Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Société minière et monde métis

 | 
Soizic Croguennec

Annexes

Texte intégral

ANNEXE 1. Plan de Zacatecas

Le plan a été realisé d’après P. Bakewell, Mining and society in Colonial Mexico, Zacatecas, 1546-1700

ANNEXE 2. Quel modèle de stratification ? Le cas des artisans de Zacatecas au XVIIIe siècle

Tableaux réalisés à partir de l’ensemble de la base de données [AGN, AHEZ, AHN]

ANNEXE 3. Les choix matrimoniaux des bigames

Section Inquisición des AHN et AGN

ANNEXE 4. Les créances de don Joseph Fernández Cochero

AHEZ, Poder judicial, Civil1, Caja 22, Exp. 12

ANNEXE 5. Les cas d’hétérodoxie religieuse

Section Inquisición des AHN et AGN

ANNEXE 6. Les bigames dans le Centre-Nord de la Nouvelle-Espagne au XVIIIe siècle : statut et mobilité

Section Inquisición des AHN et AGN. R. E. Boyer, (1995) Lives of the bigamists: marriage, family and community in colonial Mexico.

ANNEXE 7. LA POLITIQUE RACIALE DANS L’EMPIRE COLONIAL ESPAGNOL

1501 : le mariage mixte est autorisé par la Couronne (précise toutefois que les femmes indiennes ne peuvent pas être retenues contre leur gré)

1503 : le gouverneur de Saint-Domingue reçoit l’ordre de veiller à ce que les Espagnols épousent des Indiennes et inversement (dans le but de les « civiliser »)

1505 : les autorités reçoivent l’ordre de traiter, dans le cas des délits sexuels (concubinage, adultère), les Espagnols avec sévérité, les Indiennes avec clémence

3 mai 1511 : les officiers de la Casa de la Contratación doivent laisser partir aux Indes des femmes célibataires s’ils le jugent convenable

23 février 1512 : une cédule royale autorise l’envoie d’esclaves blanches aux Indes (des morisques) dans le but de servir les Espagnols et d’éviter qu’ils ne se marient avec des Indiennes

14 janvier 1514 : la Couronne décrète une fois pour toutes la liberté d’épouser des Indiennes (mais n’entend tout de même pas favoriser les intermariages)

1516 : le cardinal Cisneros (régent de Castille) publie une instruction qui insiste pour que des Espagnols épousent des filles de caciques indiens (but politique)

21 mai 1524 : les Espagnols peuvent emmener leur épouse indienne et leurs enfants en Espagne ou dans n’importe quelle autre partie de l’Empire

1527 : un décret précise que les esclaves doivent épouser des esclaves (éviter les demandes d’affranchissement, flétrissure attachée à l’esclavage)

1528 : un décret interdit de séparer les femmes indiennes de leurs maris, même si elles le souhaitent

1536 : décret contre le vagabondage

3 octobre 1533 : Charles Quint ordonne de regrouper « tous les enfants d’Espagnols nés de mères indiennes » afin qu’ils reçoivent une éducation espagnole

1539 : la Couronne ordonne aux encomenderos de se marier dans les trois ans avec leurs concubines ou de faire venir leurs épouses légitimes d’Espagne sous peine de confiscation de l’encomienda

1541 : un décret recommande que les Noirs se marient entre eux

1541 : interdiction aux calpisques noirs de résider parmi les Indiens

1549 : aucun mulâtre, aucun métis, aucune personne née hors mariage ne peut posséder d’encomienda

1563 : décret contre le vagabondage

1568 : Philippe II interdit l’ordination des métis (mais quelques années plus tard, le pape l’autorise à condition qu’ils soient vertueux et connaissent les langues indiennes)

19 décembre 1568 : cédule royale interdisant le port d’arme aux mulâtres et zambos, mais l’autorisant aux métis avec des restrictions (ne doivent pas être vagabonds)

années 1570 : les métis ne peuvent plus devenir protecteurs d’Indiens, notaires ni caciques.

