Version classiqueVersion mobile

La diffusion du livre en Espagne (1868-1914)

 | 
Jean-François Botrel

Glossaire

Texte intégral

1ADARME : Demi-gros, soit 1,79 g.

2ACADEMIAS (MILITARES) : Ecoles militaires.

3AGUINALDOS : Etrennes ; par extension : imprimés pour solliciter des étrennes.

4ALELUYA : Sorte d’image d’Epinal où une histoire est racontée en vers à rimes souvent plates, quelquefois en prose, imprimés sous des vignettes qui en sont l’illustration (ex. : El Mundo al revés).

5AMÉRICAS (LAS) : Partie du Rastro, le marché aux puces madrilène.

6ANECDOTARIO : Recueil d’anecdotes.

7ARXIU (L’) : En catalan, archives.

8ARROBA : 15 kg. 5023.

9AUDIENCIA : Tribunal.

10BARATILLO : Endroit où sont proposées des marchandises à vil prix.

11BERTOLDO... : Livret de colportage adapté des Astutie sotilissime di Bertoldo dove si scorge un villano accorto e segace, de Giulio Cesare Croce (1550-1620).

12BLM : Besalamano ; billet avec l’abréviation BLM, qu’on rédige à la troisième personne et qui ne porte pas de signature.

13BUHONERO : Porte-balle ou colporteur.

14CAPITANÍA GENERAL : Quartier général.

15CARCEL DE CORTE : Prison centrale.

16CARTELÓN : Grande affiche généralement sur toile où était illustrée en images l’histoire que racontait l’aveugle.

17CARTILLA : Abécédaire ou rudiments d’une science ou d’un art.

18CATÓN : Syllabaire.

19CLASE MEDIA : Terme qui désigne soit la bourgeoisie soit les couches moyennes.

20COMEDIA : Comédie en général et, en Espagne, oeuvre théâtrale en trois actes et en vers (avec changements de mètre), mélangeant le comique et le tragique.

21CONSERVATORIO DE ARTES : Conservatoire des arts.

22CONTRIBUCIÓN INDUSTRIAL : La Contribución industrial y de comercio était un impôt national réparti entre les différents secteurs de l’industrie et du commerce, selon différents tarifs.

23COPLA : Couplet de chansons populaires et familièrement toutes sortes de vers ou poésies.

24CORDEL (PLIEGO DE) : Imprimé de colportage.

25CORREGIMIENTO : Emploi et territoire du corregidor, fonctionnaire royal exerçant l’autorité judiciaire et administrative.

26CUARTO : 3 centimes de peseta.

27CHICO : Apprenti ou garçon de course.

28DELEGACIÓN DE HACIENDA : Direction provinciale des finances.

29DEPENDIENTE : Commis.

30ECU : V. ESCUDO.

31ENCANTS : Marché aux puces de Barcelone.

32EPISODIOS NACIONALES : Série de romans historiques de Benito Pérez Galdós.

33ESCUDO : Dix réaux ou 250 centimes.

34ESPAGNOLE (RELIURE A L’) : Reliure en basane à laquelle on conserve sa couleur noisette.

35FALLIDO : Se dit d’un contribuable qui ne paie pas, pour quelque motif que ce soit, ses impôts.

36FRANC : La peseta, selon Albert Broder, vaut en

1880 : 1,01 franc

1897 : 0,704

1881 : 1,004

1898 : 0,464

1882 : 0,982

1899 : 0,743

1883 : 0,984

1900 : 0,708

1884 : 0,988

1901 : 0,62

1885 : 0,975

1902 : 0,645

1886 : 0,978

1903 : 0,651

1887 : 0,992

1904 : 0,625

1888 : 0,983

1905 : 0,694

1889 : 0,967

1906 : 0,872

1890 : 0,957

1907 : 0,885

1891 : 0,934

1908 : 0,873

1892 : 0,85

1909 : 0,923

1893 : 0,81

1910 : 0,925

1894 : 0,798

1911 : 0,92

1895 : 0,85

1912 : 0,92

1896 : 0,75

1913 : 0,93

37GALERIA DRAMATICA : Répertoire d’oeuvres dramatiques et/ou lyriques et, par extension, maison spécialisée dans l’édition ou la location de textes ou de partitions.

