, autrefois conservée dans la collection Chatsworth, étant très abîmée.

651. Saint Antoine ermite

Le saint est représenté dans un paysage au sol rocheux, avec une maisonnette. À dr., le pourceau ; à g., un papillon, copie inversée de celui de Dürer (B. 44).

Signé en bas au centre : B. M.

Burin. 262 x 197. Épr. rognée. L’épreuve porte des traces d’éraillures comme si la plaque, déjà utilisée, avait resservi après que le sujet eut été effacé.

Vers 1500-1506.

Hist. : Silvestre, vente Paris, 18 mars 1811, no 738 ; acquise de Pieri-Bénard, le 26 mai 1834, 75 F.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 124869.

H. V, p. 176, 4 (5 épr. connues) ; P. V, p. 156, 41 ; Washington, p. 307-311 ; TIB., 2512.017. Ye 88 rés., Acquisitions 1803-1847 ; Ye 84 rés., Entrées 1830-1847, no 613.

652. Saint Benoît accompagné de quatre saints, sous un péristyle

À l’extérieur, un paysage. Inscription des noms des saints sous chacun d’eux : ∙S∙BENEDETO ; ∙S∙SCHOLASTICHA ; ∙S∙IVSTINA ;∙S∙MAVRO ;∙S∙PLACIDO.

Signé, en bas, au centre : ∙B∙M∙.

Burin. 285 x 232 au tr. c.

Vers 1500-1506.

Fil. : trois monts dans un cercle. Briquet, vers 11853. Cl. B A 700.

Hist. : Lloyd, vente Londres, 10 avril 1817, no 574 ; Ottley, vente Londres, 17 mai 1837, no 1713 ; acquise de Pieri-Bénard, le 27 février 1841, 107, 10 F.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 124870.

H. V, p. 177, 6 (4 épr. connues) ; Washington, p. 307-311 ;

B. XIII, p. 338, 10 ; TIB., 2512.018 (v. 1500). Ye 88 rés., Acquisitions 1803-1847, février 1841 ; Ye 84 rés., Entrées 1830-1847, no 4849.

13Sainte Scholastique, saint Maur et saint Placide sont proches des figures de saints représentés par un anonyme italien (H. I, p. 267, E. III 53).

653. Saint Benoît instruisant son ordre

Au fond, par la porte ouverte, on aperçoit le cloître ; dans le jardin, un moine plante, ou cueille, une fleur. Signé en bas au centre : B∙M.

Burin. 363 x 262 au tr. c.

Vers 1504-1506.

Fil. : lettre M surmontée d’une étoile dans un écu. Briquet, vers 8390-8392. Cl. B A 701.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 124871.

H. V, p. 177, 7 (11 épr. connues) ; Washington, p. 307-311 ; B. XIII, p. 339, 11 ; TIB., 2512.019.

654. Saint Jérôme en pénitence

Signé en bas au centre : B∙M∙.

Burin. 260 x 195. Épr. rognée.

Vers 1500-1506.

2e état : des ondulations régulières modèlent la barbe du saint et la crinière du lion ; le modèle géométrique qui orne le plat du livre ne comporte plus que le losange central ; l’arbre, devant la chapelle, à g., est bordé d’ombre ; les ombres, autour des arbres, à dr., sont retravaillées par des tailles plus régulières ; la paroi du rocher, le vêtement du saint et de nombreux endroits sont retravaillés par des tailles croisées ou curvilignes.

Fil. : balance dans un cercle, l’attache médiane cesse avant d’atteindre les plateaux. Briquet, vers 2602. Cl. B A 702.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 124872.

H. V, p. 177, 8-2 (4 épr. connues) ; Washington, p. 307-311 ; B. XIII, p. 340, 13 ; TIB., 2512.024 S 2. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

14La composition figure sur une plaquette de bronze italienne de Gaspare Napoletano.

15Il est possible, compte tenu des dimensions, que cette gravure et celle d’Orphée (H. 10) aient été gravées de part et d’autre de la même plaque.

655. Saint Georges

Debout devant une architecture, le saint tient un étendard. À ses pieds, le dragon mort. À g., la princesse et, à dr., le palefrenier et le cheval.

Signé en bas au centre :

Burin.

1er état : le saint est imberbe ; la princesse regarde le dragon ; entre le mur rectiligne de l’arche et la tour, à g. : des ruines. 218 x 172. Épr. rognée.

Fil. : couronne à diadème (fragment). Briquet, vers 4900.

Cl. B B 206.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 173642.

H. V, p. 178, 9-1 (5 épr. connues) ; Washington, 124 ; B. XIII, p. 339, 12 ; TIB., 2512.023 S 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

655. Filigrane du 1er état

2e état : le saint, au visage maintenant barbu et aux cheveux bouclés, regarde le dragon ; la princesse a la tête levée vers le saint. Les tailles du pourtour de l’arche ont été effacées ainsi que les tailles croisées de la voûte, couverte maintenant de tailles parallèles. Le paysage, au-delà de l’arche, est modifié, un château s’y dresse ; les ruines, à g., sont supprimées. La petite porte du mur du fond n’est pas encore couverte de tailles croisées, comme au 3e état. 231 x 175. Épr. rognée.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 173643.

H. V, p. 178, 9-2 (4 épr. connues) ; Washington, p. 314, 124 ; B. XIII, p. 339, 12 ; TIB., 2512.023 S 2. Pas de 3e état à la BNF, comme le signalent les catalogues. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

16Les boucles de la coiffure du saint aux 2e et 3e états se retrouvent dans le 2e état d’Orphée (H. 10) et dans la coiffure de Jésus dans La Vierge et l’Enfant (inv. 658). Elles ont été exécutées peut-être après la mort de Montagna par G. A. da Brescia. (voir inv. 658).

17Un dessin, conservé à l’Albertina, est une copie du 1er état.

656. Un paysan et sa femme se querellant

Burin. 143 x 149. Épr. rognée.

Vers 1504-1507.

État sans le monogramme, peut-être un 1er état non décrit.

Ea 36 rés. Cl. 50 A 3230.

H. V, p. 178, 12 (avec le monogramme B. M. en bas au centre ; 4 épr. connues) ; B. XIII, p. 348, 30 ; TIB., 2512.046. État non décrit.

657. La Nymphe endormie avec deux satyres et deux enfants

Signé en bas au centre : ∙B∙M∙.

Burin.

Vers 1505-1506.

1er état : derrière la nymphe, à g., un piédestal avec une corbeille de fruits ; à côté, un oranger. 175 x 228. Épr. rognée.

Fil. : ancre dans un cercle surmonté d’un anneau (fragment). Briquet, vers 580. Cl. B A 703.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 64 C 22893.

H. V, p. 179, 13-1 (unicum) ; P. V, p. 158, 50 ; Washington, p. 307-311 ; TIB., 2512.029 S 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

657. Filigrane du 1er état

2e état (?) : état avec le monogramme effacé ; non décrit. Le piédestal, la corbeille de fruits et l’oranger ont été effacés. Les têtes de la nymphe et des enfants, surtout celui de g., sont transformées. La pl. est retravaillée, de nombreuses tailles croisées apparaissent sur les corps de la nymphe et de l’enfant à g. Le monogramme effacé se distingue encore par endroits.

173 x 230 au tr. c.

Fil. : cercle avec des lettres (incomplet). Briquet, n. d. Cl. B A 704.

Hist. : acquis de Danlos et Delisle, le 6 août 1882, 100 F.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 173644.

H. V, p. 179, 13-2 (2 épr. connues) ; P. V, p. 158, 50 ; Washington, p. 307-311 ; TIB., 2512.029 S 2. Ye 88 rés., Acquisitions janvier 1848 – juin 1907, no 4418.

657. Filigrane du 2e état

18Le monogramme effacé n’est pas signalé par les historiens dans la description du 2e état. Cette modification de la plaque a pu intervenir ultérieurement. Il s’agirait alors d’un 3e état.

19La composition est reproduite sur une plaquette de bronze italienne contemporaine, attribuée à Fra Antonio da Brescia. Inscription sur le piédestal : Virtus.

658. La Vierge à l’Enfant, d’après une peinture de Bartolomeo Montagna

Burin.

1er état : avec un paysage dans le fond. L’enfant est représenté de trois quarts à g., le visage de face, tenant un livre. Sans monogramme. 198 x 159. Épr. rognée. Vers 1500-1505.

Fil. : tête de bœuf au serpent s’enroulant autour d’une tige, avec la lettre M dans un cercle (incomplet). Briquet, vers 15396. Cl. B A 705.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 173645.

H. V, p. 179, 14-1 (2 épr. connues) ; Washington, p. 312, 123 ; B. XIII, p. 337, 7 ; TIB., 2512.013 S 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289.