1er décembre 1573 : renouvellement de la cédule royale du 19 décembre 1568

11 janvier et 5 mars 1576 : cédule royale déclarant que les métis ne peuvent pas devenir cacique

1578 : interdiction aux métis, mulâtres et Noirs de résider parmi les Indiens

20 novembre 1578 : une cédule royale empêche les métis d’être choisis comme protecteurs des Indiens

1585 : le IIIe Concile Mexicain refuse l’ordination des castas

31 août et 28 septembre 1588 : par une cédule royale, Philippe II accepte l’ordination des métis après enquête sur leur ascendance et à condition qu’ils soient légitimés

1600 : interdiction aux Espagnols de résider parmi les Indiens

1600 : cédule royale adressée au vice-roi du Pérou, Luis de Velasco, pour qu’il surveille avec attention les métis, mulâtres et zambos

1608 : même instruction envoyée au vice-roi du Pérou, le marquis de Montes-claro

30 août 1608 : cédule royale de Philippe II qui établit que les métis et les mulâtres ne peuvent pas être intégrés aux secours envoyés de Nouvelle Espagne aux Philippines

24 juillet 1623 : une cédule royale ordonne que les Noirs libres servent dans les milices pour contribuer à la défense du territoire colonial

19 mars 1625 : la compagnie de Noirs libres doit participer à la défense de Panama

23 juillet 1643 : cédule royale interdisant que l’on installe des places occupées par des soldats morenos, mulâtres ou métis

1646 : les propriétaires non-indiens de terres dans les communautés indiennes ne peuvent pas s’y établir. Au contraire, les métis élevés par leur mère peuvent y rester

1665 : le vice-roi du Pérou interdit aux femmes noires et aux mulâtresses le port de vêtements de soie

1680 : Recopilación de las leyes

1681 : les ordonnances des potiers de Mexico admettent dans la corporation les Espagnols et les métis mais pas les Noirs et les mulâtres

2 septembre 1687 : le Roi accepte sous certaines réserves la proposition selon laquelle les officiers ayant épousé des Noires peuvent se voir refuser l’accès à un grade supérieur

8 mars 1723 : le conseil municipal de Buenos Aires établit la ségrégation à l’école élémentaire (seuls blancs et indiens peuvent apprendre à lire et à écrire)

6 août 1739 : une bulle de Clément XII interdit que métis et mulâtres soient reçus dans l’ordre de Saint Augustin de Mexico

1767 : le visitador José Galvez déclare que les lois de séparation ne s’appliqueront plus que dans les districts missionnaires

1770 : décret proclamant officiellement le devoir d’hispanisation des Indiens

1776 : promulgation d’un code matrimonial interdisant les mariages socialement inégaux (approbation parentale pour les moins de 25 ans…)

7 avril 1778 : extension du code aux colonies (Indiens et métis peu à peu soumis aux mêmes règles que les Espagnols)

novembre 1781 : une cédule royale interdit tout contact entre Indiens et noirs et mulâtres et surtout le mariage entre les deux castes

1783 : un document affirme que le roi, « en vertu de sa souveraineté, peut faire sortir n’importe lequel de ses sujets de sa naissance obscure, et le placer dans les sphères les plus hautes »

4 novembre 1784 : abolition de la pratique du marquage des esclaves au fer rouge

31 mai 1789 : une cédule royale dicte un véritable « Code Noir »

10 février 1795 : promulgation de la cédule royale des « gracias al sacar »

  • 1 D’après M. Mörner, Le métissage dans l’Histoire de l’Amérique Latine et Á. Rosenblat, La población (...)

1806 : le Conseil des Indes demande la confirmation du code de 1778 : mariage libre entre Espagnols, Indiens et métis, demande permission pour tout mariage avec des castas aux origines africaines1

ANNEXE 8. Toiles de Andrés de Islas (1774), 75 x 54 cm, Musée des Amériques, Madrid

De Español y de India produce Mestiza

De Español y Mestiza nace Castizo

De Castizo y Española nace Español

De español y negra nace mulata

De Español y Mulata produce Morisco

De Español y Morisca produce Albino

De Español y Albina nace Torna atrás

De Indio y de Negra, produce Lobo

De Indio y Mestiza nace Coyote

De Lobo y de Negra produce Chino

De Chino y de India, Cambujo

De Cambujo y de India, Tente en el aire

De Albarazado y India produce Barcino

Indios Mecos Bárbaros

ANNEXE 9. Entre marginalisation et intégration, les stratégies mises en œuvres par les plèbes urbaines

ANNEXE 10. GLOSSAIRE

  • 2 Sources : D. Ladd, The making of a strike. Mexican silver workers struggles in Real del Monte, 1766 (...)

Dans un souci de clarté, nous avons choisi de regrouper, classer et définir dans ce glossaire les termes espagnols ou techniques utilisés tout au long du texte2. La page où ils apparaissent pour la première fois est indiqué entre parenthèses.

