Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les intailles magiques du département des Monnaies, Médailles et Antiques

 | 
Attilio Mastrocinque

Catalogue

Inscriptions

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous avons essayé de partager les gemmes inscrites (avec des mots ou des charakteres) entre païennes et juives, tout en sachant que parfois l’attribution est incertaine. En effet, les noms juifs de Iaô ou de Sabaôth pouvaient être employés par des païens. Nous avons tenté de reconnaître la magie juive. La justification principale de cette distinction se trouve dans le passage de Pline l’Ancien642, qui rapporte que la magie est née dans la Perse des Mages, mais s’est diffusée ailleurs, créant ainsi une tradition de magie juive et une chypriote.

Inscriptions païennes

Aphrodite et la magie amoureuse

596.

Image 1000000000000408000000F3ACE01279.jpg

Publ. : Delatte-Derchain 1964, no 523
Hématite très fragmentaire ; 1,10 × 0,90 × 0,32. Inv. 58.2230

A/

[.......]
..]ΕΙΜω ׀ ΦΑΧ[…
..]ΕΜ ׀ CΑΒΙΡΑΥΓΕΙCΑ
..]ΕΝΒωΝΕΥΘΕΡ ׀ ΜΕ
..]ΑΨΙC ׀ ΑΧΝωΔΑΛ
..]ΛΑΛΛΑΔ

R/

ΑΝωΚΡΗΦ ׀ 2 charakteres [...
ΥΥΥ
ΥΑΗΝΙΥΥ
ΙΥω
ΑΞΗΙΧ
Υ

Remarquons les signes de ponctuation. À l’A/ on peut reconnaître ϲαφὶρ αὐγεῖϲα, « celle qui a les yeux de la couleur du saphir ». Au R/ on lit : Ἀνωκ,...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540