658. Filigrane du 1er état

3e état : au 2e état, le paysage a été effacé. L’Enfant est représenté de profil à g., tenant un oiseau ; la cape de la Vierge, sur laquelle il est assis, est modifiée. Le visage de la Vierge est ombré de tailles croisées sous le menton. Le tr. c., en partie effacé au 2e état, est regravé. 204 x 159 au tr. c.

Avant 1511, date de la gravure de l’Enfant par le monogrammiste P (H. V, p. 269, 1), dont la source probable est la gravure de Montagna.

Fil. : lettres CMR dans un cercle. Briquet, n. d. Cl. B A 706.

Hist. : legs Jecker, le 22 septembre 1851.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 173646.

H. V, p. 179, 14-3 (5 épr. connues ?) ; Washington, p. 312, 123 ; B. XIII, p. 337, 7 ; TIB., 2512.013 S 3. Ye 85 rés., Dons 1848-1901, no 2308.

658. Filigrane du 3e état

4e état : épr. de la plaque usée, signée et regravée par Giovanni Antonio da Brescia. La signature, IOAN. BX, est ajoutée sur une tablette, en bas, à g. Le visage et le cou de la Vierge ne sont plus ombrés. Double tr. c., excepté sur la partie inf. du bord dr. 205 x 162. Épr. rognée au niveau du second tr. c. du bas, dont une partie cependant s’aperçoit.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 173647.

H. V., p. 179, 14-4 (15 épr. connues) ; Washington, p. 312, 123 ; B. XIII, p. 337, 7 ; TIB., 2512.013 S 4.

20La plaque est conservée au Museo civico à Pavie.

659. L’Homme à la flèche

Signé sur une tablette, en haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin, pointillé et manière de pointillé. 213 x 145. Épr. rognée.

Vers 1515.

2e état : relief ajouté à g.

Fil. : couronne dans un cercle. Briquet, vers 4688. Cl. B A 707.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 173648.

H. V, p. 180, 15-2 ; B. XIII, p. 350, 33 ; TIB., 2512.048 S 2 ; (8 épr. connues). Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

660. Vénus

Inscription verticale, en haut, à g. : ∙VENVS∙.

Burin. 264 x 150. Épr. rognée.

Vers 1515.

Ea 36 rés. Cl. 59 B 23071.

H. V, p. 180, 16 ; P. V, p. 157, 49 ; TIB., 2512.028. 5 épr. connues.

21Gravure non signée, attribuée à Montagna par comparaison avec L’Homme à La flèche, signé (inv. 659).

661. Sainte Catherine, dans un paysage

Signé, en bas, à g., sur une tablette : BENEDEC / TO / MONTAGNA.

Burin. 169 x 154. Épr. rognée.

Vers 1507.

Fil. : ancre dans un cercle avec la lettre B inversée sous le cercle. Briquet, vers 502. Cl. B A 708.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 82 C 111938.

H. V, p. 180, 17 (unicum) ; P. V, p. 157, 45 ; TIB., 2512.020 ; Washington, p. 308, n. 8 et 9. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

662. Le Christ au jardin des Oliviers

Au fond, un château inspiré de Dürer. Au premier plan, les disciples : saint Jacques, saint Pierre et saint Jean.

Signé en bas sur une tablette : BENEDECTO / MONCTAGNA.

Burin.

Vers 1507.

1er état : la signature apparaît nettement gravée sur les tailles parallèles obliques qui recouvrent la tablette. 213 x 150. Épr. rognée.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 169856.

H. V, p. 181, 18-1 (5 épr. connues) ; Washington, p. 316, 125 ; B. XIII, p. 335, 4 ; TIB., 2512.07 S 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

2e état : la tablette portant la signature est couverte de tailles croisées, ce qui rend la signature illisible. 214 x 150. Épr. rognée.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 169857.

H. V, p. 181, 18-2 (6 épr. connues) ; B. XIII, p. 335, 4 ; TIB., 2512.07 S 2.

663 a et b. La Nativité aux saints, devant une architecture en ruines

Sainte Catherine avec saint François, à g., et saint Jean l’Évangéliste (?), à dr.

Signé sur une pierre, en bas, au centre : BENEDETO / MONTAGNA. La pierre est rayée par des tailles croisées, ce qui rend la signature difficilement lisible. Peut-être s’agit-il d’un 2e état.

Burin. 162 x 147 au tr. c. Épr. de la plaque usée.

Vers 1504-1507.

Fil. : trois monts inscrits dans un cercle, surmonté d’une tige terminée en croix. Briquet, vers 11913-11914. Cl. B A 599.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 169858.

Autre épreuve bien meilleure mais beaucoup plus rognée au bas, ce qui supprime la tablette avec la signature. 153 x 147.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 169860. Non reproduit.

H. V, p. 181, 19 (2 épr. connues) ; P. V, p. 155, 36 ; TIB., 2512.005. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

663 a. Filigrane

664. La Nativité dans un paysage

Burin. 184 x 130 au tr. c. (angle inférieur g. déchiré).

Vers 1504-1507.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 169859.

H. V, p. 181, 20 (unicum) ; P. V, p. 155, 34 ; TIB., 2512.004. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

665 a et b. La Vierge à l’Enfant dans un paysage

Signé vers le milieu du bas : BM.

Burin. 182 x 116. Épr. rognée.

Vers 1507-1515.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3404. Cl. B A 709.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108137.

Autre épreuve, 192 x 120 au c. de pl. Le B du monogramme est gratté et un F, ajouté à la plume et à l’encre, forme le monogramme MF de Marc-Antoine Raimondi.

Fil. : ancre dans un cercle surmonté d’un anneau. Briquet, vers 580. Cl. B A 695.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108136. Non reproduit.

H. V, p. 181, 22 (7 épr. connues) ; B. XIII, p. 336, 6 ; TIB., 2512.012. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

665 a. Filigrane

665 b. Filigrane

666. La sainte Famille avec saint Jean Baptiste dans un paysage

Au fond, une ville traversée par un fleuve, avec un pont.

Signé au milieu du haut : BENEDECTO / MONTAGNA.

Burin. 147 x 212 au tr. c. Épr. rognée.

Vers 1507-1515.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108138 et 85 C 169861.

H. V, p. 182, 24 (12 épr. connues) ; P. V, p. 155, 8 ; Washington, p. 309 ; TIB., 2512.014. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

667. Saint Jérôme assis sous une arche de roche, dans un paysage

Signé en bas à dr. : B∙M∙.

Burin. 287 x 231 au tr. c.

Vers 1507-1515.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3409 (inversé). Cl. B A 710.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 85 C 169862.

H. V, p. 182, 25 (15 épr. connues) ; B. XIII, p. 340, 14 ; TIB., 2512.025. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

668. Un Oriental lisant, dans un paysage

Signé au milieu du bas : B∙M.

Burin. 101 x 74. Épr. rognée.

Vers 1513-1515.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108139.

H. V, p. 183, 28 (5 épr. connues) ; P. V, p. 158, 54 ; TIB., 2512.045. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289.

22Cette gravure et la suivante (H. 29) ont pu être gravées de part et d’autre de la même plaque.

669 a et b. Berger jouant du chalumeau

D’après l’un des anges du tableau de Bartolomeo Montagna, Trois anges musiciens.

Signé en bas vers la g. : ∙B∙M∙.

Burin.

Vers 1513-1515.

1er état : le tertre derrière le berger à dr., et le sol à g. de son genou dr. sont modelés par des tailles courbes et parallèles ; elles seront modifiées en tailles croisées au 2e état. Des ombres seront aussi ajoutées. 102 x 79. Épr. rognée.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108141.

Autre épreuve du 1er état, rognée. 101 x 72.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108140. Non reproduit.

H. V, p. 183, 29-1 (7 épr. connues) ; Washington, p. 324, 129 ; B. XIII, p. 347, 27 ; TIB., 2512.043 S 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289-290.

670. Berger jouant du chalumeau

Copie contemporaine du 1er état, en contrepartie, par un anonyme.

Burin. 106 80. Épr. rognée.

Vers 1513-1515.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108142.

H. V, p. 183, 29 a (6 épr. connues) ; B. XIII, p. 347, 27 ; TIB., 2512.043 C 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289.

671. Un guerrier agenouillé

Il tient une écharpe de la main dr.

Signé en bas à g. : B∙M.

Burin. 106 x 70. Épr. rognée.

Vers 1513-1515.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108143.

H. V, p. 183, 30 (5 épr. connues) ; B. XIII, p. 346, 26 ; TIB., 2512.042. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

672. Homme assis près d’un palmier

Il tient de la main dr. une corde qui passe autour du tronc du palmier.

