Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Monnaies chinoises. Tome IV

 | 
François Thierry

Commentaire historique et numismatique

Des Liao aux Jin (907-1234)

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Le contexte historique

Après la chute des Tang 唐, la Chine se trouve peu ou prou dans une situation comparable à celle qui suivit la chute des Jin de l’Ouest (316-317) : le Nord et l’extrême Nord de l’empire passent sous le contrôle de dynasties éphémères, de royaumes barbares et de confédérations nomades. Des Cinq Dynasties, seules celles des Liang et des Zhou sont fondées par des Han, les trois autres, Tang, Jin et Han, le sont par des Türks Shatuo 沙陀. Le pouvoir de ces dynasties « légitimes » ne s’étend qu’à la seule Plaine centrale. Plusieurs hordes ou confédérations barbares se sont installées sur les terres chinoises ou ont repris leur indépendance, comme les Ouïghours de Qočo, les Ouïghours de Ganzhou, les Tuyuhun de Beijing (act. Taiyuan, Shanxi), les Djurtchets du Heilongjiang, les Khitans du Loka Muren, les Dangxiang (Tangouts) du Hexi (act. Ningxia), les Tubo (Tibétains) du Qinghai, etc. Parmi ces peuplades, trois vont jouer un rôle important dans l’histoire de la Chine du...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540