Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’enseignement spécialisé de la musique, de la danse et de l’art dramatique en 2005-2006

 | 
Bruno Dietsch

L’enseignement spécialisé de la musique, de la danse et de l’art dramatique en 2005-2006

Texte intégral

  • 1 Loi no 2004-809, titre IV, chapitre III, articles 101, 102, 121 (JO no 190 du 17 août 2004).

1En vertu de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales1, l’enseignement public de la musique, de la danse et de l’art dramatique a été réformé : les établissements qui en sont chargés en matière d’enseignement initial relèvent désormais de l’initiative des collectivités territoriales. La région est chargée plus spécifiquement de l’enseignement professionnel initial, avec transfert aux collectivités territoriales des concours financiers accordés par l’État pour le financement de ces établissements.

2Le classement des établissements d’enseignement public de la musique, de la danse et de l’art dramatique distingue désormais 3 types d’établissement (décret no 2006-1248 du 12 octobre 2006) :

  • les conservatoires à rayonnement régional (CRR), qui se substituent aux anciens conservatoires nationaux de région (CNR) ;

  • les conservatoires à rayonnement départemental (CRD), qui se substituent aux anciennes écoles nationales de musique (ENM) ;

  • les conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal (CRCI), qui se substituent aux anciennes écoles de musique municipales agréées. Ces structures, de taille plus réduite, ne sont pas incluses dans la présente enquête.

  • Ce classement permet aux établissements de bénéficier du label correspondant et soumet en contrepartie leur activité à un contrôle exercé par le Service de l’inspection et de l’évaluation de la Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles (DMDTS).

3Cette note présente les principaux résultats de l’enquête annuelle auprès des 137 établissements classés de France métropolitaine (36 CRR et 101 CRD) réalisée par le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) pour l’année scolaire 2005-2006 et pour l’année budgétaire 2005.

Près de 150 000 élèves et une croissance régulière des effectifs sur les cinq dernières années

  • 2 Effectif sans double ou triple comptes (élèves inscrits dans deux ou trois départements à la fois : (...)
  • 3 Un enseignant est compté autant de fois qu’il enseigne dans des établissements différents.

4Outre l’enseignement de la musique dispensé par tous les établissements de métropole, 109 écoles possèdent un département de danse et 58 un département d’art dramatique. Sur l’année scolaire 20052006, les CRR et CRD ont accueilli pour l’ensemble de ces enseignements 149 775 élèves2, parmi lesquels 133 561 sont inscrits en musique, 17 089 en danse et 2 634 en théâtre. L’ensemble de ces établissements a procuré 7 850 postes à des enseignants en musique, 577 en danse et 103 pour l’art dramatique3.

5Durant la période comprise entre les années scolaires 1996-1997 et 1999-2000, le nombre d’élèves inscrits dans les établissements classés avait connu une diminution, imputable essentiellement à un tassement de l’enseignement musical dans les ENM. Après s’être stabilisé en 2000-2001, l’effectif d’élèves suivant un enseignement musical croît à nouveau depuis l’année scolaire 2003-2004 (voir graphique 1). Ajoutée à l’augmentation soutenue du nombre d’élèves danseurs et d’élèves comédiens, cette croissance permet de confirmer la tendance à la hausse des effectifs totaux constatée depuis cinq ans ; l’effectif moyen par établissement s’élève ainsi à 1 119 élèves pour 2005-2006.

6Parallèlement, l’effectif d’enseignants n’a jamais cessé de progresser depuis 1992-1993, permettant notamment la mise en œuvre d’actions de plus en plus diversifiées : interventions à destination des publics scolaires, diffusion, etc.

Tableau 1 – Répartition des enseignements de musique, de danse et de théâtre au sein des CRR et des CRD par région* (année scolaire 2005-2006) Indice base 100 en 1992-1993

Tableau 1 – Répartition des enseignements de musique, de danse et de théâtre au sein des CRR et des CRD par région* (année scolaire 2005-2006) Indice base 100 en 1992-1993

* Dans ce tableau un élève est comptabilisé autant de fois qu’il suit l’enseignement d’un département différent (musique, danse ou théâtre).

** Tous les établissements enseignent la musique.

– = résultat nul, inférieur à la moitié du dernier ordre exprimé ou inférieur au seuil de publication.