Signé vers la dr. : B∙M.

Burin. 113 x 76. Épr. rognée.

Vers 1513-1515.

1er état : avant l’inscription, en bas, à g., Guidotti for. Guidotti était probablement un éditeur qui avait acheté la plaque. Ce nom apparaît aussi sur une copie italienne de la gravure Trois paysans conversant de Dürer.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108144.

H. V, p. 183, 31-1 (14 épr. connues) ; Washington, p. 322, 128 ; B. XIII, p. 347, 28 ; TIB., 2512.044 S 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289.

23Le sujet a été interprété par J. L. Sheehan comme le héros, qui par son courage atteint le sommet de la vertu. Le palmier symbolise la force, l’endurance ; le sommet de la montagne, l’objectif du héros, de l’homme qui cherche à s’élever.

673. Femme et enfant avec un homme sauvage près d’une fontaine

Derrière eux, des bâtiments et un fleuve ; sur la fontaine, une chouette est perchée.

Signé en bas vers la dr. : B∙M.

Burin. 144 x 94. Épr. rognée.

Vers 1507-1515.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108200.

H. V, p. 184, 32 (8 épr. connues) ; B. XIII, p. 348, 29 ; TIB., 2512.049. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290.

674. Femme et satyre avec deux putti

Le couple est devant une butte d’où s’élèvent des troncs d’arbres ; la femme tient d’une main l’extrémité d’un cordon ; l’un des enfants tient un bâton ; l’autre, un oiseau. Au fond, un paysage de fabriques, de montagnes et d’eau. Signé au milieu du bas : B∙M.

Burin. 165 x 115. Épr. rognée.

Vers 1507-1515.

Fil. : ancre dans un cercle surmonté d’un anneau. Briquet, vers 580. Cl. B A 697.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108145.

H. V, p. 184, 33 (11 épr. connues) ; Washington, 127 ; B. XIII, p. 343, 21 ; TIB., 2512.030. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

24Le sujet a été interprété par J. L. Sheehan comme la luxure tenue en laisse par la chasteté.

675. La Famille sur le rivage

Signé, en haut, vers la g. : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 168 x 110 au tr. c.

Vers 1515-1520.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108146.

H. V, p. 184, 34 (5 épr. connues) ; P. V, p. 159, 56 ; TIB., 2512.050. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

676. La Famille du satyre

Au premier plan, à dr., un léopard buvant dans une écuelle. Signé au milieu du haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 168 x 110 au tr. c.

Vers 1515-1520.

Fil. : chapeau de cardinal accompagné de la lettre P.

Briquet, vers 3447. Cl. B A 711.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108147.

H. V, p. 184, 35 (5 épr. connues) ; P. V, p. 159, 56 ; TIB., 2512.050. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

25Le léopard est l’attribut de Bacchus. Cet animal et le satyre évoquent l’entourage de Bacchus et ses plaisirs.

677. David jouant de la harpe

Devant le roi agenouillé, un daim couché ; derrière lui, son trône ; dans un arbre, face à lui, un oiseau auréolé, peut-être le Saint-Esprit ; au fond, un paysage. Signé au milieu du haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128461.

H. V, p. 185, 36 (4 épr. connues) ; B. XIII, p. 334, 2 ; TIB., 2512.002. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

26Cette représentation du roi David est inhabituelle.

678. Un Turc assis dans un paysage, près d’une rivière

Signé au milieu du haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 164 x 108. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128462.

H. V, p. 185, 37 (3 épr. connues) ; P. V, p. 159, 55 ; TIB., 2512.051. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

Les Métamorphoses d’Ovide (679-686)

27Sept gravures ont pour sujet des épisodes des Métamorphoses. Excepté La Naissance d’Adonis, elles sont inspirées par des bois anonymes illustrant une édition de l’ouvrage en italien édité à Venise, en 1497, par Giovanni Rosso, pour Lucantonio Giunta.

28Deux autres gravures sont proches de cette série. L’une, Un centaure et un soldat se disputant une nymphe (inv. 684), pourrait illustrer un passage d’Ovide, mais cette scène ne correspond pas à un bois de l’édition de 1497. L’autre, Un Centaure accompagné d’une nymphe combattant un dragon (inv. 685) n’est pas un sujet traité par Ovide.

29L’ensemble peut être daté vers 1515-1520.

679. Les Métamorphoses II (708-832). Mercure et Aglaure

Aglaure, à la porte d’une maison, en refuse l’entrée à Mercure.

Signé vers le milieu du haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 160 x 105. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128463.

H. V, p. 185, 38 (4 épr. connues) ; B. XIII, p. 342, 18 ; TIB., 2512.032. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

680 a et b. Les Métamorphoses IV (167-189). Vulcain, Apollon et Cupidon

Vulcain forge une flèche en écoutant Apollon, accompagné de l’Amour. La scène est située dans une cour bordée de bâtiments, dont la forge de Vulcain, à g.

Signé au milieu du haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin et pointillé. 174 x 119. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3401. Cl. B A 712.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128464.

Autre épreuve, rognée, de la plaque usée, ou autre état ; la signature a été grattée. La marque d’un cadre rectangulaire qui devait l’entourer, est encore visible.

Fil. : ancre dans un cercle surmonté d’une étoile. Briquet, vers 548. Cl. B A 696.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 87 C 176212.

H. V, p. 185, 39 (8 épr. connues) ; B. XIII, p. 345, 24 ; TIB., 2512.037. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

680 a. Filigrane

680 b. Filigrane

681. Les Métamorphoses XI (146-193). Apollon, Pan, Midas et Tmolus

Tmolus, juge du défi que Pan a lancé à Apollon, est assis à dr., de face, alors que Midas est vu de dos.

Signé en haut, à dr. : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 153 x 115. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3401. Cl. B A 713.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128465.

H. V, p. 185, 40 (6 épr. connues) ; B XIII, p. 344, 22 ; TIB., 2512.035. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

682. Les Métamorphoses VI (382-400). Apollon et Marsyas

Dans un paysage, Apollon et Marsyas tiennent respectivement un violon et une cornemuse, au lieu d’une lyre et d’une flûte.

Signé en haut à dr. : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 166 x 116. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés., Cl. 86 C 128466.

H. V, p. 186, 41 (6 épr. connues) ; Washington, 132 ; B. XIII, p. 349, 31 (Les deux Musiciens) ; TIB., 2512.039. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290 : « … deux hommes qui jouent du violon et de la musette ».

683. Les Métamorphoses II (833-875). L’Enlèvement d’Europe

Europe, assise sur le taureau couché, couronne ce dernier ; derrière elle, une femme debout et un berger ; au fond, deux îles reliées par un pont, avec des bâtiments. Signé en haut, vers la g. : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin et pointillé. 157 x 121. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3401. Cl. B A 714.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128467.

H. V, p. 186, 42 (9 épr. connues) ; Washington, 133 ; B. XIII, p. 345, 23 ; TIB., 2512.036. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

684. Les Métamorphoses XII (210-231) ? Un centaure et un soldat se disputant une nymphe

Au fond, un paysage de montagnes et d’eau avec, sur une île, un château. Cette gravure n’est pas inspirée des bois de l’édition vénitienne de 1497. Il semble cependant qu’il s’agit bien de la bataille des Centaures et des Lapithes, lors des noces de Pirithoüs. Un Centaure se disposait à enlever Hippodamie, l’épousée, lorsque Thésée la délivra.

Signé vers le milieu du haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 168 x 109. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Fil. : oiseau. Briquet, non décrit. Cl. B A 715.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128468.

H. V, p. 186, 44 (4 épr. connues) ; B. XIII, p. 341, 16 ; TIB., 2512.038. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

685. Un centaure accompagné d’une nymphe, combattant un dragon, dans un paysage de montagnes et d’eau

Signé au milieu du haut : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin et pointillé. 158 x 108. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3401. Cl. B A 716.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128469.

H. V, p. 187, 45 (4 épr. connues) ; B. XIII, p. 343, 19 ; TIB., 2512.033. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

30Cette gravure s’apparente stylistiquement à la série des Métamorphoses mais n’en est pas une.

686. Les Métamorphoses X (503-513). La Naissance d’Adonis

Dans un paysage de montagnes et d’eau, avec des bâtiments, deux femmes recueillent Adonis, fils de Myrrha, transformée en arbre et qui sort du tronc entrouvert ; à côté, une femme avec un vase.

Signé, en haut, à g. : BENEDETO / MONTAGNA.

Burin. 166 x 113 au c. de pl.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3409. Cl. B A 717.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128470.

