Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Vietnam

 | 
Hoai Huong Aubert-Nguyen
, 
Michel Espagne

Cinquième partie. Les collections vietnamiennes de la Bibliothèque nationale de France

20. Le département des Arts du spectacle

Focus sur des collections uniques

Joëlle Garcia

Texte intégral

1La représentation d’un spectacle est par nature éphémère ; elle laisse pourtant de multiples traces de son existence. Le département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France conserve l’une des plus riches collections dans le monde où se reflète la fascination des artistes et du public français pour les différentes formes de spectacle venus d’Asie. Cette présentation veut ouvrir quelques pistes vers des sources qui contribuent à l’histoire des relations culturelles entre la France et le Vietnam.

Conserver l’éphémère du spectacle

2Aux origines du département, se trouve la collection privée d’Auguste Rondel (1858-1934), banquier marseillais passionné de théâtre et de spectacle. Étendant sa curiosité bien au-delà des textes dramatiques, il constitue une collection remarquable par son acception très large de la notion de spectacle, et par la diversité des documents rassemblés. À partir de 1892, et jusqu’à sa mort, Rondel rassemble une masse considérable de documents, non seulement autour du théâtre et de l’opéra mais aussi sur les divertissements les plus variés (arts forains, fêtes, expositions, sport…), notamment sur les formes artistiques émergentes que sont alors le cinéma et le théâtre radiophonique. Rondel collecte des livres, des brochures, mais aussi des articles de presse, et des images de toute nature. Il recueille également les archives de ses amis praticiens, et des lieux de spectacle. La valeur de cette bibliothèque privée, ouverte au public, est rapidement reconnue. En 1920, Auguste Rondel en fait don à l’État. Après quelques péripéties, la collection est abritée à la bibliothèque de l’Arsenal. À la mort de Rondel, le travail de collecte est poursuivi dans le même esprit. Des séries documentaires sont constituées par type de documents. Sont régulièrement accueillis de nombreux fonds d’archives privées concernant l’activité d’auteurs, de metteurs en scène, de cinéastes, de réalisateurs, de théâtres et de compagnies, d’acteurs, de chanteurs, de danseurs, de mimes, etc. En 1976, sous l’impulsion d’André Veinstein, homme de théâtre qui s’est consacré à l’étude et l’enseignement des arts du spectacle, les collections théâtrales intégrées à la Bibliothèque nationale forment un département à part entière.

3Aujourd’hui le département des Arts du spectacle conserve, donne à consulter et enrichit quelque quatre millions de documents, sur tous les domaines du spectacle vivant (théâtre, théâtre lyrique, danse, mime, cirque, marionnettes, chanson, cabaret, music-hall, fêtes, feux d’artifices) mais aussi le cinéma jusqu’en 1945 et la radiotélévision jusqu’à la fin des années 1960. Dans ses collections, se trouvent aussi bien des livres, des périodiques, des manuscrits, des correspondances, des tapuscrits, que des archives privées, des archives administratives, des maquettes de décors et costumes, des dessins, des estampes, des photographies, des affiches, des programmes, des coupures de presse, des archives sonores et audiovisuelles, des costumes, des accessoires, des marionnettes, des peintures, des sculptures, et autres œuvres d’art. Cette diversité témoigne de l’ensemble du processus complexe de l’élaboration d’un spectacle, de la conception d’une œuvre (documentation préparatoire, élaboration du texte, travail sur le plateau), de sa représentation (conduites et plans techniques, maquettes, costumes, accessoires, éléments de décor, musique de scène, photographies, affiches, programme), de sa réception auprès du public (presse, lettres de spectateurs, études).

Les spectacles en Indochine dans la collection Rondel

4Les documents concernant l’Indochine sont principalement classés dans une sous-section consacrée au théâtre des provinces et des colonies de la section créée pour le théâtre français (Rf) mais aussi dans la section consacrée au théâtre étranger (Re) qui rassemble les textes dramatiques et littéraires en langue originale ou traduits, des documents sur l’histoire et la vie théâtrale de chaque pays, les activités des compagnies et les carrières des acteurs. Se trouvent également des documents dans les séries consacrées au cinéma (Rk), aux arts des fêtes, feux d’artifices, spectacles de cour (Ra) et dans les séries iconographiques (ICO).

5Les éditions de textes dramatiques collectées par Auguste Rondel reflètent la vie théâtrale de l’Indochine entre 1900 et 1930. Au fil des références, se déroulent le répertoire français diffusé dans le pays par des éditeurs à Saigon ou Hanoi, les comédies, opérettes et revues données au théâtre municipal de Saigon inauguré en 1900, de Hanoi en 1911 et de Haiphong en 1912, spectacles représentés par des troupes venues spécialement de France pour la saison théâtrale ou par des troupes en tournée en Asie. La progression du théâtre classique se manifeste avec la traduction en vietnamien de Molière, Corneille et Racine ; y apparaît un théâtre vietnamien. Si ces éditions se trouvent également, pour la plupart, dans les collections entrées par dépôt légal à la Bibliothèque nationale, quelques volumes ou pièces ne sont conservés que dans la collection Rondel.

