Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les formations à l’administration et à la gestion de la culture : bilan et perspectives

 | 
Cécile Martin

Avant-propos

Philippe Chantepie

Texte intégral

1La montée de l’emploi culturel depuis les années 1980 s’est accompagnée d’une professionnalisation croissante, en particulier à travers la multiplication de formations supérieures à l’administration et à la gestion de projets ou d’établissements culturels. À la rencontre de l’appétence des jeunes pour la culture, ces formations correspondent aussi à une forme de maturité économique des activités culturelles, sous l’effet de leur industrialisation et des contraintes budgétaires.

2Pour autant, l’offre de formation aux métiers de l’administration et de la gestion culturelles ne paraît pas procéder d’une analyse de l’emploi culturel, des débouchés réels offerts, des perspectives de rémunération et de carrières. L’offre, principalement d’origine universitaire et généraliste, amplifie la forte densité du capital humain déjà caractéristique de l’emploi culturel, y compris dans des disciplines et pour des métiers où la composante culturelle ou artistique est faible : management, marketing, gestion, etc., et en dépit d’une différenciation par spécialités ou domaines d’activités.

3Au moment où la plupart des États de l’Union européenne s’engagent dans des politiques en faveur de la croissance, de la compétitivité et de l’emploi, notamment à travers la dynamique économique culturelle, une réflexion sur la régulation et la répartition régionale de l’offre de formation au management culturel apparaît nécessaire et pourra se fonder sur les résultats de cette étude.

© Département des études, de la prospective et des statistiques, 2008

Creative Commons - Attribution-NonCommercial 3.0 Unported - CC BY-NC 3.0

Lire

Open access