Source : MCC/DDAI/DEPS

Tableau 2 – Nombre d’élèves et d’enseignants de musique, de danse et d’art dramatique dans les CRR et CRD de 1992-1993 à 2005-2006

1992-1993

1993-1994

1994-1995

1995-1996

1996-1997

1997-1998

1998-1999

1999-2000

2000-2001

2001-2002

2002-2003

2003-2004

2004-2005

2005-2006

Conservatoires

132

133

133

133

136

136

137

137

137

137

137

137

137

137

Élèves

134 219

135 147

140 360

140 818

142 474

41 556

140 021

139 646

139 528

140 353

141 090

143 871

150 339

153 284

Enseignants

7 048

7 277

7 401

7 447

7 545

7 548

7 602

7 709

7 766

7 947

8 186

8 351

8 485

8 530

Si un élève est inscrit en musique et en danse par exemple, il est compté deux fois. Données France métropolitaine.

Source : MCC/DDAI/DEPS

Graphique 1 – Évolution des effectifs d’élèves et d’enseignants de 1992-1993 à 2005-2006

Graphique 1 – Évolution des effectifs d’élèves et d’enseignants de 1992-1993 à 2005-2006

Source : MCC/DDAI/DEPS

Un budget de fonctionnement des écoles contrôlées assuré aux trois quarts par les collectivités locales…

Graphique 2 – Répartition du budget de fonctionnement des écoles contrôlées en 2005

Graphique 2 – Répartition du budget de fonctionnement des écoles contrôlées en 2005

Source : MCC/DDAI/DEPS

  • 4 Ce graphique présente une version révisée des chiffres fournis dans Chiffres Clés (édition 2007).

7En 2005, la participation des collectivités territoriales au budget de fonctionnement des écoles classées s’élevait à 284 millions d’euros et en représentait 75,8 % (voir graphique 24).

8Le développement des établissements publics de coopération intercommunale favorisé par la loi du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale s’est accompagné de nombreux transferts d’écoles de musique classées dans le giron d’EPCI. En 2005, on comptait 79 établissements en régie municipale directe, 47 établissements gérés par des structures intercommunales, 9 par des syndicats mixtes et 2 en régie départementale directe.

  • 5 Pour les établissements gérés en syndicats mixtes et en régie départementale directe, l’interventio (...)

9Le Ministère de la culture, qui assure la tutelle pédagogique de ces établissements, les subventionne à hauteur de 7,2 % pour leurs dépenses de fonctionnement en moyenne, contre 8,0 % en 2004. Par leurs subventions aux écoles en régie municipale ou intercommunale, les départements5 assurent 3,3 % en moyenne du financement courant des écoles (5 % du budget des seules écoles qu’ils subventionnent).

10Le financement régional apparaît globalement faible : il ne couvre que 1,2 % du fonctionnement de l’ensemble des écoles. Parmi les établissements en régie municipale ou intercommunale, 19 sont financés à la fois par leur conseil général et leur conseil régional.

11En progression de 1,9 % sur un an, les droits de scolarité encaissés s’élèvent à 28 millions d’euros et couvrent 7,5 % des dépenses courantes : 9,1 % pour les CRD contre 5,8 % pour les CRR ; la différence constatée se retrouve à l’inverse sur la participation des collectivités qui couvrent 78,5 % du budget des CRR et « seulement » 73,4 % de celui des CRD.

  • 6 Rapport du budget de fonctionnement de l’année 2005 au nombre total d’élèves inscrits durant l’anné (...)

12En 2005, le coût moyen par élève s’établit à 2 564 euros6 (3 142 euros pour les CRR et 2 227 euros pour les CRD). Ce ratio étant calculé en rapportant le budget de fonctionnement de l’ensemble des établissements à l’effectif total des élèves qu’ils accueillent, c’est donc une moyenne qui recouvre des situations très différentes correspondant à des objectifs pédagogiques divers et à des offres d’enseignement variées. Il traduit l’engagement financier des collectivités rapporté à l’effectif d’élèves, mais ne constitue en aucun cas une norme ou un objectif de financement.

Graphique 3 – Répartition des différentes catégories de charges en 2005

Graphique 3 – Répartition des différentes catégories de charges en 2005

Source : MCC/DDAI/DEPS

13Pour les conservatoires à rayonnement régional, le coût médian de fonctionnement par élève est d’environ 3 000 euros et pour un tiers des CRD le coût de fonctionnement par élève est inférieur à 2 000 euros.