6L’intérêt de la collection réside dans les recueils constitués de programmes et de coupures de presse. En effet, lorsqu’Auguste Rondel commence sa collection, la critique dramatique, véritable genre littéraire, l’actualité des spectacles et ses échos mondains prennent une place importante dans les quotidiens et se révèlent une source de premier plan. Le découpage quotidien de la presse, la constitution méthodique de ces coupures en recueils permet de constituer un ensemble documentaire exceptionnel. Sont ainsi conservés des recueils factices d’article de presse et de programmes concernant le théâtre français en Indochine entre 1904 et 1931, le théâtre à Hanoi entre 1926 et 1928 (direction Bourrin), le théâtre à Saigon entre 1899 et 1930, le théâtre indochinois, le théâtre annamite, le cinéma en Indochine…

  • 1 BnF, ASP, 4-ICO-ARC-372.

7Dans les décennies où Rondel décide des principes de constitution de sa collection, la photographie se développe dans la presse, les programmes ; le public s’arrache les portraits-cartes photographiques des grandes vedettes de l’époque. La constitution de recueils factices d’images de presse, de dessins, de photographies et de cartes postales aux côtés de dossiers de presse fait alors particulièrement sens. Ces lots d’images documentant les spectacles, les artistes, l’architecture des salles, comme, par exemple, sur l’architecture du théâtre de Saigon1, présentent des ensembles exceptionnels.

  • 2 BnF, ASP, 8-RK-10583.
  • 3 BnF, ASP, 4-COL-4 (5322).

8Ces documents trouvent parfois un écho dans d’autres collections entrées au département des arts du spectacle. Ainsi, un film sur les sports indochinois tourné en 1911 se trouve documenté par une coupure de presse dans la collection Rondel2 et par un synopsis3 conservé dans une collection de synopsis de films distribués par la firme Pathé entre 1909 et 1917. Entrés à la Bibliothèque nationale par le dépôt légal des imprimés, et versés au département des Arts du spectacle à la fin des années 1970, ces feuillets portent au recto un résumé de l’histoire et parfois de la distribution ; au verso, sont collées une ou plusieurs bande (s) de photogrammes extraits du film. Le synopsis du film Sports en Indochine nous apprend ainsi que le film faisait 135 mètres de pellicule, montrait des courses de pirogues, concours de natation, lutte de champions chinois, luttes de nains, et nous en présente quelques rares photogrammes.

Des relations culturelles visibles dans les fonds d’archives

  • 4 BnF, ASP, COL-113.
  • 5 BnF, ASP, COL-101.
  • 6 Connu pour avoir introduit l’acupuncture en France, Nguyen Manh Don a également été acteur de ciné (...)

9Plusieurs fonds d’archives de personnalités du théâtre et du cinéma contiennent des correspondances qui témoignent aussi bien de l’organisation des spectacles en Indochine pendant la période coloniale, que des échanges culturels entre la France et l’Indochine puis le Vietnam. Par exemple, dans le fonds du comédien, metteur en scène, directeur de théâtre, réalisateur et critique français André Antoine4 (1858-1943), se trouvent quelques lettres de G. Cotty sur la saison 1924-1925 de Saigon ou un dossier de candidature de Claude Bourrin à la direction du théâtre municipal de Saigon. Dans le fonds de l’écrivain, acteur, auteur dramatique, scénariste et réalisateur de cinéma Marcel Achard (1899-1974)5, une abondante correspondance avec la famille du docteur Nguyen Manh Don6, ami proche du couple Achard, témoigne de l’histoire et du quotidien d’une famille vietnamienne de 1943 à 1978.

  • 7 BnF, ASP, COL-25.
  • 8 Giang Huong Nguyen, Phạm Văn Ký : une rencontre de l’Orient et de l’Occident. Le théâtre français (...)

