Version classiqueVersion mobile

Mémoires hispaniques

 | 
Patrick Le Roux

Notes et références

Texte intégral

Étant donné l’esprit de la collection et du livre, j’ai décidé de ne pas mettre, sauf rares exceptions, de notes infrapaginales qui auraient été ou trop longues ou trop succinctes. Les références évitent les renvois répétitifs et visent à mettre en exergue la réflexion. Ce sont exclusivement celles d’un choix d’auteurs et d’ouvrages, mentionnés dans l’exposé ou utilisés sans être cités ni par le nom de l’auteur ni par un titre. L’inverse est vrai également : des auteurs répertoriés n’apparaissent pas dans cette rubrique. Il est évident que l’exposé doit aussi beaucoup à bien d’autres lectures variées. Les sources sont limitées aux textes anciens les plus importants pour l’historiographie de la péninsule Ibérique romaine.

I. — Notes

1 P. XXXVIII, d’après L’Ecclésiaste, 1 : 9.

2 Miguel Torga, Vendange [1945], Paris, Éditions Corti, 1999 (trad. française).

3 D’après Bernard de Morlaix dit « de Cluny », De contemptu mundi, livre I, vers 952 : « Stat Roma pristina nomine, nomina nuda tenemus ».

4 Aulu Gelle, Nuits Attiques, XVI, 13, d’après F. Jacques.

II. — Références des textes anciens

Appien, Histoire romaine. Livre VI : L’Ibérique, éd. et trad. par Paul Goukowsky, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1997.

Aulu Gelle, Les Nuits Attiques, éd. et trad. par Yvette Julien, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 2002, t. IV, livres XVI-XX.

Aurelius Victor, Livre des Césars, éd. et trad. par Pierre Dufraigne, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 2002.

DionCassius (Cassius Dio), Histoire romaine [Roman History], éd. et trad. anglaise par Earnest Cary, Londres-Cambridge (Mass.), The Loeb Classical Library, 1973-1976, t. IV-IX.

Histoire Auguste, t. I : Vies d’Hadrien, Aelius, Antonin, éd. et trad. par Jean-Pierre Callu, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1992.

Historiens romains : historiens de la République [1968], t. I : Tite-Live, Salluste ; t. II : César, éd. et trad. par Gérard Walter, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1984.

Martial, Épigrammes, éd. et trad. par Henri-J. Izaac, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1973, t. I-II.

Orose, Adversus paganos : Histoires contre les païens, éd. et trad. par Marie-Pierre Arnaud-Lindet, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1990-1991 (3 vol.).

Pline l’Ancien, Histoire Naturelle. Livre III, éd. et trad. par Hubert Zehnacker, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1998.

Plutarque, Vies des hommes illustres [1565], trad. par Jacques Amyot, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1937, t. I.

Polybe, Histoires. Livre VI, éd. et trad. par Raymond Weil, avec la coll. de Claude Nicolet, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1977.

Salluste, Catilina. Jugurtha. Fragments des Histoires, éd. et trad. par Alfred Ernout, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1974 (10e éd.).

Sénèque, Entretiens. Lettres à Lucilius, éd. Paul Veyne, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1993.

Strabon, Géographie. Livres III et IV, éd. et trad. par François Lasserre, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1966, t. II.

Suétone, Vies des douze Césars, t. I : César - Auguste, éd. et trad. par Henri Ailloud, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1931.

Tacite, Annales, éd. et trad. par AA. VV., Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1957-1990, t. I-IV.

Tacite, Histoires, éd. et trad. par Henri Goelzer, Paris, Les Belles Lettres, CUF, 1965, t. I-II.

III. — Références bibliographiques

Introduction

Jean-Pierre Amalric, Espagne, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Petite planète », 1976.

Miguel de Cervantes, El ingenioso hidalgo Don Quijote de la Mancha, John Jay Allen (éd.), Madrid, Cátedra, coll. « Letras Hispánicas », 1989, t. I et II (11e éd.).

Carlo Ginzburg, À distance. Neuf essais sur le point de vue en histoire [1998], trad. de l’italien par Pierre-Antoine Fabre, Paris, Gallimard, Bibliothèque des Histoires, 2001.