ADMINISTRATION COLONIALE ET IMPÔTS

Alcabala : Impôt portant sur les diverses transactions commerciales (p. 83).

Cabildo : Conseil municipal des villes espagnoles, formé de regidores élus seulement par les vecinos (p. 27).

Corregidor : Personnage à la tête d’un corregimiento, subdivision d’une Audience. Nommé par la Couronne ou le vice-roi pour cinq ans, il exerce dans les régions les plus densément peuplées. On parle de corregidor de españoles lorsque celui-ci a sous sa juridiction une ville espagnole et ses environs et de corregidor de indios lorsqu’il a sous sa responsabilité des villages indigènes. Zacatecas fut dans un premier temps dirigée par un alcalde mayor nommé par l’Audience de Guadalajara mais la Couronne a rapidement mis la main sur la région en mettant en place un corregidor (p. 76).

Gremio : Corporation, corps de métier organisé selon des statuts (p. 41).

Intendencia : Circonscriptions, inspirées par la pratique françaises, ont été mises en place à la fin du XVIIIe siècle pour remplacer les corregimientos et alcaldías mayores dans un souci d’amélioration et de rationalisation de l’administration coloniale (p. 18).

Real Audiencia (Audience royale) : Tribunal civil et pénal et organe qui administre le territoire sous sa juridiction en Amérique coloniale. C’est l’échelon inférieur à la vice-royauté (p. 17).

Real Cédula (Cédule royale) : Dépêches ordinaires utilisées par le roi pour s’adresser aux autorités et aux particuliers et dans lesquelles sont prises des décisions comme la promulgation d’une nouvelle loi, l’envoi d’un visiteur dans les colonies ou encore une permission exceptionnelle, l’autorisation à un casta enrichi d’acheter le droit de se faire passer pour un Espagnol, par exemple (p. 140).

Monde de la mine

Aviador : Désigne les marchands qui fournissent le matériel nécessaire à l’exploitation minière. Les transactions entre ces hommes et les mineurs se font la plupart du temps à crédit, ce qui contribue fortement à envenimer bien souvent les relations entre ces deux groupes socioprofessionnels.

Bara de mina : Une mine était partagée en douze parts, en douze actions. L’expression « posséder une bara de mina » signifie être possesseur d’une action dans une mine (p. 41).

Barretero : Mineurs chargés d’extraire le minerai. Avec la généralisation de la poudre explosive dans le cadre de l’exploitation minière, ceux-ci ont fini par constituer une véritable aristocratie au sein des mineurs en raison des risques encourus (p. 59).

Dueño de mina : Terme employé par les Espagnols de la période coloniale pour désigner les propriétaires de mines, les entrepreneurs investissant dans l’industrie minière. En Nouvelle Espagne, c’est le terme minero, mineur, qui est utilisé, ce qui peut parfois prêter à confusion (p. 96).

Hacienda de beneficio : Ateliers où le minerai extrait dans les mines est traité, soit par le procédé de la fusion soit, plus souvent, par celui de l’amalgame à l’aide du mercure (p. 53).

Mita : Pratique coloniale, ainsi appelée au Pérou, consistant à obliger la population masculine indigène à quitter leurs villages pour aller travailler dans les mines d’argent, d’or et de mercure. En raison des grandes distances que ces hommes devaient parcourir et surtout des dangers inhérents à une telle activité, la mita a prélevé un lourd tribut humain chez les populations indiennes et a modifié durablement les structures sociales des régions concernées (p. 58).

Operario de mina : Terme correspondant à ce que nous appelons aujourd’hui les mineurs, c’est-à-dire, ceux qui travaillent dans les mines. Pour éviter toute confusion avec le mot minero, nous avons préféré utiliser cette expression espagnole plutôt que le terme français actuel (p. 41).

Peón : Hommes chargés de remonter le minerai extrait dans les galeries vers la surface dans le cadre strict du monde de la mine. Ils remplissent à cet effet des corbeilles qu’ils portent sur leur dos et empruntent à longueur de longues échelles construites avec des troncs dans lesquels des marches ont été creusées. Leur travail est aussi dangereux que celui des barreteros, notamment en raison des risques de chute, mais il est moins reconnu en terme de salaire (p. 51).