38GALLEGUISTA : Nationaliste galicien.

39GRADAS DE SAN FELIPE : Marches et parvis sis devant l’Eglise de San Felipe et point central de la vie sociale madrilène.

40HISTORIA : Livret de colportage contenant une « histoire » souvent biographique et romancée (Ex. : Historia de San Alejo).

41HOLLANDAISE (À LA) : Demi-reliure.

42JUNTA DIRECTIVA : Bureau d’une association ou d’une société.

43JUNTA GENERAL : Assemblée générale.

44LAMPISTA : En catalan, plombier.

45LIBRA : 460 g.

46LICEO (TEATRO DEL) : Grand théâtre de Barcelone.

47LÓPEZ BAGO (Eduardo) : Praticien du naturalisme à la Zola en Espagne, auteur de romans « sociaux » comme La Prostituta, El Torero, El Cura, etc.

48MAESTRO (S) IMPRESOR (ES) : Maître (s) imprimeur (s).

49MAIN : 25 feuilles de papier.

50MATUTERO : Celui qui passe des marchandises sans payer de droits d’octroi ; par extension : celui qui pratique clandestinement un commerce.

51MERCADO : Marché.

52MINISTERIO DE FOMENTO : Ministère de l’Expansion, pour les travaux publics, l’agriculture, le commerce l’industrie et jusqu’en 1900, l’instruction publique.

53MINISTERIO DE HACIENDA : Ministère des Finances.

54MOHATRERO : Personne qui fait des mohatras, soit des marchés fictifs et usuraires où le prestataire achète à crédit un objet à un prix très élevé en le revendant immédiatement au prêteur lui-même ou à une tierce personne pour un prix beaucoup plus bas.

55MZA : Ligne de chemin de fer Madrid-Saragosse-Alicante.

56NOVELA : Roman et par extension, tout imprimé contenant une forme narrative.

57OCHAVO : Monnaie de cuivre de faible valeur (deux maravedís).

58PARADA : En catalan, marchandises mises à portée des acheteurs par terre ou sur un étal.

59PESETA : Quelques prix et salaires de référence :

601860-1870 :

61pain de 700 g : 91 centimes de réaux

62compagnon menuisier (1860-1868) : 14 rs par jour

63manoeuvre (construction) (1860-68) : 7 à 8 rs par jour

64auxiliaire des Facultés de Sciences (1864) : 8 000 réaux par an 1870-1880 :

65pain de 700 g (1870 ; Barcelone) : 0,295 pta. pain de 700 g (1875 ; Cordoue) : 0,26 pta.

66un kilo de riz (1875 ; Almería) : 0,53 pta.

67un litre d’huile (1875 ; Almería) : 1,06 pta.

68un kilo de mouton (1875 ; Almería) : 1,12 pta.

69un kilo de boeuf (1875 ; Almería) : 1,63 pta.

70paquet de 30 cigarettes « douces » : 0,25 pta.

71paquet de 30 cigarettes « semi-douces » : 0,15 pta.

72télégraphiste de lè r e classe (1871) : 2 000 pta. par an

73chef supérieur du corps de bibliothécaires (1871) : 10 000 pta. par an

74employé d’administration de lè r e classe (1869) : 3 500 pta. par an

751880-1890 :

76pain de 700 g (1880) Barcelone : 0,30 ; Cordoue : 0,22 ; Jaén : 0,24 ; Valladolid : 0,30.

77tarif kilométrique du transport des voyageurs en train mixte (3e classe ; 1880) :

780,115. Madrid-Hendaye : 72,60 en l classe (train mixte).

79pour se faire arracher une dent (1885 ; Linares) : 1 pta.

80charbon de bois (1884 ; Madrid) : 13 pta. le quintal métrique.

81carrier (1880-1884) : de 10 à 14 rs par jour.

82mécanicien typographe : de 20 à 24 rs. par jour.

83chef supérieur du corps des bibliothécaires : 12 500 pta. par an.

