Version classiqueVersion mobile

Nikolaus Pevsner, arpenteur des arts

 | 
Émilie Oléron Evans

Remerciements

À B. B. et M. O.,
à A. et A. O.,
à T.

Texte intégral

1Cet ouvrage repose sur ma thèse de doctorat et je voudrais d’abord remercier chaleureusement mes directeurs, Michel Espagne et Leonard Olschner, pour leurs conseils, leur lecture toujours attentive de mes travaux et le soutien permanent qu’ils m’ont apporté dans ce parcours intellectuel exigeant. Je retiens avec reconnaissance de tous nos échanges un idéal de rigueur intellectuelle et d’enthousiasme qui sera une constante source d’inspiration.

2Je tiens à exprimer ma vive gratitude à Dieter et Florence Pevsner, et rendre hommage à la mémoire de Uta Hodgson, née Pevsner (1924-2015). Tous trois ont fait preuve d’une grande générosité, me donnant accès à la correspondance personnelle de Nikolaus Pevsner et me faisant part de leurs souvenirs et impressions. C’est un privilège rare, qui a donné un élan précieux à tout mon travail. Je suis également redevable à Susie Harries d’avoir si aimablement mis à ma disposition ses propres sources et partagé ses expériences de recherche biographique.

3J’adresse mes sincères remerciements au personnel des archives et des bibliothèques qui m’ont accueillie, à la Bodleian Library à Oxford, aux archives des universités de Bristol et de Brighton, au Bauhaus-Archiv de Berlin et au Getty Research Institute à Los Angeles. Un grand merci également aux collaborateurs de l’Institut Warburg à Londres pour leur accueil.

4Je voudrais marquer ma reconnaissance à celles et ceux qui m’ont aidée, conseillée et stimulée au cours de la rédaction de ce manuscrit et dans le passage de la thèse au livre: Jeremy Adler, Colleen Becker, Ute Engel, Mildred Galland-Szymkowiak, Stephen Games, Rüdiger Görner, Marlite Halbertsma, Anne Hultzsch, Béatrice Joyeux-Prunel, Pascale Rabault-Feuerhahn, Matthew Rampley, Bénédicte Savoy, Céline Trautmann-Waller, Iain Boyd Whyte et Richard Woodfield.

5Merci enfin à Estelle Favrais, Cyrille Guitard, Daniel Makonnen et Amandine Malassis, relecteurs de la première heure, et à Jean-Christophe Tamisier pour sa relecture précise et fructueuse du présent manuscrit.

© Demopolis, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search