… et consacré à 91 % aux dépenses de personnel

14Entre 2004 et 2005, le montant des dépenses de personnel a augmenté en moyenne de 3,8 % (quand les autres charges de fonctionnement augmentaient en moyenne de 7,5 %). Cette tendance moyenne résulte d’évolutions contrastées selon les écoles, une dizaine d’écoles ayant même enregistré une diminution de cette catégorie de dépenses. En moyenne, les dépenses de personnel avoisinent 4,2 millions d’euros par CRR et 1,9 million d’euros par CRD.

15Après la compression importante des budgets en 1997, les dépenses de fonctionnement ont connu ces sept dernières années une progression ininterrompue ; en euros constants, leur taux moyen annuel d’augmentation est de 2,2 %.

L’enseignement de la musique

16L’enseignement de la musique est dispensé à plus de 133 500 élèves par plus de 7 800 enseignants

Les enseignants

  • 7 Le nombre d’enseignants est toutefois inférieur au nombre de postes : près de 340 enseignants exerc (...)
  • 8 En incluant les interventions en milieu scolaire et l’accompagnement musical, et y compris 91 poste (...)
  • 9 Il y a 125 non-réponses parmi les enseignants en CRD et 50 parmi les enseignants en CRR

17Au 1er janvier 2006 ont été recensés 7 850 postes d’enseignants7 dans des disciplines musicales8, parmi lesquels 3 162 sont en CRR et 4 688 en CRD. Environ 70 % de ces postes sont occupés par des enseignants titulaires9, ce taux étant sensiblement le même dans les deux types d’établissement.

  • 10 Ces chiffres sont vraisemblablement un peu sous-estimés en raison des non-réponses. En effet, il y (...)
  • 11 Chiffre probablement un peu sous-estimé en raison du nombre de non-réponses, 771 soit un taux de pr (...)

183 041 postes sont occupés par des enseignants ayant le certificat d’aptitude (CA), dont 1 486 en CRR (47 % des effectifs) et 1 555 en CRD (33,2 %10). 2 770 postes sont occupés par des titulaires du diplôme d’État (DE11), ce qui représente une augmentation de près de 4 % par rapport à 2004-2005. Parmi eux, 967 enseignent en CRR et 1 803 en CRD. Plus de quatre diplômés du CA sur cinq en poste dans le réseau sont professeurs titulaires et, inversement, plus de 85 % des professeurs titulaires sont diplômés du CA. Qu’ils soient titulaires ou non, environ deux assistants spécialisés sur trois possèdent le DE. Ces enseignants sont majoritairement des hommes (54,4 %). Les femmes sont plus nombreuses chez les moins de trente ans que dans les autres classes d’âge (56,1 %), caractéristique qui a même tendance à s’accentuer (en 2004-2005, elles étaient en effet 54,9 %).

19L’âge médian des enseignants est d’environ 43 ans, 45 ans pour les titulaires. Les assistants et assistants spécialisés ont tendance à être plus jeunes que le reste du corps enseignant : leur âge médian est respectivement de 39 et 41 ans contre 46 ans pour les professeurs.

Graphique 4 – Répartition des enseignants de musique par âge selon le sexe (année scolaire 2005-2006)

Graphique 4 – Répartition des enseignants de musique par âge selon le sexe (année scolaire 2005-2006)

Source : MCC/DDAI/DEPS

Les élèves

20Les filles (49 % environ de la population des moins de vingt ans) représentent 55,6 % des élèves en musique. Sur l’ensemble de la France métropolitaine, ce pourcentage est exactement le même dans les CRR et les CRD. Elles sont par ailleurs majoritaires dans toutes les régions, la Champagne-Ardenne représentant le minimum (53,8 %) et le Languedoc-Roussillon le maximum (61,0 %).

21En majorité, les élèves sont d’âge scolaire : 63,6 % de l’effectif des CRR et 66,3 % de l’effectif des CRD ont moins de seize ans. La proportion de jeunes adultes de 18 à 24 ans est deux fois supérieure dans les CRR (17,3 %) à ce qu’elle est dans les CRD (8,1 %), ces derniers étant moins fréquemment implantés dans des villes universitaires ; à l’inverse, étant plus ouverts aux adultes de trente ans et plus, ceux-ci représentent 15,1 % de leur effectif total contre seulement 6,4 % dans les CRR.

22En moyenne, la quasi-totalité des élèves (92 %) viennent du département d’implantation de l’établissement. Sur les 346 élèves résidant à l’étranger, 277 sont inscrits en CRR.