H. V, p. 187, 46 (11 épr. connues) ; Washington, 131 ; B. XIII, p. 343, 20 ; TIB., 2512.034. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

687. Un dieu fleuve et un génie ailé

Dans un paysage d’eau, de rochers et d’architecture, un dieu est assis, appuyé sur une urne et tenant une palme ; près de lui un génie, un pied sur un globe, élève une sphère armillaire.

Signé en haut, vers la g. : BENEDETO / MONTAGNA (N de Benedeto à rebours).

Burin. 165 x 113. Épr. rognée.

Vers 1515-1520.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3401. Cl. B A 718.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128471.

H. V, p. 187, 47 (3 épr. connues) ; P. V, p. 157, 48 ; TIB., 2512.041. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 291.

31Cette gravure s’apparente stylistiquement à la série des Métamorphoses mais n’en est pas une. Le sujet reste énigmatique.

688 a et b. Saint Sébastien

Copie en contrepartie du Saint Sébastien de Dürer (B. 55, vers 1501).

Signé sur une tablette suspendue au bas du tronc de l’arbre, à g. : B∙M.

Burin. 116 x 69. Épr. rognée.

Vers 1506.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108774.

Autre épreuve rognée. 115 x 74, reprise au pointillé. Signé sur une tablette suspendue au bas du tronc de l’arbre, à g. : B. M.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108772.

H. V, p. 187, 48 (4 épr. connues) ; B. XIII, p. 341, 15 ; TIB., 2512.026. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289.

689. Saint Sébastien

Copie en contrepartie par un anonyme.

Burin. 115 x 68. Épr. rognée.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108773.

Non décrit. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289.

690. L’Homme de douleurs

Copie en contrepartie de L’Homme de douleurs de Dürer (B. 20, vers 1500), avec un paysage ajouté dans le fond.

Signé en bas, vers la g. : B∙M.

Burin. 113 x 77. Épr. rognée.

Vers 1506 ou plus tard.

Hist. : coll. Marolles (?), acquise en 1667.

Ea 36 rés. Cl. 86 B 108775.

H. V, p. 187, 49 (unicum) ; P. V, p. 156, 38 ; TIB., 2512.010. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 289 : « … un Christ debout au pied de la croix ».

691. La Nativité

Copie en contrepartie de La Nativité de Dürer (B. 2, 1504). Signé sur une tablette suspendue à la construction, à dr. : B. M.

Burin. 186 x 117 au tr. c.

Vers 1506.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3404-3407. Cl. B A 719.

Ea 36 rés. Cl. 86 C 128472.

H. V, p. 188, 51 (4 épr. connues) ; P. V, p. 155, 35 ; TIB., 2512.006.

Giulio Campagnola

32(Padoue, vers 1482 – Venise, vers 1516)

33Peintre, miniaturiste, tailleur de gemmes et de caractères d’imprimerie, graveur, Giulio Campagnola, enfant prodige, cultive dès l’âge de treize ans ses nombreux dons. En effet, des lettres des humanistes Mateo Bosso et Michele de Placiola, qui permettent de déduire approximativement la date de sa naissance, font état de sa précocité, de ses connaissances en latin, en grec et en hébreu, de ses talents de chanteur, de joueur de luth et de poète. En 1497, son père Girolamo, humaniste et amateur d’art, essaye de l’introduire à la cour de Francesco Gonzaga à Mantoue, pour qu’il travaille sous la direction de Mantegna. Aucune trace, cependant, d’un éventuel séjour à Mantoue n’est conservée. Quoi qu’il en soit, il n’y reste pas plus d’un an car, en 1499, il est à la cour d’Hercule d’Este à Ferrare. Puis il réside à Venise, sans doute dès le début du xvie siècle. C’est à cette époque qu’il adopte Domenico Campagnola.

34En janvier 1515, il est mentionné dans le testament du célèbre éditeur Alde Manuce, mort la même année, qui souhaitait lui faire graver des caractères.

35Plus aucun document ne le citant ensuite, on suppose qu’il mourut peu après. Une gravure laissée inachevée, Le Concert, terminée par Domenico Campagnola, vers 1517-1518, selon certains historiens, a incité ces derniers à y voir un argument de plus pour situer vers cette époque la date de sa mort. Mais cette datation est controversée par d’autres historiens, qui classent la partie de la gravure exécutée par Giulio parmi les pièces du début de sa carrière.

36Son œuvre gravé, réduit, offre une grande diversité de style et révèle des recherches techniques et des innovations, destinées à interpréter dessins et peintures des maîtres de l’époque, Bellini, Giorgione (surtout) et le jeune Titien. Sa grande innovation technique est la gravure au pointillé. Il exécuta neuf estampes dans ce procédé. Ses gravures jouèrent un rôle essentiel dans la diffusion de l’art de l’âge d’or vénitien.

37Parmi les quinze gravures sur cuivre inventoriées par Hind, six sont signées du nom de l’artiste (H. 1 à 4, 12, 14) et deux, de son monogramme (H. 8-2 et 9-1) :

38La signature de trois d’entre elles est suivie du mot ANTENOREVS (Saturne, La Pénitence de saint Jean Chrysostome, inv. 692) et Ganymède (inv. 693, 2e état). Anténor était le fondateur légendaire de Padoue, ville dont Campagnola était originaire. Une autre signature est suivie de PAT., allusion aussi à son origine padouane (Tobie et l’Ange). Deux signatures sont suivies d’un F. pour fecit (H. 1, 2). Quatre signatures manuscrites, peut-être de la main de Giulio, se rencontrent sur certaines épreuves du Vieux Berger (inv. 696), du Jeune Berger (Bologne, Londres) et de Vénus allongée dans un paysage (Cleveland). Une seule estampe, L’Astrologue (inv. 700), porte une date, 1509. Huit gravures sont conservées au Cabinet des estampes.

39Hind rapproche cinq autres gravures de la manière de Giulio (H. 18 à 22). Parmi celles-ci, deux pourraient être d’Agostino Veneziano, son élève (H. 21 et 22), qui fit une copie du Jeune Berger (inv. 704), du Vieux Berger (inv. 698, 699) et de L’Astrologue (H. 9 d).

40Les recherches récentes attribuent aussi à Giulio (ou les rapprochent de son œuvre) trois estampes d’après Mantegna, classées jusque-là par Hind dans l’école de Mantegna (inv. 415, 417, 423). Il devait être âgé de quinze ans lors de son éventuel séjour à Mantoue. Pomponius Gauricus écrit qu’il imita Le Triomphe de Mantegna. La figure de saint Jean-Baptiste d’après un dessin perdu de Mantegna le rattache aussi à l’école du maître. Une autre attribution, sous toute réserve, apporte un éclairage nouveau sur l’artiste, un bois gravé, Le Sacrifice d’Abraham, exécuté en collaboration avec Ugo da Carpi (inv. 714). L’historien David Landau, à l’origine de ces propositions, évoque aussi deux bois d’illustrations de L’Apocalypsis Ihesu Christi, imprimé par Paganini en 1515-1516, proches du Sacrifice d’Abraham.

41L’évolution stylistique de l’artiste et la chronologie de son œuvre restent posées. On distingue généralement une première phase, vers 1497 – Giulio serait à peine âgé de 15 ans –, où, dans ses œuvres, les figures sont influencées par Mantegna et les paysages et la technique par Dürer ; on distingue ensuite une seconde phase, où ses gravures reflètent l’art de Giorgione, puis du jeune Titien.

42Les sources de Giulio Campagnola restent très controversées. Les dessins conservés ont des attributions différentes selon les historiens. À l’origine des gravures de Giulio, on a évoqué Mantegna, Giorgione, Titien, Sebastiano del Piombo ou Giulio lui-même, sous l’influence des maîtres de l’époque.

43Dans ses premières gravures, le trait domine ; sa technique – notamment le traitement du sol, des rochers – et son inspiration dépendent étroitement de l’œuvre de Dürer. Ainsi copie-t-il La Pénitence de saint Jean Chrysostome (inv. 692), et emprunte-t-il de nombreux paysages aux gravures du maître (H. 1 à 5,7) ; cependant, il n’a pas le sens de l’espace de Dürer et c’est dans un esprit plus décoratif qu’il traduit les paysages. Quant aux personnages, ils sont plutôt mantegnesques, comme dans Tobie et l’Ange qui, par son exécution linéaire, est la gravure la plus proche du style de Mantegna.

44Mais sa technique, d’abord linéaire, s’enrichit de petits coups de pointe – presque des points – pour rendre le modelé (H. 2 à 7). L’un des premiers exemples de cette manière est Ganymède (inv. 693). Puis Giulio mêle aux traits des points ou des coups de pointe (H. 8 à 11), en utilisant des outils de graveurs, peut-être même des outils d’orfèvre, poinçons et maillet (L’Astrologue, inv. 700). Il obtient, par des creux plus ou moins profonds et plus ou moins rapprochés, des valeurs subtiles pour suggérer l’ombre et la lumière. Il se peut que Giulio ait été inspiré par des miniaturistes, qui peignaient à l’aide de points. Enfin, il exécute ses gravures entièrement en manière de pointillé (H. 12 à 15) et même les contours sont obtenus, parfois, par une succession de points, comme dans la représentation de Vénus (inv. 707).

