Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les archevêques de Mayence et la présence espagnole dans le Saint-Empire

 | 
Étienne Bourdeu

Avertissement

Texte intégral

1Pour la retranscription des documents, les règles qui ont été dans l’ensemble suivies sont celles données par l’École nationale des chartes, consultables sur le site internet de l’École (http://theleme.enc.sorbonne.fr/​cours/​edition_epoque_moderne/​edition_des_textes) : les mots espagnols ont été accentués selon les règles contemporaines, la ponctuation originale a été partiellement modifiée, les abréviations ont été restituées entre crochets et les lettres « u » et « i » ayant une valeur consonantique ont été retranscrits sous de forme de « v » et de « j ». Pour le reste, l’orthographe originale a été respectée ainsi que l’usage des majuscules, ces dernières ayant aussi été reprises dans les traductions.

2Pour les noms et prénoms des souverains, la règle que nous nous sommes forgée est la suivante : dans le cas d’un membre d’une dynastie bénéficiant de la souveraineté ou de l’Obrigkeit, le prénom a été francisé. À l’inverse, lorsqu’il s’agissait d’un membre de la noblesse non souveraine ou d’un titulaire d’une principauté ecclésiastique, l’appellation dans la langue originale a été conservée. Toutefois, dans le cas des Wittelsbach de Bavière, la francisation a été systématique, même pour les archevêques de Cologne.

© Casa de Velázquez, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540