10Signalons tout particulièrement le fonds de l’écrivain vietnamien Phạm Vãn Ký (1916-1992)7. Écrivant pour plusieurs revues à Saigon puis à Huế, Phạm Vãn Ký a publié deux premiers romans en vietnamien, puis a poursuivi son œuvre en français. Il a reçu, en 1936, le premier prix de poésie aux Jeux floraux d’Indochine pour son recueil de poèmes en français Une voix sur la voie. Venu à Paris en 1938 pour poursuivre ses études, il devint professeur de français, puis rédacteur à la préfecture de la Seine. À la Libération, il entra à la radiodiffusion française où il devint par la suite responsable du service français des émissions radiophoniques destinées à l’Indochine. Il a écrit des pièces radiophoniques telles que La Muraille de Chine, Gandhi ou Attila Roi (prix de la Mise en ondes en 1954). Il a collaboré à diverses revues littéraires et publié plusieurs romans dont Frère de sang, Celui qui régnera, Perdre la demeure (grand prix du roman de l’Académie française en 1961), des recueils de poèmes, dont Fleur de jade, l’argument du ballet Danse avant l’aube, une pièce de théâtre, Le Rideau de pluie, jouée en 1974. Ce fonds contient principalement les manuscrits de ses romans, œuvres poétiques et dramatiques, essais, scénarios, contes et nouvelles. Plusieurs de ces textes sont inédits. Le fonds contient également des archives personnelles, des photographies de la correspondance, ainsi que des articles écrits sur ses œuvres. Comme l’a montré Giang Huong Nguyen8, Phạm Văn Ký évoque dans plusieurs de ses textes l’identité vietnamienne dans ses rapports avec la civilisation française.

  • 9 BnF, ASP, COL-153.

11Plusieurs fonds témoignent également des spectacles créés en France qui ont été inspirés par l’histoire vietnamienne ou sa culture. Prenons l’exemple du Théâtre du Soleil, dont les créations collectives sous la direction d’Ariane Mnouchkine se sont souvent inspirées des traditions orientales. Dans L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, spectacle créé par le Théâtre du Soleil en 1985, l’auteur Hélène Cixous présente une vision de l’histoire du Cambodge entre 1955 et 1979. Sous la forme d’un récit épique, sont mis en scène des événements récents de l’histoire cambodgienne, dont le Vietnam est partie prenante. En dialogue avec les archives d’Hélène Cixous conservées au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, les archives du fonds du Théâtre du Soleil9 documentent toutes les étapes de la création et de la vie de ce spectacle, depuis la documentation constituée par l’auteur et la troupe pour nourrir le travail d’écriture et de plateau jusqu’aux lettres de spectateurs. Un autre spectacle créé en 1999, Tambours sur la digue, fable politique et philosophique imaginée par Hélène Cixous, est fortement imprégné par les formes orientales de la marionnette. Les habitants d’une Chine mythique et archaïque sont confrontés à la menace d’une inondation qui risque d’emporter les digues protectrices de la cité. Pour ce spectacle, la metteur en scène Ariane Mnouchkine a choisi une forme inspirée du et du bunraku japonais : des acteurs masqués campent des poupées vivantes, actionnées par des acteurs manipulateurs. Dans la scène finale, les personnages sont figurés par des marionnettes miniatures manipulées sur l’eau qui a envahi le plateau. La technique des marionnettes sur eau du Vietnam a en effet nourri le travail sur ce spectacle. Dans le fonds du théâtre du Soleil sont conservées ces émouvantes marionnettes de tissu, de fil de fer et de polystyrène, qui nous rappellent la fragilité des traces du spectacle.

***

  • 10 Pour la collection Rondel, la collection de monographies et de périodiques, la collection de dessi (...)

12Ce panorama rapide n’évoque pas toutes les collections et tous les fonds du département des Arts du spectacle qui contiennent des documents utiles à l’étude des relations culturelles entre la France et le Vietnam mais montrent la richesse et la variété des sources disponibles. Une grande partie de ces collections et fonds est décrite ou en cours de description dans les catalogues de la BnF10. Des documents restent à découvrir dans des ensembles qui, même en cours d’inventaire, sont consultables dans la salle de lecture du département des Arts du spectacle. Ce patrimoine méconnu invite à diversifier les sources et les approches pour approfondir notre connaissance de l’histoire des spectacles comme des relations culturelles et des influences croisées entre les deux pays.

Notes

1 BnF, ASP, 4-ICO-ARC-372.

2 BnF, ASP, 8-RK-10583.

3 BnF, ASP, 4-COL-4 (5322).

4 BnF, ASP, COL-113.

5 BnF, ASP, COL-101.

6 Connu pour avoir introduit l’acupuncture en France, Nguyen Manh Don a également été acteur de cinéma (il a notamment joué dans le film de Georg-Wilhelm Pabst Le Drame de Shanghai).

7 BnF, ASP, COL-25.

8 Giang Huong Nguyen, Phạm Văn Ký : une rencontre de l’Orient et de l’Occident. Le théâtre français en Indochine, oct. 2013, Marseille, France. < hal-01059875 >

9 BnF, ASP, COL-153.

10 Pour la collection Rondel, la collection de monographies et de périodiques, la collection de dessins, de maquettes, de documents iconographiques, d’affiches, les archives photographiques, les dossiers de presse constitués à partir de la 2e moitié du XXe siècle, consulter le catalogue général (catalogue. bnf. fr) ; pour les manuscrits et les fonds d’archives, consulter le catalogue Archives et manuscrits (archivesetmanuscrits. bnf. fr).

© Demopolis, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540