Version classiqueVersion mobile

Pyrénées romaines

 | 
Christian Rico

Première partie. Les Pyrénées à l'aube de la domination romaine : une frontière politique ?

Préambule de la première partie

Texte intégral

1C’est chez Polybe (Histoire, 3, 39, 4) que l’on trouve, pour la première fois dans les textes, la notion de frontière appliquée aux Pyrénées : [elles] séparent les Ibères des Gaulois, affirmation qui a été depuis lors régulièrement renouvelée par la littérature antique. Elle ne recouvre pourtant pas seulement une simple réalité géographique, dont s’est trop souvent contentée l’historiographie moderne. Personne ne contestera bien sûr la remarquable unité du massif pyrénéen, tant du point de vue physique, humain que socio-économique, qui s’exprime par delà bien des particularismes locaux souvent très accentués ; mais cette unité n’a pas encore trouvé sa vraie place dans l’étude des sociétés antiques, préromaine et romaine, malgré quelques travaux récents qui intéressent surtout les piémonts occidentaux.

2Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne le peuplement, qui n’a jamais été étudié dans son ensemble, c’est-à-dire en faisant abstraction de la frontière actuelle, dont nous avons déjà regretté qu’elle ait été trop longtemps une barrière entre la recherche historique française et ibérique. Or, si l’on veut aller au-delà du seul sens géographique que l’on donne généralement à l’affirmation de Polybe, cette étude se révèle plus que nécessaire. Elle implique de considérer la question non seulement sur le plan culturel, celui de l’évolution des peuples indigènes installés des deux côtés des Pyrénées amorcée dès la fin de l’Âge du Bronze, mais aussi d’essayer d’en déterminer les aspects politiques. Il s’agit, à terme, de proposer une carte de l’organisation politique des territoires nord et sud-pyrénéens, telle que les sources gréco-romaines semblent la présenter, la question centrale demeurant bien sûr l’influence que la barrière physique a pu avoir sur cette organisation.

3Ce premier volet de cette étude sur la « frontière pyrénéenne » aux époques antiques devrait alors permettre de mieux comprendre par la suite comment les Pyrénées ont évolué dans le cadre du monde romain.

© Casa de Velázquez, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search