Version classiqueVersion mobile

Scènes capitales

 | 
Jeanne Moisand

Planches

Texte intégral

L’affirmation de Madrid comme capitale du spectacle, 1885.

L’affirmation de Madrid comme capitale du spectacle, 1885.

Fond de carte : E. Valverde, La capital de España, 1883. D’après Anuario Bailly-Baillère, 1888 ; AVM. M. C. Ayllón, P. Lacasta, O. Tarancón, « Propiedad y mercado inmobiliario en Madrid - 1885 », in A. Bahamonde Magro (dir.), La Sociedad madrileña, t. II, pp. 162-173 ; V. Pinto Crespo, Madrid. Atlas histórico de la ciudad, t. II : 1850-1939, p. 347.

L’espace des théâtres madrilènes vers 1908 : vers des densités extrêmes.

L’espace des théâtres madrilènes vers 1908 : vers des densités extrêmes.

D’après « Tarifas de teatros », Boletín de la Sociedad de Autores, 1907-1909 ; Anuario Bailly-Baillière, 1908 ; V. Pinto Crespo, Madrid. Atlas histórico de la ciudad, t. II : 1850-1939, p. 349, p. 354, p. 405.
Salles mentionnées par la SAE et non situées : Salón Venecia,
La Montaña, Centro de Instrucción Comercial, Centro Católico, Círculo Los Luises, Centro Sorriano, Círculo Republicano Hospicio.

L’entrée de Barcelone dans la compétition théâtrale, vers 1888.

L’entrée de Barcelone dans la compétition théâtrale, vers 1888.

Fond de carte : J. Coroleu, Barcelona y sus alrededores. Informations : R. Ballesteros de La Torre, Guia de Barcelona, p. 39 ; ADB. C. Cornet Y Mas, Guia de Barcelona ; X. Fabregas, Història del teatre català ; V. Hurtado, J. Mestre, T. Miserachs, Atles d’història de Calalunya, p. 207.

Barcelone capitale théâtrale vers 1908.

Barcelone capitale théâtrale vers 1908.

D’après V. Hurtado, J. Mestre, T. Miserachs, Atles d’història de Calalunya ; « Tarifas de teatros », Boletín de la Sociedad de Autores, 1907, no 55 ; Anuario Bailly-Baillière, 1908 ; ADB. R. Bacardit, « La cultura teatral a Sant Andreu (1892-1897) ».
Salles non situées : Alcazar Español, Gran Peña, Palacio de Cristal, Fomento Ensanche, Niu Guerrer (Ancha 59), Fomento Marítimo ; salles associatives : Centro Republicano, Antichs Guerrers, Sociedad Euterpe, Llavor Catalana, Nova Colonia Geronina, El Datil, Fomento La Salud, La Violeta, Fraternidad Republicana.

1. Le Teatro Lírich (sala Beethoven, 1881), nouveau centre de l’élégance théâtrale barcelonaise, vu depuis la rue.

1. Le Teatro Lírich (sala Beethoven, 1881), nouveau centre de l’élégance théâtrale barcelonaise, vu depuis la rue.

Source : Álbum de vistas del Teatro Lírico de Barcelona, Barcelona, Sociedad Heliográfica, 1884, Biblioteca de Catalunya, Barcelona.

2. Plan du théâtre-casino Fomento Andresense, village industriel de Sant Andreu (1908, Arxiu de la Diputació de Barcelona).

2. Plan du théâtre-casino Fomento Andresense, village industriel de Sant Andreu (1908, Arxiu de la Diputació de Barcelona).

Source : Arxiu de la Diputació de Barcelona, Q-679, Exp. 10, Profil, Parterre, 2 étages, échelle 1/100.

Plans du théâtre Calvo-Vico : façade, section et plan des galeries de l’étage.

Plans du théâtre Calvo-Vico : façade, section et plan des galeries de l’étage.

