Version classiqueVersion mobile

Des palais en Espagne

 | 
Jean-Marc Delaunay

Annexes

Annexe XX

Chronologie

Texte intégral

11895 : premier voyage d'études archéologiques du professeur bordelais Pierre Paris en Espagne.

21896 : première loi sur les universités françaises (Louis Liard).

31897 : Pierre Paris achète la Dame d'Elche sur place, dépôt au Musée du Louvre.

41898 : projet de création d'une société de correspondance hispanique et d'un centre de recherches historiques à Madrid (P. Paris).

51899 : création du Bulletin Hispanique (universités de Bordeaux et du Midi de la France).

61900 : première session de l'agrégation d'espagnol.

71908 : création de l'Union des étudiants français et espagnols par Ernest Mérimée, titulaire de la première chaire d'études hispaniques (université de Toulouse, 1886), cours de printemps à Madrid et d'été à Burgos.

81909 (mars) : création de l'École des hautes études hispaniques (EHEH) par Pierre Paris, sous l'égide de l'université de Bordeaux. Premier chercheur en Espagne à l'automne (Eugène Albertini, archéologue).

91910 : location d'un appartement pour l'EHEH, Plaza de la Villa, Madrid.

101912 : l'ambassade de France regroupe les deux œuvres toulousaine et bordelaise en un Institut français d'Espagne, en centre-ville.

111913 (26 mars) : inauguration de l'Institut français, sous l'autorité du ministère des Affaires étrangères de la République. Pierre Paris et l'EHEH s'y installent.

121914 (octobre) : l'EHEH obtient la concession du site archéologique de Belo (près de Tarifa, province de Cadix, sur le détroit de Gibraltar) qui sera fouillé de 1917 à 1919 et en 1921.

131915 (automne) : Pierre Paris met au point un projet mixte de centre scientifique et d'académie artistique, séparés de l'Institut français.

141916 (avril-mai) : tournée d'académiciens français en Espagne (Bergson, Widor, Imbart de la Tour, Lamy, Perrier). Pierre Paris sensibilise Widor, secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts, à son projet de villa Velázquez.

151917 (décembre) : avec le soutien du roi Alphonse XIII, choix d'un terrain de l'État pour l'édification d'une Casa de Velázquez, à la Moncloa (faubourg nord-ouest).

161918 (octobre) : premier décret espagnol relatif à la Casa de Velázquez. Début de la publication des thèses et travaux des chercheurs de l'EHEH (Bibliothèque de l'EHEH).

171919 (février) : installation à Madrid de Maurice Legendre, qui devient l'adjoint de Pierre Paris. En mai, second décret de concession de la Casa.

181920 (17 avril) : loi espagnole relative à la concession définitive du terrain de la Casa. Le 22 mai, pose de la première pierre de la Casa de Velázquez par le roi Alphonse XIII et la reine Victoria Eugenia.

191922 (janvier) : débuts des travaux de la Casa, avec des fonds réunis par l'Académie des beaux-arts et le Comité de rapprochement franco-espagnol, créé en 1917.

201924, 1926, 1928 : vote de crédits par le Parlement français.

211928 (20 novembre) : inauguration de la première tranche de la Casa (corps de façade) par le roi d'Espagne. Expositions des premiers pensionnaires artistes.

221931 (août) : début des travaux de la seconde tranche (autres ailes et jardin). En octobre, décès de Pierre Paris, premier directeur.

231932 (janvier) : François Dumas, recteur de Bordeaux, lui succède. Maurice Legendre demeure adjoint.

241933, 1934, 1935 : nouveaux crédits votés par le Parlement. Pour des raisons financières (crise économique), le bâtiment sur jardin est abandonné au profit d'une colonnade.

251935 (14 mai) : inauguration de la Casa de Velázquez, en présence du président de la République espagnole, Niceto Alcalá Zamora. Difficile liquidation des travaux. Jardins inachevés.

261936 (15 novembre) : la Casa est prise par les troupes de Franco, durant l'attaque sur la capitale. Pendant trois ans, destructions et pillages. Le front est à 300 m environ.

271937 (décembre) : la Casa est transférée à Fez (Maroc) pour deux brèves saisons. Logement au Grand Hôtel, dans la ville européenne (1937-1939).

281939 (automne) : retour de François Dumas et de Maurice Legendre à Madrid, le Maréchal Pétain étant ambassadeur. Casa en ruines. Recherche d'un bâtiment provisoire en ville.

291940 (septembre) : la Casa s'installe dans un petit hôtel particulier, n° 73, rue Serrano.

301943 (1er janvier) : tutelle du Ministère de l’Éducation nationale, qui s’impose (sans peine) au Ministère des Affaires étrangères en vue d’assumer le fonctionnement et la reconstruction, tutelle confirmée dans les années 1950 (charges budgétaires) et actée par le décret de 1961 (organisation administrative).  

311954 (septembre) : début de la reconstruction de la Casa de Velázquez.

321955 (janvier) : décès de Maurice Legendre à Madrid. Paul Guinard, directeur de l'Institut français, assure l'intérim.

331957 (mars) : Henri Terrasse, directeur de l'Institut des Hautes études marocaines de Rabat, est nommé directeur de la Casa de Velázquez.

341959 (14 mai) : inauguration de la Casa de Velázquez reconstruite.

351959-1964 : divers décrets français fixent les statuts de la Casa de Velázquez. L'EHEH disparaît au profit d'une section scientifique.

361965 : publication des premiers Mélanges de la Casa de Velázquez. À l'automne, Henri Terrasse étant admis à la retraite, Didier Ozanam, premier secrétaire général, assure l'intérim.

371966 (mai) : nouvelle concession des fouilles de Belo. À l'automne, François Chevalier, professeur à l'université de Bordeaux, est nommé directeur.

381967-1968 : mise en place de l'Équipe pluridisciplinaire de l'Andalousie.

391978 (29 juin) : visite officielle du président de la République Française, Valéry Giscard d'Estaing.

40(11 octobre) : commémoration solennelle du cinquantenaire de la Casa de Velázquez, à l'Institut de France, sous la présidence de Mme Saunier-Seïté, ministre des Universités.

411979 (15 mars) : célébration du cinquantenaire à Madrid, en présence de la reine Sophie, de Mmes Giscard d'Estaing et Saunier-Seïté. En août, nomination de Didier Ozanam à la tête de la Casa de Velázquez.

© Casa de Velázquez, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search