45S’il s’éloigne de plus en plus de la linéarité de Mantegna et de Dürer, c’est pour traduire le sfumato de Giorgione. Il fut le plus fidèle interprète de l’art du peintre, non seulement par l’effet pictural de sa technique, sa vision de l’espace et de la lumière, mais aussi par l’atmosphère de ses gravures. Celles-ci évoquent un monde arcadien, où règne l’harmonie entre les hommes et la nature. Des bergers musiciens, des astronomes ou philosophes, des figures contemplatives immobiles dans un paysage idyllique, créent une atmosphère de poésie et de mystère. Le temps semble suspendu.

46Plus tard, lorsqu’elles seront influencées ou inspirées par les œuvres de Titien jeune, les œuvres de Giulio refléteront davantage le réel. La gravure du Christ et La Samaritaine (inv. 705) se distingue par un sens de l’espace et une composition très différents de sa production antérieure.

  • 2 Cette technique est différente de la technique du pointillé utilisée au xviiie siècle.

47Cette technique du pointillé2 ne devait permettre qu’un tirage très limité, les reliefs s’écrasant rapidement lors du passage sous presse. Les amateurs de ces petites gravures raffinées, subtiles, traitant des thèmes à la mode, étaient certainement nombreux. L’usure des plaques et la demande insatisfaite furent probablement à l’origine des copies de certaines gravures de Giulio : Vénus, Le Vieux Berger (trois copies dont une très libre par Veneziano), Le Concert, L’Astrologue (cinq copies parmi lesquelles un bois très libre, une copie par Veneziano et une autre signée du monogramme ∙L∙A∙, peut-être Lucantonio degli Uberti), Le Jeune Berger (deux copies, l’une signée au 2e état du monogramme de Marc-Antoine Raimondi, l’autre de Veneziano).

48La technique de Giulio fut imitée par le Maître de La Décollation de saint Jean-Baptiste, par Benedetto Montagna, Marcello Fogolino et le monogrammiste

49Plusieurs graveurs utilisèrent aussi les points parmi les tailles, afin d’obtenir des passages plus nuancés de l’ombre à la lumière. Puis ce style de gravure disparut.

50Vers 1520, les milieux érudits se détournèrent aussi de la poésie arcadienne des Églogues de Virgile pour s’orienter vers les évocations plus rustiques des Géorgiques.

  • 3 Ye 43 a rés., Archives, Inventaire du Cabinet du Roy, 5001 à 10000.

51Environ huit épreuves parmi les huit estampes de Giulio Campagnola conservées à la BNF proviennent de la collection Marolles ; des copies s’ajoutent. Le recueil des œuvres de Giulio et de Domenico Campagnola fut inscrit dans l’inventaire Joly du Cabinet du Roy, sous le no 0053.

52Bibliogr. : Hans Tietze et Erica Tietze-Conrat, « Giulio Campagnola’s Graphic Art », The Print Collector’s Quaterly, 29, 1942, p. 179-198. M. Muraro et D. Rosand, Tiziano e la silografia veneziana del Cinquecento, 1976. D. Landau, dans Genius of Venice, 1983. K. Oberhuber, dans Le Siècle de Titien, 1993.

692. La Pénitence de saint Jean Chrysostome, d’après Dürer

Copie très proche et inversée de la gravure de Dürer, exécutée par le maître vers 1497 (B. 63).

Signé en haut à dr. : IVLIVS / CAMPAGNOLA / ANTENOREVS.

Burin. 183 x 122. Épr. rognée.

Avant 1500.

Fil. : chapeau de cardinal avec la lettre L. Briquet, vers 3440. Cl. A 1662.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. C 67931.

H. V, p. 195, 3 (3 épr. connues) ; P. V, p. 165, 10 ; TIB., 2518.003. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 22 : « … une femme nue qui allaite un enfant ».

693 a et b. Ganymède

Une figure exécutée à la manière mantegnesque, Ganymède enlevé par Jupiter qui a pris la forme de l’aigle, survole un paysage emprunté à La Vierge au singe de Dürer (vers 1498-1499, B. 42). Le bouquet d’arbres ajouté au premier plan est inspiré d’un détail du Monstre marin de Dürer (B. 71).

Burin.

Vers 1500-1503.

2e état, signé en haut, à dr. : IVLIVS CAMPAGNOLA / ANTENOREVS. 167 x 122. Épr. rognée.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667 (une épr. est signalée, deux sont conservées au Cabinet des estampes ; aucune indication ne permet de savoir laquelle appartenait à la coll. Marolles).

Ea 37 rés. Cl. 98 A 78771.

Autre épreuve rognée et très abîmée. 146 x 111.

Ea 37 rés. Non reproduit.

H. V, p. 196, 4-2 (11 épr. connues) ; Washington, p. 392-393 ; B. XIII, p. 372, 5 ; TIB., 2518.007 S 2. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 22.

53Un dessin conservé ayant servi de modèle pour l’aigle et Ganymède a été attribué à Bellini, à Mantegna, à Giulio lui-même. Le paysage, très différent de celui de la gravure, est une plaine, dans la manière des paysages italiens.

694. Bergers dans un paysage ou le concert

Gravure commencée par Giulio Campagnola, laissée inachevée, et terminée par Domenico Campagnola, son fils adoptif.

Le paysage, à dr., a été gravé par Giulio, qui dut l’imprimer, puisqu’une copie contemporaine inversée du paysage seul existe. Les bergers musiciens, à g., ont été gravés par Domenico ultérieurement. Giulio reproduisit un dessin conservé au musée du Louvre, attribué par certains historiens à Giorgione, par d’autres à Giulio lui-même. Domenico s’inspira de la partie dr. du dessin (partie g. de la gravure), mais il transforma les deux personnages en bergers musiciens sous des arbres et en ajouta un.

Burin. 134 x 257 au tr. c.

Fil. : arbalète dans un cercle, accompagnée de lettres G (?). Briquet, vers 755. Cl. A 1657.

Hist. : Silvestre, vente Paris, 28 février 1811 (mention de la coll. au verso de la pièce, au crayon).

Ea 37 rés. Cl. 90 B 117872.

H. V, p. 196, 6 (23 épr. connues) ; P. V, p. 168, 9 ; Washington, 150 (v. 1517) ; B. XIII, p. 383, 9 ; TIB., 2519.012 (Domenico Campagnola, v. 1507-1509) ; D. L., P 7 ; K. O., 133.

54Certains historiens, tel K. Oberhuber, situent la gravure à la fin de l’activité de l’artiste ; laissée inachevée, celle-ci fut terminée par Domenico ; d’autres historiens, tels M. Zucker et D. Landau, la situent plutôt, en se basant sur le style et la technique, au début de la carrière de Giulio.

695. Bergers dans un paysage

Copie inversée par deux anonymes.

Burin.

1er état : copie en contrepartie, par un anonyme, de la partie du dessin gravée par Giulio, le paysage, dont aucune épr. originale n’est conservée. 140 x 229.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3404. Cl. A 1664.

Ea 37 rés. Cl. 83 C 116407.

H. V, p. 196, 6 a-1 (2 épr. connues) ; P. V, p. 168, 9 (copie) ; B. XIII, p. 383, 9 ; TIB., 2519.011 S 1.

695. Filigrane du 1er état

2e état : copie en contrepartie – par un autre anonyme, qui a achevé la plaque – de la partie gravée par Domenico, les bergers musiciens ; quelques variantes se remarquent, inspirées du Jugement de Pâris de Marc-Antoine Raimondi : le bouquet d’arbres derrière les bergers, la paire de bœufs, le palmier ; le graveur a également transformé un rocher, près d’un berger, en chien.

139 x 228 au tr. c.

Fil. : étoile. Cl. A 1666. Le fil., situé au bord de la feuille, est incomplet.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. 90 C 144042.

H. V, p. 197, 6 a-2 (5 épr. connues) ; P. V, 168, 9 (copies) ; TIB., 2519.012. S 2 (classé à Domenico Campagnola). Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 22 : « … le 1er [morceau] sans marque représente un paysage où l’on voit un concert de bergers. »

695. Filigrane du 2e état

696. Le Vieux Berger

À demi allongé dans un paysage, à dr., il joue de la flûte auprès d’une chèvre et d’un autre animal (chien ou mouton), à g.