Tableau 3 – Répartition des élèves par groupe de disciplines en musique (année scolaire 2005-2006)

Département de formation musicale

en cursus

hors cursus

Formation musicale générale

82 116

3 440

Culture musicale

4 849

841

Écriture

2 930

181

Composition

440

147

Édition musicale dont MAO

219

137

Traitement du son et production électroacoustique

292

21

Pédagogie fondamentale

555

59

Autre enseignement théorique

1 523

137

Département de pratiques collectives

en cursus

hors cursus

Orchestre

7 193

1 612

Ensemble instrumental

17 965

5 124

Musique de chambre

6 862

1 045

Chœur et ensemble vocal

10 349

6 472

Autre pratique collective

7 087

3 064

Pratiques individuelles

en cursus

hors cursus

Bois

19 486

1 958

Cuivres

7 440

904

Cordes

27 752

2 368

Claviers

20 928

2 108

Jazz et musiques dérivées

7 061

1 805

Voix

3 807

1 280

Piano accompagnement

767

132

Musique ancienne

1 901

420

Instruments de musique traditionnelle

914

540

Direction d’orchestre

157

60

Direction de chœur

389

133

Autre discipline musicale

520

352

Source : MCC/DDAI/DEPS

23Le tableau ci-dessus donne la répartition des élèves par discipline, chaque élève étant compté autant de fois qu’il assiste à un cours différent (par exemple, si un élève pratique le hautbois et le basson, il est compté deux fois dans la rubrique « bois », une fois par instrument). L’enseignement n’est pas nécessairement structuré en départements pédagogiques, mais on peut toujours distinguer trois grands groupes de disciplines (formation musicale, pratiques collectives et pratiques individuelles). Aux disciplines de formation musicale générale, il convient de rajouter l’éveil et l’initiation (13 085 élèves, 7 567 en éveil et 5 518 en initiation, par définition tous en cursus).

Les disciplines

24Avec 20 277 élèves inscrits, le piano reste, de loin, la première discipline instrumentale. Par rapport à l’année 2004-2005, le département des cordes est passé devant celui des vents (30 120 élèves, dont 2 368 hors cursus, contre 29 788, dont 2 862 hors cursus), ceci étant dû notamment à une diminution de l’effectif des trompettistes. Le chant choral et les ensembles instrumentaux s’adressent largement aux élèves hors cursus (plus d’un tiers des choristes).

25Il en va de même pour la musique traditionnelle. La pratique vocale connaît une progression plus marquée par rapport à l’année précédente que la pratique instrumentale.

Graphique 5 – Répartition des enseignants de danse par âge selon le sexe (année scolaire 2005-2006)

Graphique 5 – Répartition des enseignants de danse par âge selon le sexe (année scolaire 2005-2006)

Source : MCC/DDAI/DEPS

L’enseignement de la danse

26L’enseignement de la danse, qui a connu une croissance importante depuis l’année 2000, est présent dans les trois quarts des établissements.

Tableau 4 – Nombre d’élèves et d’enseignants dans les conservatoires à rayonnement régional et départemental de 1995-1996 à 2005-2006

Enseignement

de la danse

1995-

1996

1996-

1997

1997-

1998

1998-

1999

1999-

2000

2000-

2001

2001-

2002

2002-

2003

2003-

2004

2004-

2005

2005-

2006

Conservatoires

101

102

103

104

105

104

104

105

108

109

109

Élèves

12 448

12 722

13 189

12 721

12 707

12 675

13 485

13 942

15 150

16 769

17 089

Enseignants

435

464

467

476

491

490

514

543

559

572

577

Source : MCC/DDAI/DEPS

Les enseignants

27Au 1er janvier 2006 ont été recensés 577 postes d’enseignants en danse (voir tableau 4, p. 7). Parmi ces postes, on en compte 272 en CRR et 305 en CRD. Presque 60 % de ces enseignants sont titulaires.

  • 12 Ces chiffres sont vraisemblablement un peu sous-estimés en raison des non-réponses. Toutefois, le p (...)
  • 13 Ce chiffre est vraisemblablement un peu sous-estimé en raison de la proportion de non-répondants, p (...)

28Parmi ces enseignants, 175 (soit plus de 30 %) possèdent le certificat d’aptitude (CA), dont près de 34 % en CRR et plus de 27 % en CRD12, et 264 le diplôme d’État (DE13). La part des diplômés du DE parmi les enseignants de danse dépasse les 45 % (contre 8 % en 1992-1993). En matière d’établissements, 101 enseignent en CRR et 163 en CRD.

