Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De fumées et de sang

 | 
Gérard Chastagnaret

Quatrième partie. De la stupeur à l'oubli

Chapitre xiv

« Tout le sang versé retombe sur le banc bleu »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Officiellement une bonne dizaine de morts, très probablement près de deux cents : ce drame sans précédent dans l’histoire sociale espagnole du xixe siècle ne peut manquer d’avoir des prolongements rapides, sinon immédiats, dans plusieurs domaines. Le premier est la vie politique, d’autant plus que la tuerie implique directement, à travers le gouverneur, l’appareil politique et administratif et, à travers le régiment de Pavía, une institution majeure du pays, l’armée. Le second est le fond du conflit lui-même, les calcinations à l’air libre : comment pourraient-elles perdurer après avoir été à l’origine de pareille tuerie ? Troisième terrain d’interrogation, le mouvement social lui-même : le 4 février 1888 peut-il constituer un acte fondateur pour les prises de conscience prolétariennes, au moins dans cette Andalousie déjà si pénétrée par l’anarchisme ?

Ce chapitre et le suivant sont consacrés aux aspects politiques — au sens le plus étroit du terme — des retombées du conflit, avec un...

© Casa de Velázquez, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540