Source : Arxiu administratiu de la Ciutat de Barcelona, Exp. 3210, Comisión de Ensanche, Año 1888.

Des personnages classiques joués par l’acteur catalan Lleó Fontova

1. Photographie d’un personnage de vieux patriarche rural. Bernat, de Las Joyes de la Roser, premier « drame rural de mœurs catalanes » (1866, Frederic Soler). Le vieux Bernat est un ancien combattant de la bataille du Bruc (première victoire de l’insurrection populaire catalane contre les troupes napoléoniennes pendant la guerre d’indépendance). Père rural modèle, il incarne l’autorité vertueuse et traditionnelle. Son fort sentiment antifrançais parachève l’effet d’opposition au bourgeois théâtral moderne.

1. Photographie d’un personnage de vieux patriarche rural. Bernat, de Las Joyes de la Roser, premier « drame rural de mœurs catalanes » (1866, Frederic Soler). Le vieux Bernat est un ancien combattant de la bataille du Bruc (première victoire de l’insurrection populaire catalane contre les troupes napoléoniennes pendant la guerre d’indépendance). Père rural modèle, il incarne l’autorité vertueuse et traditionnelle. Son fort sentiment antifrançais parachève l’effet d’opposition au bourgeois théâtral moderne.

2. Photographie d’un personnage de maire de village corrompu. Cinto Comelles, dans L’Esquella de la Torratxa (Frederic Soler, alias Pitarra, 1864). Le maire de village Cinto Comelles incarne sur scène les vices du mauvais gouvernement local : bêtise, alcoolisme, corruption, falsification des élections, etc.

2. Photographie d’un personnage de maire de village corrompu. Cinto Comelles, dans L’Esquella de la Torratxa (Frederic Soler, alias Pitarra, 1864). Le maire de village Cinto Comelles incarne sur scène les vices du mauvais gouvernement local : bêtise, alcoolisme, corruption, falsification des élections, etc.

Source : Album de fotografies de Lleó Fontova, Barcelona, N. Nobas Foto (vers 1870), Biblioteca de Catalunya, Barcelona.

1. Avenue du spectacle ouvrier (Barcelone, 1901).

1. Avenue du spectacle ouvrier (Barcelone, 1901).

Source : Arxiu Historic de la Ciutat de Barcelona, Fons Artis, caixa 43, Le Parallèle, vers 1901.

2. Meeting ouvrier au théâtre (Madrid, 1904).

2. Meeting ouvrier au théâtre (Madrid, 1904).

Photographie d’un meeting pour « la liberté des ouvriers prisonniers dans toute l’Espagne pour des questions liées au travail », théâtre Barbieri.

Source : El Gráfico, 11 juillet 1904, n° 29, p. 4.