La Vida de Lazarillo de Tormes y de sus fortunas y adversidades [Alcalá, Burgos, Medina del Campo, 1554], éd. et trad. par Roland Labarre, Genève, Droz, coll. « Cahiers d’humanisme et renaissance », 2009.

Patrick Le Roux, L’armée romaine et l’organisation des provinces ibériques d’Auguste à l’invasion de 409, Paris, De Boccard, Publications du Centre Pierre Paris (8), 1982.

Patrick Le Roux, Romanos de España. Ciudades y política en las provincias [siglo ii a. C. - siglo iii d. C.], Barcelone, Bellaterra, coll. « Bellaterra arqueología », 2006 (trad. espagnole révis. et augment.).

Patrick Le Roux, La péninsule Ibérique aux époques romaines (fin du iiie s. av. n.è. - début du vie s. de n.è.), Paris, Armand Colin, coll. « U », 2010.

Miguel Torga, Portugal, trad. par Claire Cayron, Paris, José Corti, coll. « Ibériques », 1996.

Chronique d’une histoire annoncée

Jose Álvarez Junco, L’idée d’Espagne. La difficile construction d’une identité au xixe siècle, trad. de Laurence Viguié, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2011.

Jean-Gérard Gorges, José d’Encarnação, Trinidad Nogales Basarrate et Antonio Carválho (éd.), Lusitânia Romana entre o mito e a realidade. Actas da VI Mesa-Redonda Internacional sobre a Lusitânia Romana (Cascais, 4 a 6 de Novembro de 2004), Cascais, Câmara Municipal de Cascais, 2009.

Johann Gottfried von Herder, Une autre philosophie de l’histoire [1774, éd. allemande], Paris, Aubier-Montaigne, 1964 (trad. française).

Éric Hobsbawm, Nations et nationalisme depuis 1780. Programme, mythe, réalité [1990], Paris, Gallimard, 1992 (trad. française).

Victor Hugo, Théâtre complet, Paris, Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade, 1964, t. I.

Ramón Menéndez Pidal (dir.), Historia de España, t. II : España romana (218 a. de J.-C. - 414 d. de J.-C.) [1947], Madrid, Espasa-Calpe, 1962.

Jules Michelet, Le Peuple, intro. et n. par Pierre Viallaneix, Paris, Flammarion, coll. « Champs », 1974.

Claude Nicolet, La fabrique d’une nation. La France entre Rome et les Germains, Paris, Éditions Perrin, coll. « Pour l’Histoire », 2003.

Mauricio Pastor Muñoz, Viriato. O herói lusitano que lutou pela liberdade do seu povo [2004], Lisbonne, A esfera dos livros, 2006 (trad. portugaise).

Michel Serres, Rome, le livre des fondations, Paris, Bernard Grasset, 1983.

William Shakespeare, Œuvres complètes, Paris, Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade, 1959 (2 vol.).

Giambattista Vico, La Science nouvelle [1744], trad. et présenté par Alain Pons, Paris, Fayard, coll. « L’Esprit de la Cité », 2001.

Fernando Wulff, Las esencias patrias. Historiografía e Historia antigua en la construcción de la identidad española (siglos xvi-xx), Barcelone, Crítica, 2003.

Le beurre et l’huile

Jean-Pierre Brun, Le vin et l’huile dans la Méditerranée antique. Viticulure, oléiculture et procédés de fabrication, Paris, Éditions Errance, Collection des Hespérides, 2003.

Gonzalo CruzAndreotti, Estrabón e Iberia. Nuevas perspectivas de estudio, Málaga, Universidad de Málaga, 1999.

Gonzalo Cruz Andreotti, Patrick Le Roux et Pierre Moret (éd.), La invención de una geografía de la Península Ibérica ; t. I (2006) : La época republicana ; t. II (2007) : La época imperial, Málaga-Madrid.

Estrabón, Geografía de Iberia, trad. par Javier Gómez Espelosín, présent., n. et comment. de Gonzalo CruzAndreotti, Marco V. García Quintela et Javier Gómez Espelosín, Madrid, Alianza Editorial, coll. « Clásicos de Grecia y Roma », 2007.

