Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les intailles magiques du département des Monnaies, Médailles et Antiques

 | 
Attilio Mastrocinque

Catalogue

Le cycle du dieu-serpent et du dieu-oiseau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le dieu à tête de serpent

Une série de gemmes montre un dieu à tête de serpent. Ce dieu dérive de la tradition égyptienne, dans laquelle il apparaît parfois en adoration devant le dieu solaire351, parfois devant Harpocrate ; il porte une perruque et tient l’ankh. Il est souvent accompagné par un segment du logos magique palindromique Αβεραμενθωουλερθεξαναξεθρελυοωθνεμαρεβα. Ce logos se trouve dans les papyrus et sur les gemmes magiques. Les papyrus l’emploient en association avec Horus-Harpocrate ou Seth. Selon certaines traditions égyptiennes, les quatre points cardinaux appartiennent à des dieux spécifiques, à savoir l’Est à Seth et l’Ouest à Horus, mais d’autres traditions donnent le Sud à Horus, le Nord à Seth, l’Ouest à Thoth et l’Est à un dieu-faucon352. Le papyrus PGM II, 64-183, en particulier 103-140, contient une invocation au dieu de la lumière, Apollon-Harpocrate, et décrit les différentes formes de ce dieu : oiseau sacré (phénix) à l’Est, Harpocrate au Nord, faucon sacré...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540