Table des illustrations

Titre L’affirmation de Madrid comme capitale du spectacle, 1885.
Légende Fond de carte : E. Valverde, La capital de España, 1883. D’après Anuario Bailly-Baillère, 1888 ; AVM. M. C. Ayllón, P. Lacasta, O. Tarancón, « Propiedad y mercado inmobiliario en Madrid - 1885 », in A. Bahamonde Magro (dir.), La Sociedad madrileña, t. II, pp. 162-173 ; V. Pinto Crespo, Madrid. Atlas histórico de la ciudad, t. II : 1850-1939, p. 347.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 210k
Titre L’espace des théâtres madrilènes vers 1908 : vers des densités extrêmes.
Légende D’après « Tarifas de teatros », Boletín de la Sociedad de Autores, 1907-1909 ; Anuario Bailly-Baillière, 1908 ; V. Pinto Crespo, Madrid. Atlas histórico de la ciudad, t. II : 1850-1939, p. 349, p. 354, p. 405.Salles mentionnées par la SAE et non situées : Salón Venecia, La Montaña, Centro de Instrucción Comercial, Centro Católico, Círculo Los Luises, Centro Sorriano, Círculo Republicano Hospicio.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 226k
Titre L’entrée de Barcelone dans la compétition théâtrale, vers 1888.
Légende Fond de carte : J. Coroleu, Barcelona y sus alrededores. Informations : R. Ballesteros de La Torre, Guia de Barcelona, p. 39 ; ADB. C. Cornet Y Mas, Guia de Barcelona ; X. Fabregas, Història del teatre català ; V. Hurtado, J. Mestre, T. Miserachs, Atles d’història de Calalunya, p. 207.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 163k
Titre Barcelone capitale théâtrale vers 1908.
Légende D’après V. Hurtado, J. Mestre, T. Miserachs, Atles d’història de Calalunya ; « Tarifas de teatros », Boletín de la Sociedad de Autores, 1907, no 55 ; Anuario Bailly-Baillière, 1908 ; ADB. R. Bacardit, « La cultura teatral a Sant Andreu (1892-1897) ».Salles non situées : Alcazar Español, Gran Peña, Palacio de Cristal, Fomento Ensanche, Niu Guerrer (Ancha 59), Fomento Marítimo ; salles associatives : Centro Republicano, Antichs Guerrers, Sociedad Euterpe, Llavor Catalana, Nova Colonia Geronina, El Datil, Fomento La Salud, La Violeta, Fraternidad Republicana.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 245k
Titre 1. Le Teatro Lírich (sala Beethoven, 1881), nouveau centre de l’élégance théâtrale barcelonaise, vu depuis la rue.
Crédits Source : Álbum de vistas del Teatro Lírico de Barcelona, Barcelona, Sociedad Heliográfica, 1884, Biblioteca de Catalunya, Barcelona.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 49k
Titre 2. Plan du théâtre-casino Fomento Andresense, village industriel de Sant Andreu (1908, Arxiu de la Diputació de Barcelona).
Crédits Source : Arxiu de la Diputació de Barcelona, Q-679, Exp. 10, Profil, Parterre, 2 étages, échelle 1/100.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 33k
Titre Plans du théâtre Calvo-Vico : façade, section et plan des galeries de l’étage.
Crédits Source : Arxiu administratiu de la Ciutat de Barcelona, Exp. 3210, Comisión de Ensanche, Año 1888.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 42k
Titre 1. Photographie d’un personnage de vieux patriarche rural. Bernat, de Las Joyes de la Roser, premier « drame rural de mœurs catalanes » (1866, Frederic Soler). Le vieux Bernat est un ancien combattant de la bataille du Bruc (première victoire de l’insurrection populaire catalane contre les troupes napoléoniennes pendant la guerre d’indépendance). Père rural modèle, il incarne l’autorité vertueuse et traditionnelle. Son fort sentiment antifrançais parachève l’effet d’opposition au bourgeois théâtral moderne.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 21k
Titre 2. Photographie d’un personnage de maire de village corrompu. Cinto Comelles, dans L’Esquella de la Torratxa (Frederic Soler, alias Pitarra, 1864). Le maire de village Cinto Comelles incarne sur scène les vices du mauvais gouvernement local : bêtise, alcoolisme, corruption, falsification des élections, etc.
Crédits Source : Album de fotografies de Lleó Fontova, Barcelona, N. Nobas Foto (vers 1870), Biblioteca de Catalunya, Barcelona.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 26k
Titre 1. Avenue du spectacle ouvrier (Barcelone, 1901).
Crédits Source : Arxiu Historic de la Ciutat de Barcelona, Fons Artis, caixa 43, Le Parallèle, vers 1901.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre 2. Meeting ouvrier au théâtre (Madrid, 1904).
Légende Photographie d’un meeting pour « la liberté des ouvriers prisonniers dans toute l’Espagne pour des questions liées au travail », théâtre Barbieri.
Crédits Source : El Gráfico, 11 juillet 1904, n° 29, p. 4.
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/19104/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 64k

© Casa de Velázquez, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search