Version classiqueVersion mobile

Église et pouvoir dans la péninsule Ibérique

 | 
Philippe Josserand

Résumés, index, tables

Table des tableaux

Texte intégral

1Tableau 1. — Les confesseurs des Templiers castillans en 1310 58

2Tableau 2. — Nature des legs testamentaires à León 102

3Tableau 3. —Temps de service des Templiers castillans en 1310 104

4Tableau 4. — Sources avouées des Dichos de los Santos Padres 138

5Tableau 5. — Titulature des maîtres des différents ordres militaires sous le règne d’Alphonse XI 209

6Tableau 6. — La rotation des commandeurs de l’Hôpital au XIIIe siècle 333-335

7Tableau 7. — La rotation des commandeurs du Temple au XIIIe siècle : le cas de Ponferrada 336

8Tableau 8. — Les pratiques anthroponymiques des Templiers en 1310 386

9Tableau 9. — Les pratiques anthroponymiques des Hospitaliers (1225-1375) 387

10Tableau 10. — L’implantation des Bugía au sein de l’Hôpital 402

11Tableau 11 — Un exemple de népotisme : le lignage Valbuena 414

12Tableau 12. — Les chapitres généraux de l’Hôpital (1250-1369) 439

13Tableau 13. — Les chapitres généraux de Santiago (1250-1369) 440-441

14Tableau 14. — La carrière de Payo Rodríguez dans l’ordre de l’Hôpital 443

© Casa de Velázquez, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search