Version classiqueVersion mobile

Terres de taureaux

 | 
Jean-Baptiste Maudet

Première partie. Jeux taurins d'Europe et d'Amérique

Préambule à la première partie

Texte intégral

1Les représentations ethnocentriques et symboliques de la tauromachie n’ont pas contribué à rassembler la diversité des jeux taurins au sein d’une même définition. Les amalgames entre corrida et tauromachie, la domination d’une conception ritualiste du fait taurin, la quête obsédante de son enracinement historique ont masqué les principes élémentaires d’unité et de diversité des jeux taurins d’Europe et d’Amérique (chap. i). Rétablir ces principes permet des comparaisons transatlantiques touchant d’une part à la nature du fait taurin en tant que loisir et d’autre part à ses différentes modalités techniques et spatiales d’exécution (chap. ii). Cela permet ensuite de mettre en évidence une forme de constante sociale des pratiques tauromachiques qui les place partout, et quelle que soit leur nature, sous le signe de la fête (chap. iii). Il en résulte des liens assez originaux entre les sociétés « taurophiles » et leur territoire, qui naissent souvent d’une concurrence et d’une complémentarité entre des genres tauromachiques spatialement coexistants.

© Casa de Velázquez, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search