Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les intailles magiques du département des Monnaies, Médailles et Antiques

 | 
Attilio Mastrocinque

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Gemmes magiques ?

La catégorie des gemmes « magiques » (ou « gnostiques ») est tout à fait moderne. Elle remonte aux œuvres d’Abraham van Gorle (dit Gorlæus20) et Jean L’Heureux (dit Joannes Macarius21). Aucun auteur ancien en effet ne dit quelles gemmes étaient magiques et lesquelles ne l’étaient pas : la question aurait probablement semblé bizarre et un chrétien portant une gemme de Salomon aurait été scandalisé si quelqu’un avait défini son amulette comme « magique ».

Les « gemmes magiques » représentent le choix des savants modernes, qui ont sélectionné les intailles sortant de ce qu’on juge être la classicité. Ce sont celles qu’Adolf Furtwängler22 a exclues de son ouvrage Die antiken Gemmen et du recueil des musées nationaux de Berlin ; ce sont celles que le British Museum a déplacées dans le département du Moyen âge. Elles évoquent un paganisme étrange et exotique, qui ne correspond pas à ce que nous croyons avoir été l’Olympe ancien, ou bien elles évoquent un christianisme et u...

© Éditions de la Bibliothèque nationale de France, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540