Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Monnaies chinoises. Tome IV

 | 
François Thierry

Conventions et abréviations

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ainsi que nous l’avons déjà fait dans les deux premiers volumes du Catalogue des monnaies chinoises (CMC), en ce qui concerne les noms d’institutions, de lieux ou de personnages, nous utilisons uniquement la transcription officielle chinoise, pinyin, mais nous avons maintenu la forme française lorsque celle-ci est devenue courante : nous écrirons donc Pékin et non pas Beijing, Nankin et non pas Nanjing, Canton et non pas Guangzhou, Tien-tsin et non pas Tianjin, sauf dans les cas où ces toponymes ne désignent pas les cités que nous appelons par ce nom de nos jours : ainsi, lorsqu’il s’agit de la « Capitale du Nord », Beijing, des Jin (Dadingfu, à l’ouest de l’actuelle Ningcheng, Mongolie-Intérieure).

La présentation des notices suit le schéma suivant : le numéro du présent catalogue ; description du droit avec la transcription de l’inscription en pinyin, les caractères chinois et la traduction entre guillemets, suivis éventuellement de précisions épigraphiques ou typologiques ; même m...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540