Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les intailles magiques du département des Monnaies, Médailles et Antiques

 | 
Attilio Mastrocinque

Catalogue

Dieux gréco-romains

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Aphrodite

L’Aphrodite des gemmes magiques est la déesse grecque de l’attirance sexuelle405. Sa figure s’était enrichie, déjà à l’époque archaïque, de significations astrales d’origine orientale et ce phénomène d’influences entre les cultures se poursuivit à l’époque hellénistique et impériale. À l’époque impériale, Aphrodite pouvait être vénérée sous la forme d’Isis, d’où l’association fréquente de ses images avec des symboles ou des noms406 isiaques, tels que Memphitis407, Kanopitis408, ou bien Sothis409 (l’étoile du Chien, c’est-à-dire d’Anubis). Une fois elle est dite Érykine410, « d’Éryx », en Sicile. Sur les gemmes et les papyrus magiques apparaissent aussi des surnoms d’Hécate ou de Déméter employés pour décrire Aphrodite-Isis411. Elle est parfois identifiée avec Hathor412.

L’iconographie de la déesse sur les amulettes est reprise de la peinture d’Apelle dans l’Asclepieion de Cos413. Elle est nue, les mains levées pour se lisser les cheveux. Ce geste, comme tous les gestes des d...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540