29Plus de 78 % des détenteurs du CA sont professeurs titulaires. Inversement, plus de 91 % des professeurs titulaires possèdent le CA. Qu’ils soient titulaires ou non, plus de 78 % des assistants spécialisés possèdent le DE.

30Deux enseignants sur trois (66 %) sont des femmes. L’âge médian est d’environ 44 ans, mais de 48 ans pour les titulaires, ce qui fait un écart plus net que pour le cursus musical. L’âge médian des professeurs est de 51 ans.

Les élèves

31En 2005-2006, la hausse des effectifs d’élèves de danse marque le pas (voir tableau 4) après plusieurs années consécutives de forte augmentation (+ 10,7 % en 2004-2005) : 17 089 élèves étaient inscrits en danse, dont 5 421 en CRR et 11 668 en CRD, soit + 1,9 % seulement par rapport à 2004-2005.

32Les garçons sont faiblement représentés parmi les élèves : ils comptent pour seulement 7,3 % des effectifs (7,8 % en CRR).

33Les élèves de danse sont sensiblement plus jeunes que les élèves de musique : 53 % ont moins de 11 ans. Ils sont plus jeunes en CRD, où plus de 31 % des élèves ont moins de 8 ans contre 18,9 % en CRR, les cycles éveil et initiation étant plus développés en CRD. Cependant, c’est essentiellement en CRD que les adultes de 25 ans et plus sont inscrits, ces établissements permettant en effet plus facilement des études en dehors des cursus traditionnels. Seulement 3,4 % des effectifs proviennent de l’extérieur du département d’implantation de l’école (6,2 % pour les CRR et 2,1 % pour les CRD).

Les disciplines

34La danse classique reste la principale discipline : elle regroupe 9 317 élèves, soit 10 % de plus que l’année précédente. Après une année de forte augmentation en 2004-2005 (+ 12 %) les effectifs en danse contemporaine stagnent en 2005-2006. Il en va de même pour la danse jazz (voir tableau 5).

35Si un élève est inscrit en musique et en danse par exemple, il est compté deux fois. Données France métropolitaine.

36Les effectifs des autres disciplines telles que formation musicale danseurs, culture chorégraphique et musicale et anatomie-physiologie, souvent enseignées en association avec une danse, sont sous-évalués.

Tableau 5 – Répartition des élèves par discipline en danse (année scolaire 2005-2006)

En cursus

Hors cursus

Éveil chorégraphique

1 448

///

Initiation à la danse

2 725

///

Formation musicale danseurs

3 469

///

Danse classique

8 224

1 093

Danse contemporaine

4 684

753

Danse jazz

1 373

667

Pratique chorégraphique collective

1 443

106

Culture chorégraphique et musicale

761

Anatomie-physiologie

611

Autre discipline chorégraphique

525

661

/// = absence de résultat due à la nature des choses.

… = résultat non disponible.

Source : MCC/DDAI/DEPS

Les élèves

37Sur l’année scolaire 2005-2006, 2 634 élèves étaient inscrits en art dramatique (1 030 en CRR et 1 604 en CRD), soit plus de 15 % d’augmentation par rapport à 2004-2005.

38Deux élèves sur trois en art dramatique sont de sexe féminin.

39Malgré un rajeunissement des effectifs, les élèves d’art dramatique restent plus âgés que ceux de musique et de danse : 37 % ont plus de 20 ans. Les élèves de CRR sont quelque 65 % à avoir entre 18 et 24 ans, contre moins de 23 % dans les CRD. À l’inverse, les moins de 14 ans sont moins de 10 % en CRR et près de 30 % en CRD.

40Seulement 5,5 % des élèves proviennent d’en dehors du département de leur école.

L’enseignement de l’art dramatique

Les disciplines

41Le tableau 6 dénombre les occurrences des différentes disciplines théâtrales dans les différents types d’établissements. Quelque 35 établissements proposent d’autres disciplines plus marginales telles que improvisation, poésie, arts martiaux…

42L’enseignement de l’art dramatique, moins présent dans les établissements, s’adresse à des élèves globalement plus âgés. Au sein des 58 écoles concernées, 103 enseignants dispensent des cours d’art dramatique, dont 51 en CRR et 52 en CRD.

Les enseignants

43Les écoles concernées emploient entre un et sept enseignants. Presque la moitié des enseignants sont titulaires (56 % dans les CRR mais seulement 42 % dans les CRD) ; les deux tiers sont professeurs. Une quarantaine d’enseignants sont titulaires du (CA) à l’enseignement de l’art dramatique.