Pepena : Pratique, repandue dans les mines du nord de la Nouvelle Espagne où la main d’œuvre est libre et salariée, qui autorise les mineurs à garder une partie du minerai qu’ils ont extrait au cours de leur journée de travail, à l’utiliser comme monnaie d’échange ou à bénéficier de son traitement. Cette pepena vient ainsi grandement valoriser le salaire quotidien des mineurs de la région. C’est d’ailleurs quand, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, des entrepreneurs voudront supprimer cette pratique, considérée comme un obstacle pour la rentabilité, que des mouvements populaires agiteront les centres miniers comme ce fut le cas à Real del Monte en 1766 (p. 55).

Quinto real : Impôt perçu par la Couronne sur l’extraction des métaux précieux à hauteur de 20 %. Si les mineurs de Nouvelle Castille paient effectivement le quinto real, les mineurs de Nouvelle Espagne ne doivent s’acquitter que du diezmo, autrement dit d’un taux d’imposition de 10 % seulement.

Repartimiento : Terme qui, dans le cadre de l’industrie minière, désigne un synonyme utilisé en Nouvelle Espagne pour qualifier la pratique de la mita (p. 23).

VOCABULAIRE DU MÉTISSAGE

Ces définitions ne sont fournies qu’à titre indicatif dans la mesure où la définition de certains termes peut varier d’une région à l’autre. Cependant, nous nous sommes efforcés de définir les expressions les plus communément admises et employées.

Casta (s) : Terme générique utilisé par l’administration coloniale espagnole pour désigner les populations métissées (p. 15).

Castizo : Enfant d’un Espagnol et d’une métisse (p. 22).

Coyote : Enfant d’un Indien et d’une métisse (p. 15).

Mestizo : Enfant d’un Espagnol et d’une Indienne (p. 15).

Morisco : Enfant d’un Espagnol et d’une mûlatresse (p. 22).

Mulato : Enfant d’un Espagnol et d’une Noire (p. 15).

Pardo : Terme considéré comme le synonyme de « noir » ou désigne plus largement les gens de couleurs d’ascendance africaine : noirs mais aussi mulâtres (p. 27).

Zambo (ou lobo selon les régions) : Enfant d’un Noir et d’une Indienne (p. 22).

Zambaigo : Enfant d’un zambo (ou lobo) et d’une Indienne (p. 23).

POIDS ET MESURES

Carga de mineral : 1 carga de mineral comprend 81 libras (livres).

Legua : 1 legua (lieue) équivaut à 5 572,7 m.

Libra : 1 libra équivaut à 16 onzas ou à 460 grammes.

Marco (de plata) : 1 marc (d’argent) vaut 8 pesos et 4 reales.

Montón de mineral : 1 montón de mineral comprend 32 quintaux ou équivaut à un peu plus de 9 cargas.

Peso : 1 peso (castellano) vaut 8 reales ou tomines.

Real (ou real de vellón) : 1 real ou tomín vaut 12 tostones ou granos.

Notes

1 D’après M. Mörner, Le métissage dans l’Histoire de l’Amérique Latine et Á. Rosenblat, La población indígena y el mestizaje en América, t. 2 : El mestizaje y las castas coloniales, 188 p.

2 Sources : D. Ladd, The making of a strike. Mexican silver workers struggles in Real del Monte, 1766-1775. Fr. Langue, Mines, terres et société à Zacatecas (Mexique) de la fin du XVIIe siècle à l’indépendance, B. Lavallé, L’Amérique espagnole de Colomb à Bolivar, p. 44-48 et 179. J. Rodríguez García et J. Castilla Soto, Diccionario de términos de Historia de España, Edad Moderna.

Table des illustrations

Légende Le plan a été realisé d’après P. Bakewell, Mining and society in Colonial Mexico, Zacatecas, 1546-1700
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 204k
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 932k
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 760k
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 548k
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 652k
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 2,1M
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Légende De Español y de India produce Mestiza
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Légende De Español y Mestiza nace Castizo
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Légende De Castizo y Española nace Español
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 1,8M
Légende De español y negra nace mulata
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Légende De Español y Mulata produce Morisco
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M
Légende De Español y Morisca produce Albino
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 648k
Légende De Español y Albina nace Torna atrás
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Légende De Indio y de Negra, produce Lobo
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Légende De Indio y Mestiza nace Coyote
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Légende De Lobo y de Negra produce Chino
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Légende De Chino y de India, Cambujo
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Légende De Cambujo y de India, Tente en el aire
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Légende De Albarazado y India produce Barcino
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Légende Indios Mecos Bárbaros
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/825/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 695k

© Casa de Velázquez, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540