Burin et pointillé pour le visage. 81 x 117. Épr. rognée et usée. Signature manuscrite en haut à dr. : IVLIVS / CĀPAGNOLA.

1er état : avant le monogramme

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. A 29344.

H. V, p. 197, 8-1 (unicum) ; P. V, p. 164, 7 ; Washington, p. 393 (v. 1509-1510) ; TIB., 2518.010 S 1 (v. 1507-1509). Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 22 : « … un berger couché qui joue de la flûte ».

55La signature manuscrite que l’on retrouve aussi sur une épr. de L’Astrologue, sur une autre du Jeune Berger et une troisième de Vénus serait peut-être de la main de G. Campagnola.

697. Le Vieux Berger

Copie en contrepartie par un anonyme, peut-être de la même main que les copies des Bergers dans un paysage (1er état) et de Vénus.

Burin. 79 x 139 au tr. c.

Ea 37 rés. Cl. 90 B 116502.

H. V, p. 198, 8 a (8 épr. connues) ; B. XIII, p. 374, 7 (original) ; TIB., 2518.010 C 1.

698. Le Vieux Berger

Copie par Agostino Veneziano, dans le même sens que l’original.

Signé du monogramme ∙A∙V∙, en haut, à dr.

Burin. 80 x 131. Épr. rognée.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667. Inscription à l’encre brune sur la page de garde du recueil : « Marolles no 20 ».

Eb 7 +, p. 51. Mf. H. 97080.

H. V, p. 198, 8 b (5 épr. connues) ; B. XIII, p. 374, 7 A et XXVII, p. 307, 408 ; TIB., 2518.010 C 2. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres.

699. Le Vieux Berger

Copie en contrepartie, par Agostino Veneziano, avec de nombreuses variantes inspirées de plusieurs gravures de Dürer.

Signé en haut à dr. : ∙AGVSTINO∙DI∙MVSI∙.

Burin. 113 x 152 au c. de pl.

Eb 7, p. 55. Mf. H. 96979.

H. V, p. 198, 8 c (3 épr. connues) ; B. XIII, p. 374, 7 B et XXVII, p. 308, 409 ; TIB., 2518.010 C 3.

700 a et b. L’Astrologue

Au premier plan, à g., l’astrologue assis, penché sur un globe qui porte les nombres 3, 21, 40, 43 et 50, les lettres O et C et la date 1509 ; à dr., un crâne, des ossements et un dragon. Au second plan, à g., une butte plantée d’arbres. À l’arrière-plan, des bâtiments et une architecture évoquant Venise, inspirée de Giorgione.

Burin et pointillé.

2e état : un travail au pointillé est ajouté à la gravure au trait du 1er état. En haut, à dr., au 1er état, on ne voit plus le monogramme

98 x 141. Épr. rognée. Signature manuscrite en haut à dr. : IVLIVS / CĀPAGNOLA. Seule gravure datée de Giulio.

Fil. : agneau pascal dans un cercle. Briquet, vers 49. Cl. A 1667 (verso de la gravure).

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. 90 B 116 503.

Autre épr. de la plaque très usée et rognée. 99 x 151.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667. Inscription à l’encre brune sur la page de garde du recueil : « Marolles no 20 ».

Eb 7 +, p. 81. Mf. H. 97131. Non reproduit.

H. V, p. 198, 9-2 (dix épr. connues ?) ; P. V, p. 165, 8 ; Washington, p. 391 ; B. XIII, p. 376, 8 (copie C) ; TIB., 2518.011 S 2. ; D. L., P 9 ; K. O., 127. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 22 : « … un solitaire qui s’applique à l’astronomie ».

700 a. Filigrane

701. L’Astrologue

Copie en contrepartie par un anonyme avec, sur le globe, les nombres 3, 40, 21 (le 2 à rebours), 50 et 43 ainsi que les lettres C et O.

Burin. 97 x 155. Épr. rognée.

Daté sur le globe : 1509.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3408. Cl. A 1665. Ea 37 rés. Cl. B 66990.

H. V, p. 199, 9 a (6 épr. connues) ; P. V, p. 165, 8 (copie A) ; B. XIII, p. 375, 8 (original) ; TIB., 2518.011 C 1.

702. L’Astrologue

Copie par un anonyme, dans le même sens que l’original, avec treize fenêtres sur la façade du bâtiment principal au lieu de quatorze ; les inscriptions sur le globe sont identiques.

Burin. 97 x 152. Épr. rognée.

Ea 37 rés. Cl. B 66991.

H. V, p. 199, 9 b ; TIB., 2518.011 C 4 (4 épr. connues).

703. L’Astrologue

Copie en contrepartie, par un anonyme, avec les nombres 3, 40, 21, 50, 43 et une petite potence sur le rivage ; des tailles croisées sont ajoutées sur le sol, entre l’homme et le dragon.

Burin. 97 x 153. Épr. rognée.

Daté sur le globe : 1514.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667. Inscription à l’encre brune sur la page de garde du recueil : « Marolles no 20 ».

Eb 7 +, p. 81. Mf. H 97132.

H. V, p. 199, 9 c (6 épr. connues) ; P. V, p. 165, 8 (copie B) ; B. XIII, p. 376, 8 A ; TIB., 2518.011 C 2.

704. Le Jeune Berger

Copie du 1er état probablement, dans le même sens que l’original, par Agostino Veneziano, sans la tête du vieillard en bas à dr.

Signé du monogramme ∙A∙V∙, en haut, à dr.

Burin. 132 x 81. Épr. rognée.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667. Inscription, à l’encre brune sur la page de garde du recueil : « Marolles no 20 ».

Eb 7 +, p. 52. Mf. H. 97087.

H. V, p. 200, 10 a ; B. XIII, p. 373, 6 (copie 1) et XIV, p. 340, 458 ; TIB., 2518.009 C 1 (4 épr. connues).

705. Le Christ et la Samaritaine

Au premier plan, les deux personnages, figures monumentales, dominent la composition. À l’arrière-plan, une île avec des bâtiments.

Burin et pointillé. 133 x 189 au c. de pl.

Vers 1510-1512.

1er état : avant qu’un accident ne donne naissance à plusieurs taches dans le ciel, à dr. de la tour.

Fil. : arbalète. Briquet, non décrit. Cl. A 1668.

Ea 37 rés. Cl. C 6366.

H. V, p. 200, 11-1 (9 épr. connues) ; Washington, 395 et 401 (v. 1510) ; B. XIII, p. 370, 2 ; TIB., 2518.002S 1 (1510-1512).

56Pour cette gravure, d’une puissance particulière dans l’œuvre de Giulio, les historiens ont envisagé comme modèle un dessin de Giorgione, de Titien jeune ou, peut-être même, de Giulio lui-même.

706. Saint Jean Baptiste dans un paysage

D’après un dessin de Mantegna pour le saint et un dessin inspiré de Giorgione, parfois attribué à Giulio lui-même, pour le paysage.

Pointillé et burin. 308 x 236. Épr. rognée, dans laquelle la signature en haut, à g., IVLIVS CAMPAGNOLA / ∙F∙, et l’inscription gravée en bas, à dr., Appresso Nicolo nelli / in Venitia, ont été coupées.

Les épreuves conservées ont été imprimées par Nicolo Nelli, graveur et éditeur d’estampes à Venise dans la 2emoitié du xvie siècle.

Fil. : ancre surmontée d’un « trèfle » à quatre feuilles. Briquet, vers 571 (sans la contremarque). Cl. A 1659.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. C 24477.

H. V, p. 201, 12 (35 épr. connues) ; Washington, 149 ; B XIII, p. 371, 3 ; TIB., 2518.005 ; D. L., P 10 (v. 1513-1515) ; K. O., 124 ; Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 16 : « un saint Jean dans le désert qui tient une coupe ».

57Cette gravure, la plus grande de Giulio, est singulière par le contraste entre le traitement du paysage et celui du personnage. En effet, le graveur a essayé de traduire le sfumato de Giorgione dans le paysage, alors qu’il utilise un graphisme linéaire, mantegnesque, pour la figure.

58Girolamo Mocetto grava la même figure d’après le même dessin de Mantegna (inv. 637) ; c’est sans doute d’après cette gravure que Giulio exécuta le personnage de saint Jean-Baptiste et d’après un dessin de Giorgione, conservé au musée du Louvre, qu’il grava le paysage.

707. Vénus allongée dans un paysage

Pointillé. 120 x 183 au c. de pl.

Vers 1508-1509.

Fil. : lettres PG ou FG. Briquet, non décrit. Cl. A 1660 (verso de la gravure).

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. B 66992.