841890-1900 :

85repas courant dans un restaurant (1890 ; Madrid) : 1,00 pta.

86pain de 700 g (1890), Barcelone : 0,24 pta. ; Cordoue : 0,245 pta.

87livre de savon (1891 ; Salamanque) : 40-50 cents, de pta.

88livre de pois chiches (1891 : Salamanque) : 20-40 cents, de pta.

89livre de riz (1891 ; Salamanque) : 22-30 cents, de pta.

90limonade (1891 ; Salamanque) : 20 cents, de pta.

91coupe de cheveux (1891) : 50 cents, de pta.

92rasage (1891) : 30 cents.

93pain de 700 g (1899 ; Barcelone) : 0,28 pta. ; Cordoue : 0,31 pta.

94ministre (1899) : 30 000 pta. par an

951900-1910 :

96typographe compositeur (1900 ; Barcelone) : 5 à 7 pta. par jour

97couturière (1900 ; Barcelone) : 2 pta. par jour

98ouvrier boulanger (1900 ; Barcelone) : 3,50 pta. par jour

99salaire moyen dans la construction (1905) : 3,50 pta. par jour

100salaire moyen dans les métiers du livre : 5,50 pta. par jour

101salaire moyen dans la métallurgie (1900) : 3,85 pta. par jour

102dessinateur dans une entreprise privée (vers 1900) : 140 pta. par mois

103employés de commerce (vers 1900) : environ 100 pta. par mois

104employés de commerce (vers 1900) : environ 100 pta. par mois

1051910-1920 :

106moyenne du salaire hebdomadaire des ouvriers (1914) : 24,90 pta.

107moyenne du salaire horaire des ouvriers qualifiés (1914) : 0,43 pta.

108moyenne du salaire horaire des ouvrières qualifiées (1914) : 0,17 pta.

109employé de lè r e classe dans un ministère (1918) : 5 000 pta. par an.

110PLIEGO SUELTO : Cahier imprimé et non relié ; par extension imprimés de colportage de 1 à 8 pages.

111PRINCIPAL (DEPENDIENTE) : Commis principal.

112PUESTO : Installation précaire, souvent amovible, qui sert à l’étalage des marchandises pour leur vente au détail ; éventuellement kiosque ou échoppe.

113REAL DECRETO : Décret royal.

114REAL ORDEN : Ordonnance royale.

115REGISTRO MERCANTIL : Registre où selon l’article 22 du Code du commerce du 30 mai 1829, puis du 22 août 1885, doivent être enregistrés les actes notariés concernant les sociétés.

116RELACION (ES) : Récit (s) de faits d’actualité généralement diffusés par les aveugles colporteurs d’imprimés.

117REPARTIDOR : Celui qui distribue à domicile les livraisons de romans, les fascicules et les journaux, essentiellement.

118REYES : Epiphanie, soit, en Espagne, l’époque des cadeaux de Noël.

119ROMANCE : Poème de vers octosyllabes ; par extension : imprimé de colportage lui servant de support. 98 ou 1898 : Année du « désastre » en Espagne, c’est-à-dire de la perte des dernières

120SAINETE : Pièce dramatique divertissante en un acte en général de caractère populaire qui était représentée à la fin des séances.

121SOCIO : Membre d’une société.

122SOCIO CAPITALISTA : Associé commanditaire.

123SOCIO INDUSTRIAL : Associé collectif ou commandité.

124SOLAR : Terrain à bâtir ou bâti.

125TEATRO REAL : Grand théâtre de Madrid.

126TERTULIA : Assemblée de personnes qui se réunissent habituellement pour discuter de quelque sujet, pour converser amicalement ou passer le temps.

127TRIBUNAL SUPERIOR DE GUERRA : Tribunal de cassation aux armées.

128TRIBUNAL SUPREMO : À la fois Cour de Cassation et Conseil d’Etat.

129VARE : 0.835 m.

130VERDE : Vert, licencieux, leste ou grivois.

131VISTILLA (LA) : Marché de Madrid.

132ZARZUELA : Petit drame lyrique où le parler alterne avec le chant.

© Casa de Velázquez, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search