44On compte quelque 46 % de femmes parmi eux. L’âge médian de ces enseignants est de 49 ans, et 22 % d’entre eux ont 55 ans et plus. L’âge médian des assistants et assistants spécialisés est de 42 ans contre 52 ans pour les professeurs.

Tableau 6 – Répartition des établissements par discipline enseignée (année scolaire 2005-2006)

Disciplines enseignées

Techniques vocales

Total

41

CRR

23

CRD

18

Techniques corporelles

42

22

20

Interprétation

47

23

24

Culture théâtrale

32

17

15

Écriture

11

6

5

Clown

9

5

4

Marionnette

9

5

4

Masque

14

8

6

Théâtre gestuel

37

16

21

Source : MCC/DDAI/DEPS

Notes

1 Loi no 2004-809, titre IV, chapitre III, articles 101, 102, 121 (JO no 190 du 17 août 2004).

2 Effectif sans double ou triple comptes (élèves inscrits dans deux ou trois départements à la fois : musique et danse par exemple).

3 Un enseignant est compté autant de fois qu’il enseigne dans des établissements différents.

4 Ce graphique présente une version révisée des chiffres fournis dans Chiffres Clés (édition 2007).

5 Pour les établissements gérés en syndicats mixtes et en régie départementale directe, l’intervention du département est comptabilisée dans la ligne « collectivités et structures locales gestionnaires ».

6 Rapport du budget de fonctionnement de l’année 2005 au nombre total d’élèves inscrits durant l’année scolaire 2005-2006.

7 Le nombre d’enseignants est toutefois inférieur au nombre de postes : près de 340 enseignants exercent dans au moins deux écoles du réseau, dont quelques-uns enseignent même dans trois écoles.

8 En incluant les interventions en milieu scolaire et l’accompagnement musical, et y compris 91 postes d’enseignants en disponibilité.

9 Il y a 125 non-réponses parmi les enseignants en CRD et 50 parmi les enseignants en CRR

10 Ces chiffres sont vraisemblablement un peu sous-estimés en raison des non-réponses. En effet, il y avait 844 non-réponses, mais parmi lesquelles les diplômés du CA sont probablement très minoritaires, car seulement 52 correspondent à des professeurs titulaires.

11 Chiffre probablement un peu sous-estimé en raison du nombre de non-réponses, 771 soit un taux de près de 10 %.

12 Ces chiffres sont vraisemblablement un peu sous-estimés en raison des non-réponses. Toutefois, le profil des non-répondants, parmi lesquels seulement deux professeurs titulaires, laisse supposer que dans leur grande majorité ils ne sont pas titulaires du CA.

13 Ce chiffre est vraisemblablement un peu sous-estimé en raison de la proportion de non-répondants, près de 11 % du total.

Table des illustrations

Titre Tableau 1 – Répartition des enseignements de musique, de danse et de théâtre au sein des CRR et des CRD par région* (année scolaire 2005-2006) Indice base 100 en 1992-1993
Légende * Dans ce tableau un élève est comptabilisé autant de fois qu’il suit l’enseignement d’un département différent (musique, danse ou théâtre).
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/818/img-1.png
Fichier image/png, 188k
Titre Graphique 1 – Évolution des effectifs d’élèves et d’enseignants de 1992-1993 à 2005-2006
Crédits Source : MCC/DDAI/DEPS
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/818/img-2.png
Fichier image/png, 53k
Titre Graphique 2 – Répartition du budget de fonctionnement des écoles contrôlées en 2005
Crédits Source : MCC/DDAI/DEPS
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/818/img-3.png
Fichier image/png, 62k
Titre Graphique 3 – Répartition des différentes catégories de charges en 2005
Crédits Source : MCC/DDAI/DEPS
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/818/img-4.png
Fichier image/png, 42k
Titre Graphique 4 – Répartition des enseignants de musique par âge selon le sexe (année scolaire 2005-2006)
Crédits Source : MCC/DDAI/DEPS
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/818/img-5.png
Fichier image/png, 70k
Titre Graphique 5 – Répartition des enseignants de danse par âge selon le sexe (année scolaire 2005-2006)
Crédits Source : MCC/DDAI/DEPS
URL http://books.openedition.org/deps/docannexe/image/818/img-6.png
Fichier image/png, 70k

© Département des études, de la prospective et des statistiques, 2007

Creative Commons - Attribution-NonCommercial 3.0 Unported - CC BY-NC 3.0

Lire

Open access