Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une épopée ibérique

 | 
Aude Plagnard

Remerciements

Texte intégral

1Ma gratitude va d’abord aux chercheurs qui ont accepté d’être les premiers lecteurs de cet ouvrage lorsqu’il était encore une thèse de doctorat : Mercedes Blanco, qui a généreusement accompagné le projet depuis ses débuts, Hélio Alves, pour les nombreux échanges qui m’ont aidée à transformer mes recherches en thèse et ma thèse en livre, Fernando Bouza, Florence Goyet, Michèle Guillemont et Alexandra Merle. C’est grâce à leurs conseils et critiques que le texte initial a pu être remanié pour la publication. Je remercie aussi les nombreux collègues et amis qui m’ont prêté main forte et ont partagé avec moi le plaisir de ces découvertes.

2J’ai eu la chance de mener cette recherche dans plusieurs institutions qui m’ont permis de travailler à loisir : l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, la Scuola Normale di Pisa, l’Institut d’études ibérique et ibéro-américaines (université de la Sorbonne), l’École des hautes études hispaniques et ibériques (EHEHI) de la Casa de Velázquez, l’université Paul Valéry Montpellier 3. Que leurs membres et leurs personnels soient chaleureusement remerciés. J’ai une pensée particulière pour Stéphane Michonneau, directeur des études à l’EHEHI, pour le soutien décisif qu’il a apporté à la dimension portugaise de mon travail. Je remercie également le service des publications de la Casa de Velázquez pour son édition de qualité et Évelyne Séguy pour le travail éditorial qu’elle a mené sur mon texte.

3Mes pensées les plus chaleureuses vont aussi à ma famille, aux amis et aux professeurs qui m’ont accompagnée au fil de ce parcours nomade.

4Merci à Joseph, lirico cavalier, pour toute l’affection qu’il a portée à cette épopée.

© Casa de Velázquez, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540