Version classiqueVersion mobile

Pyrénées romaines

 | 
Christian Rico

Les Pyrénées : présentation d'un espace physique et humain

Préambule de la présentation

Texte intégral

1Dans l’esprit de chacun, les Pyrénées sont vues, aujourd’hui encore et peut-être surtout, comme une épaisse ligne continue de montagnes entre France et Espagne, une frontière naturelle incontestable entre les deux pays voisins. On n’oubliera pas cependant que l’originalité du massif ne tient pas seulement à sa disposition géographique mais également, et surtout, à la diversité des milieux qui le constituent, et ce d’un bout à l’autre de son développement d’est en ouest. C’est dire, comme on le verra tout au long de cet exposé, s’il mérite bien son nom de « Pyrénées » au pluriel, bien qu’il n’en a pas toujours été ainsi ; dans les sources gréco-latines en effet, les Pyrénées sont le plus souvent désignées au singulier. Actuellement, le terme de « Pirineo », en Espagne, concerne uniquement la chaîne axiale.

2Dans un travail aussi large consacré à une partie de l’histoire des Pyrénées, on ne peut échapper à une présentation des principaux traits caractéristiques du massif. Nous l’avons conçue de telle manière qu’elle offre un tableau précis d’un espace physique et humain qui se caractérise par sa grande unité, en même temps qu’elle fournit certaines des clés pour la compréhension, tout au moins un début de compréhension, de certaines questions qui sont examinées tout au long de cet ouvrage.

  • 1 L’ensemble de cette partie a été réalisé à partir de quelques ouvrages généraux, dont se détachent (...)

3Longue de près de 450 km, la chaîne pyrénéenne s’étend sans interruption d’est en ouest, de la Méditerranée à l’Océan Atlantique. Formées à l’époque du Tertiaire, les Pyrénées sont une montagne jeune ; l’histoire de leur formation puise toutefois ses racines dans un passé très lointain, dont les vicissitudes expliquent clairement la configuration qu’on leur connaît bien aujourd’hui1.

Notes

1 L’ensemble de cette partie a été réalisé à partir de quelques ouvrages généraux, dont se détachent en particulier : Les Pyrénées de la montagne à l’homme, ouvrage collectif dirigé par F. TAILLEFER (Toulouse Privat 1974), auteur de l’article « Visages des Pyrénées » dans ce même ouvrage, p. 11-43 ; G. VIERS, Les Pyrénées, coll. QSJ, 995, Paris, 1962 ; R. VIOLANT ISIMORRA, El Pirineo español. Vida, usos, costumbre, creencias y tradiciones de una cultura milenaria que desaparece, 2 vol., Barcelone, 1985. Diverses encyclopédies régionales ont été également utilisées, en particulier pour la France, la collection « Atlas et Géographie de la France moderne » de Flammarion – « Le midi toulousain » (1978), « Le Languedoc et le Roussillon » (1979), « Le Midi atlantique » (1982) –, pour l’Espagne, le volume II de la Geografía de Catalunya. Geografía comarcal, éd. Aedos, Barcelone, 1964 et la Geografía de Aragon, éd. Guara, Saragosse, 1981-1983. Très pratique également pour tout le secteur des Pyrénées centrales espagnoles, l’ouvrage de M. DAUMAS, La vie rurale dans le Haut Aragon oriental, Instituto de Estudios Oscenses, Madrid, 1976.

© Casa de Velázquez, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search