H. V, p. 202, 13 (8 épr. connues) ; P. V, p. 165, 11 ; Washington. p. 399-401 ; TIB., 2518.008 ; D. L., P 12 ; K. O., 126. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 22 : « … une femme nue couchée, et la copie collée à côté. »

59Cette gravure, réalisée sans doute d’après un modèle perdu de Giorgione, ou sous l’influence de son art, est l’une des plus célèbres de Giulio. Il y révèle toutes les subtilités de sa technique du pointillé. Le modelé et même les contours sont obtenus à l’aide de points. Le rendu des valeurs est une performance. Il est difficile d’expliquer par quels moyens, et avec quels outils, le graveur est arrivé à ce résultat surprenant.

708. Vénus allongée dans un paysage

Copie en contrepartie par un anonyme, peut-être de la même main que les copies des Bergers dans un paysage (1er état) et du Vieux berger.

Burin et pointillé sur le corps. 112 x 160 au tr. c. xvie siècle.

Fil. : sirène dans un cercle. Briquet, vers 13890. Cl. A 1661.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. 89 B 116340.

H. V, p. 202, 13 a (2 épr. connues) ; P. V, p. 166, 11 (copie) ; TIB., 2518.008 C 1. Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres : « … une femme nue couchée, et la copie collée à côté. »

Pièces douteuses ou rejetées (709-713)

709. Deux femmes nues au crâne et au sablier ou Allégorie de la vie et de la mort

D’après une gravure de Ludwig Krug (actif à Nuremberg 1490-1532).

Copie inversée, très proche de la gravure de Krug (Ea 18 c rés., Hébert 2594).

Pointillé. 120 x 80.

Premier tiers du xvie siècle.

1er état : avant l’initiale L, en bas, à g.

Hist. : acquis entre 1849 et 1852 d’après l’estampille du département des Estampes apposée en ces années-là. Ea 37 rés. 89 B 116341.

H. V, p. 203, 18-1 (unicum) ; TIB., 2518.016 (graveur allemand ?).

710. Léda et le cygne, sur la rive d’un fleuve

À l’arrière-plan : les deux parties d’une ville reliées par un grand pont.

Burin. 169 x 199 au tr. c.

Hist. : Révil, vente de 600 pièces à Pieri-Bénard, en 1830 ; acquis de Pieri-Bénard, le 25 février 1830, 200 F.

Ea 37 rés. Cl. 89 C 143471.

H. V, p. 203, 19 (3 épr. connues ; Giulio Campagnola ?) ; P. V, p. 61, 36 (proche de Robetta) ; B. XIV, p. 188, 233 (A. Veneziano) ; TIB., 2518.017 (4 épr. connues ; Giulio ? ; Veneziano ?). Ye 1 rés. Archives 1826-1846, pièce 684 : « Jupiter et Léda, pièce en largeur ». Hind rapproche la gravure de Saturne (H. 2), en comparant le traitement du sol, le modelé des figures et les bouquets d’arbres.

711. Jeune homme assis contemplant une tête de mort, au pied d’une butte plantée d’arbres

Dans le fond, une ville.

Inscription au milieu du bas : ET∙GENVS∙ET∙FORMAN∙MORS∙ / TRVCHVLENTA∙RAPIT.

Burin. 178 x 223 au tr. c.

Fil. : chapeau de cardinal. Briquet, vers 3404. Cl. A 1663.

Hist. : coll. Marolles (?), acquise en 1667.

Ea 37 rés. Cl. 62 C 19383.

H. V, p. 204, 20 (4 épr. connues) ; P. V, p. 166, 12 (G. Campagnola) ; TIB., 2518.018 (graveur vénitien, v. 1510). Ye 18 rés. t. I, Marolles, Vieux Maîtres, p. 290 : « Jeune homme assis qui médite sur la mort, sans marque ». Hind hésite à attribuer à Giulio cette très belle gravure giorgionesque, très différente de ses autres gravures, malgré des caractères communs.

712 a et b. Paysage avec bergers et satyre

Le berger debout est emprunté à la gravure de Dürer, L’Ange apparaissant à Joachim (B. 78), et les deux figures, à dr., sont une interprétation des deux bergers situés à l’arrière-plan de la peinture de Dürer, La Nativité (Munich).

Burin. 168 x 177. Épr. rognée.

Fil. : fragment de cercle coupé par le bord de la feuille. Non reproduit.

Ea 37 rés. Cl. 89 C 143470.

Autre épreuve rognée de la plaque très usée. 142 x 160.

Fil. : main ouverte à cinq doigts écartés, à manchette simple, avec une fleur. Briquet, vers 10701-10723. Calque.

Ea 37 rés. Mf. H 106004. Non reproduit.

H. V, p. 204, 22 (5 épr. connues) ; P. V, p. 169, 15 (D. Campagnola). Hind est favorable à l’attribution de la gravure à A. Veneziano, le suiveur de Giulio Campagnola, tout en reconnaissant une parenté stylistique avec les œuvres de Giulio.

712 b. Filigrane

713. Animaux dans un paysage

Au fond, un fleuve et une ville évoquant l’architecture de Venise.

Le cerf et les deux chiens sont empruntés au Saint Eustache de Dürer (B. 57) ; le bœuf, le lièvre et le chat à l’Adam et Ève du même maître (B. 1). Le paysage pourrait être de Giulio (?).

Burin. 146 x 208. Épr. rognée.

Fil. : cercle surmonté d’un trait étoilé. Briquet, vers 3077. Cl. A 1658.

Ea 37 rés. Cl. C 67933.

H. V, p. 204, 22 (cité dans cette notice) ; P. V, p. 166, 14 (G. Campagnola).

Gravures attribuées a Giulio Campagnola (714-715)

714. Le Sacrifice d’Abraham

Bois en quatre planches.

2e état : en haut, à dr. du paysage à la tour, l’inscription : SACRIFICIO / DEL PATRIARCA / ABRAHAM.

Le paysage à la tour, en haut, à g. : 402 x 530.

L’enfant portant le fagot, en bas, à g. : 400 x 532.

Le sacrifice, en haut, à dr. : 380 x 542.

Paysage, en bas, à dr. : 408 x 532.

Hist. : coll. Marolles, acquise en 1667. Inscription à l’encre brune sur la page de garde ru recueil : « Marolles no 32 ».

Bc 5 fol. Respectivement : Mf. H 105209 ; Mf. H 105211 ; Mf. H 105210 ; Mf. H 105212.

4e état : sur une tablette en haut, l’inscription TIZIANO. Deux planches seulement, celles des partie inférieure et supérieure g. jointes (les deux autres planches manquent).

787 x 530. Épr. très faible.

Fil. : indistinct. Non reproduit.

Ba 1 (xvie siècle), sous le nom de Boldrini. Mf. H 99071 bis.

M. et R. 7 ; D.L., P 17 ; K. O., 131.

715. Vénus allongée dans un paysage

Au fond une architecture évoquant celle de l’astrologue.

Burin.

1er état : avant les rayures sur la jambe et dans le ciel. 114 x 177. Épr. rognée.

Ea 37 rés. Cl. 89 B 116343.

H. V, p. 204, 21-1 (1 épr. connue) ; P. V, p. 158, 51 (B. Montagna) ; P. V, p. 189, 103 (anonyme) ; B. XIV, p. 310, 412 (A. Veneziano ?).

2e état : avec les accidents ci-dessus. 122 x 184 au c. de pl.

Ea 37 rés. Cl. 89 B 116342.

H. V, p. 204, 21-2 (unicum). Hind appuie l’attribution de Bartsch à Agostino Veneziano, tout en reconnaissant un lien entre cette gravure et celle de Giulio.

