Version classiqueVersion mobile

Brique et architecture dans l’Espagne médiévale (xiie-xve siècle)

 | 
Philippe Araguas

Annexes

Annexe VIII

L’appareil tolédan

Texte intégral

Cartes 16 (localisation de maçonneries en appareil tolédan) et 17 (briques en chaîne et arases associées au moellon)

1Les deux cartes prennent en compte les édifices présentant des chaînes d’angles harpées et des arases de brique. Associés aux moellons de granite ou aux galets, ces éléments permettent de caractériser l’appareil tolédan. Celui-ci n’est pas limité à la région de Tolède ; il est aussi très présent dans la submeseta norte (Arévalo, Madrigal de las Altas Torres…) et en Andalousie (Aroche, Almonaster la Real...). Des critères plus stricts, notamment sur la nature du matériau associé – par exemple le moellon (carte 17) – aux chaînes, angles harpés et arases, amèneraient à éliminer certains édifices andalous comme San Marcos de Séville ou la tour de Los Herbeos à Dos Hermanas (Séville) sans modifier considérablement la projection cartographique.

CARTE 16. – Localisation de maçonneries en appareil tolédan

CARTE 17. – Briques en chaîne et arases associées au moellon

Table des illustrations

Légende CARTE 16. – Localisation de maçonneries en appareil tolédan
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/2828/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Légende CARTE 17. – Briques en chaîne et arases associées au moellon
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/2828/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 168k

© Casa de Velázquez, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search