Version classiqueVersion mobile

Au nom du roi

 | 
Stéphane Péquignot

Annexes

Annexe III. Fichier employé pour la base de données « ambassades »

Texte intégral

1Une base de données a été élaborée à l’aide du logiciel Access en utilisant la structure des Registra secreta qui sont organisés en legationes ou missions (cf. chapitre ii pour le détail du fonctionnement de ces registres). Les sept Registra secreta ont été retenus dans le corpus, ainsi que les ambassades qualifiées de legatio qui sont enregistrées dans le Maioricarum 347 et le Pro negociis Castelle (ACA, C, reg. 1521), de même que les premiers registres de la série Curiae (ACA, C, reg. 235-241).

2Grâce à la complémentarité entre les sources contenues dans les registres et les informations recueillies dans la section des Cartes reials de la chancellerie et les registres du trésor, six sections principales ont pu être déterminées pour organiser les données. On note tout d’abord (I) le titre donné par les scribes à la mission dans le registre (Legatio ad regem Fredericum par exemple), avec son occurrence comme rubrique dans le registre : cette référence sert de souche pour la constitution de la base et permet d’identifier une fiche. On a ensuite noté dans un deuxième champ les mobiles de l’ambassade (II). Un ensemble de champs recouvre ensuite (III) les données relatives à la composition de l’ambassade expédiée au nom de Jacques II : le nom des hommes, leur statut respectif ainsi que leur lien avec le roi, les éventuels accompagnateurs étrangers, la composition de la suite, l’équipement en montures. Chacune de ces informations est notée dans un champ distinct afin de pouvoir être utilisée plus rapidement à l’aide d’un système de mots-clefs. Un quatrième champ, essentiel, rassemble la documentation remise aux ambassadeurs à leur départ : sont mentionnées ici toutes les lettres de créance, tous les sauf-conduits, pouvoirs et autres instructions qu’ils ont reçus, en indiquant aussi leur langue de rédaction. Un cinquième ensemble (V) concerne le voyage effectué par les ambassadeurs. Ont été distingués — lorsque les sources le permettaient — la destination, les destinataires, le départ (date et lieu), l’arrivée auprès du destinataire (date et lieu), le retour (date et lieu), l’itinéraire et le mode de transport adapté. Enfin, un dernier ensemble (VI) rassemble différentes correspondances relatives aux ambassades : entre le roi et ses ambassadeurs, entre Jacques II et d’autres rois ou grands étrangers, les correspondances parallèles enfin, qui mettent en relation des membres des différentes cours ou bien des hommes de Jacques II entre eux à l’occasion des missions qu’ils doivent effectuer.

FICHIER AMBASSADE : STRUCTURE

(I) Titre donné à l’ambassade dans le registre, référence

(II) Mobiles de l’ambassade

(III) Composition de l’ambassade

  • A Les hommes

  • B L’état social des hommes

  • C Les liens aux rois

  • D Accompagnateurs étrangers

  • E Suites

  • F équipement, monture

(IV) La documentation emmenée

(V) Le voyage

  • A Destination

  • B Destinataires

  • C Départ
    – date
    – lieu

  • D Arrivée
    – date
    – lieu

  • E Retour
    – date
    – lieu

  • F Itinéraire

  • G Mode de transport

(VI) Correspondances relatives à l’ambassade

  • A Correspondance entre le roi et ses ambassadeurs

  • B Correspondance entre le roi et des grands étrangers

  • C Correspondances parallèles entre des membres des cours et des chancelleries

© Casa de Velázquez, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search