Notas

1 Ye 43 rés., Archives, Inventaire du Cabinet du Roy, 1 à 5000. Ye 43a rés., id. 5001 à 10000.

2 Cette technique est différente de la technique du pointillé utilisée au xviiie siècle.

3 Ye 43 a rés., Archives, Inventaire du Cabinet du Roy, 5001 à 10000.

Índice de ilustraciones

Leyenda 648
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-1.jpg
Archivo image/jpeg, 448k
Leyenda 649
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-2.jpg
Archivo image/jpeg, 224k
Leyenda 649. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-3.jpg
Archivo image/jpeg, 212k
Leyenda 650
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-4.jpg
Archivo image/jpeg, 320k
Leyenda 651
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-5.jpg
Archivo image/jpeg, 240k
Leyenda 652
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-6.jpg
Archivo image/jpeg, 272k
Leyenda 652. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-7.jpg
Archivo image/jpeg, 52k
Leyenda 653
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-8.jpg
Archivo image/jpeg, 248k
Leyenda 653. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-9.jpg
Archivo image/jpeg, 156k
Leyenda 654
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-10.jpg
Archivo image/jpeg, 264k
Leyenda 654. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-11.jpg
Archivo image/jpeg, 196k
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-12.jpg
Archivo image/jpeg, 8,0k
Leyenda 655. 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-13.jpg
Archivo image/jpeg, 288k
Leyenda 655. Filigrane du 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-14.jpg
Archivo image/jpeg, 236k
Leyenda 655. 2e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-15.jpg
Archivo image/jpeg, 292k
Leyenda 656
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-16.jpg
Archivo image/jpeg, 324k
Leyenda 657. 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-17.jpg
Archivo image/jpeg, 256k
Leyenda 657. Filigrane du 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-18.jpg
Archivo image/jpeg, 104k
Leyenda 657. 2e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-19.jpg
Archivo image/jpeg, 232k
Leyenda 657. Filigrane du 2e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-20.jpg
Archivo image/jpeg, 132k
Leyenda 658. 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-21.jpg
Archivo image/jpeg, 256k
Leyenda 658. Filigrane du 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-22.jpg
Archivo image/jpeg, 124k
Leyenda 658. 3e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-23.jpg
Archivo image/jpeg, 224k
Leyenda 658. Filigrane du 3e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-24.jpg
Archivo image/jpeg, 96k
Leyenda 658. 4e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-25.jpg
Archivo image/jpeg, 236k
Leyenda 659
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-26.jpg
Archivo image/jpeg, 264k
Leyenda 659. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-27.jpg
Archivo image/jpeg, 156k
Leyenda 660
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-28.jpg
Archivo image/jpeg, 196k
Leyenda 661
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-29.jpg
Archivo image/jpeg, 200k
Leyenda 661. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-30.jpg
Archivo image/jpeg, 144k
Leyenda 662. 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-31.jpg
Archivo image/jpeg, 364k
Leyenda 662. 2e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-32.jpg
Archivo image/jpeg, 340k
Leyenda 663 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-33.jpg
Archivo image/jpeg, 292k
Leyenda 663 a. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-34.jpg
Archivo image/jpeg, 108k
Leyenda 664
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-35.jpg
Archivo image/jpeg, 216k
Leyenda 665 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-36.jpg
Archivo image/jpeg, 356k
Leyenda 665 a. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-37.jpg
Archivo image/jpeg, 156k
Leyenda 665 b. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-38.jpg
Archivo image/jpeg, 112k
Leyenda 666
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-39.jpg
Archivo image/jpeg, 632k
Leyenda 667
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-40.jpg
Archivo image/jpeg, 376k
Leyenda 667. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-41.jpg
Archivo image/jpeg, 208k
Leyenda 668
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-42.jpg
Archivo image/jpeg, 144k
Leyenda 669 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-43.jpg
Archivo image/jpeg, 180k
Leyenda 670
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-44.jpg
Archivo image/jpeg, 164k
Leyenda 671
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-45.jpg
Archivo image/jpeg, 132k
Leyenda 672
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-46.jpg
Archivo image/jpeg, 280k
Leyenda 673
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-47.jpg
Archivo image/jpeg, 276k
Leyenda 674
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-48.jpg
Archivo image/jpeg, 312k
Leyenda 674. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-49.jpg
Archivo image/jpeg, 148k
Leyenda 675
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-50.jpg
Archivo image/jpeg, 260k
Leyenda 676
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-51.jpg
Archivo image/jpeg, 320k
Leyenda 676. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-52.jpg
Archivo image/jpeg, 188k
Leyenda 677
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-53.jpg
Archivo image/jpeg, 320k
Leyenda 678
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-54.jpg
Archivo image/jpeg, 300k
Leyenda 679
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-55.jpg
Archivo image/jpeg, 324k
Leyenda 680 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-56.jpg
Archivo image/jpeg, 252k
Leyenda 680 a. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-57.jpg
Archivo image/jpeg, 152k
Leyenda 680 b
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-58.jpg
Archivo image/jpeg, 216k
Leyenda 680 b. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-59.jpg
Archivo image/jpeg, 208k
Leyenda 681
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-60.jpg
Archivo image/jpeg, 280k
Leyenda 681. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-61.jpg
Archivo image/jpeg, 192k
Leyenda 682
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-62.jpg
Archivo image/jpeg, 368k
Leyenda 683
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-63.jpg
Archivo image/jpeg, 284k
Leyenda 683. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-64.jpg
Archivo image/jpeg, 208k
Leyenda 684
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-65.jpg
Archivo image/jpeg, 276k
Leyenda 684. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-66.jpg
Archivo image/jpeg, 100k
Leyenda 685
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-67.jpg
Archivo image/jpeg, 244k
Leyenda 685. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-68.jpg
Archivo image/jpeg, 180k
Leyenda 686
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-69.jpg
Archivo image/jpeg, 304k
Leyenda 686. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-70.jpg
Archivo image/jpeg, 224k
Leyenda 687
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-71.jpg
Archivo image/jpeg, 356k
Leyenda 687. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-72.jpg
Archivo image/jpeg, 176k
Leyenda 688 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-73.jpg
Archivo image/jpeg, 216k
Leyenda 688 b
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-74.jpg
Archivo image/jpeg, 184k
Leyenda 689
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-75.jpg
Archivo image/jpeg, 204k
Leyenda 690
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-76.jpg
Archivo image/jpeg, 260k
Leyenda 691
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-77.jpg
Archivo image/jpeg, 368k
Leyenda 691. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-78.jpg
Archivo image/jpeg, 168k
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-79.jpg
Archivo image/jpeg, 4,0k
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-80.jpg
Archivo image/jpeg, 8,0k
Leyenda 692
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-81.jpg
Archivo image/jpeg, 320k
Leyenda 692. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-82.jpg
Archivo image/jpeg, 228k
Leyenda 693 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-83.jpg
Archivo image/jpeg, 428k
Leyenda 694
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-84.jpg
Archivo image/jpeg, 556k
Leyenda 694. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-85.jpg
Archivo image/jpeg, 140k
Leyenda 695. 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-86.jpg
Archivo image/jpeg, 416k
Leyenda 695. Filigrane du 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-87.jpg
Archivo image/jpeg, 208k
Leyenda 695. 2e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-88.jpg
Archivo image/jpeg, 608k
Leyenda 695. Filigrane du 2e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-89.jpg
Archivo image/jpeg, 88k
Leyenda 696
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-90.jpg
Archivo image/jpeg, 532k
Leyenda 697
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-91.jpg
Archivo image/jpeg, 156k
Leyenda 698
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-92.jpg
Archivo image/jpeg, 144k
Leyenda 699
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-93.jpg
Archivo image/jpeg, 244k
Leyenda 700 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-94.jpg
Archivo image/jpeg, 440k
Leyenda 700 a. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-95.jpg
Archivo image/jpeg, 80k
Leyenda 701
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-96.jpg
Archivo image/jpeg, 188k
Leyenda 701. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-97.jpg
Archivo image/jpeg, 188k
Leyenda 702
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-98.jpg
Archivo image/jpeg, 192k
Leyenda 703
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-99.jpg
Archivo image/jpeg, 188k
Leyenda 704
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-100.jpg
Archivo image/jpeg, 244k
Leyenda 705
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-101.jpg
Archivo image/jpeg, 632k
Leyenda 705. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-102.jpg
Archivo image/jpeg, 196k
Leyenda 706
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-103.jpg
Archivo image/jpeg, 260k
Leyenda 706. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-104.jpg
Archivo image/jpeg, 216k
Leyenda 707
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-105.jpg
Archivo image/jpeg, 488k
Leyenda 707. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-106.jpg
Archivo image/jpeg, 148k
Leyenda 708
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-107.jpg
Archivo image/jpeg, 156k
Leyenda 708. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-108.jpg
Archivo image/jpeg, 100k
Leyenda 709
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-109.jpg
Archivo image/jpeg, 260k
Leyenda 710
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-110.jpg
Archivo image/jpeg, 248k
Leyenda 711
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-111.jpg
Archivo image/jpeg, 440k
Leyenda 711. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-112.jpg
Archivo image/jpeg, 108k
Leyenda 712 a
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-113.jpg
Archivo image/jpeg, 288k
Leyenda 712 b. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-114.jpg
Archivo image/jpeg, 52k
Leyenda 713
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-115.jpg
Archivo image/jpeg, 228k
Leyenda 713. Filigrane
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-116.jpg
Archivo image/jpeg, 240k
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-117.jpg
Archivo image/jpeg, 1,1M
Leyenda 714. 4e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-118.jpg
Archivo image/jpeg, 800k
Leyenda 715. 1er état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-119.jpg
Archivo image/jpeg, 196k
Leyenda 715. 2e état
URL http://books.openedition.org/editionsbnf/docannexe/image/1370/img-120.jpg
Archivo image/jpeg, 190k

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 1999

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540