Christian Jacob, Géographie et ethnographie en Grèce ancienne, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 1991.

Claude Lévi-Strauss, Race et histoire, Paris, Éditions Gonthier, Bibliothèque Médiations, 1961.

Claude Lévi-Strauss, Le regard éloigné, Paris, Plon, 1983.

Patrick Thollard, La Gaule selon Strabon. Du texte à l’archéologie : « Géographie » livre IV, traduction et études, Paris -Aix-en-Provence, Éditions Errance - Centre Camille Jullian, Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine (2), 2009.

Pierres qui parlent et ne parlent pas

Juan Manuel Abascal Palazón, Los nombres personales en las inscripciones latinas de Hispania (NPILH), Murcie, Universidad Complutense de Madrid - Universidad de Murcia, 1994.

L’Année épigraphique (AE), Presses universitaires de France, Paris, depuis 1888.

Mireille Corbier, Donner à voir, donner à lire. Mémoire et communication dans la Rome ancienne, Paris, CNRS Éditions, 2006.

Corpus Inscriptionum Latinarum (CIL), t. II : Inscriptiones Hispaniae Latinae, edidit Aemilius Hübner et Walter de Gruyter, Berlin, 1869 et Supplementum, 1892.

Hispania Antiqua Epigraphica (HAE), Madrid, CSIC, 1950- 1965, t. I-XVI.

Hispania Epigraphica (HEp), Madrid, Universidad Complutense, 1989-2011, t. I-XVII.

Jean-Marie Lassère, Manuel d’Épigraphie romaine, Paris, Picard, coll. « Antiquité-synthèses » (8), 2005 (2 vol.).

Nicolas Mathieu, L’Épitaphe et la Mémoire. Parenté et identité sociale dans les Gaules et Germanies romaines, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2011.

Alain Tranoy, La Galice romaine. Recherches sur le Nord-Ouest de la péninsule Ibérique dans l’Antiquité, Paris, De Boccard, Publications du Centre Pierre Paris (7), 1981.

José Vives (éd.), Inscripciones latinas de la España Romana (ILER) : Antología de 6.800 textos, Barcelone, Universidad de Barcelona, 1972 (2 vol.).

Hadrien sans Italica

Antonio Caballosrufino (éd.), Itálica-Santiponce : Municipium y Colonia Aelia Italicensium, Rome, L’Erma di Bretschneider, coll. « Ciudades romanas de Hispania » (7), 2010.

Raymond Chevallier et Rémi Poignault, L’Empereur Hadrien, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que-Sais-Je ? » (3280), 1998.

Françoise Des Boscs-Plateaux, Un parti hispanique à Rome ? Ascension des élites hispaniques et pouvoir politique d’Auguste à Hadrien (27 av. J.-C. - 138 ap. J.-C.), Madrid, Bibliothèque de la Casa de Velázquez (32), 2005.

François Jacques, Le Privilège de liberté. Politique impériale et autonomie municipale dans les cités de l’Occident romain (161-244), Rome, Collection de l’École française de Rome (76), 1984.

Thorsten Opper (éd.), Hadrian, Empire and Conflict, catalogue d’exposition, Londres, The British Museum Press, 2008.

Bernard Rémy, Antonin le Pieux (138-161) : le siècle d’or de Rome, Paris, Fayard, 2005.

Marguerite yourcenar, Mémoires d’Hadrien, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 1958 et 1974.

Dans l’atelier de Clio

Hannah Arendt, La Crise de la culture [1954], trad. de l’anglais sous la dir. de Patrick Lévy, Paris, Gallimard, coll. « Folio/ Essais », 1972.

Jean-Claude Gardin, Une Archéologie théorique, Paris, Hachette, 1979.

Carlo Ginzburg, Le fil et les traces. Vrai faux fictif [2006], trad. de l’italien par Martin Rueff, Lagrasse, Verdier, 2010.

François Hartog, Évidence de l’histoire. Ce que voient les historiens, Paris, Éditions EHESS, 2005.

Jacques Le Goff et Pierre Nora (dir.), Faire de l’Histoire, Paris, Gallimard, 1986 (réédition) [3 vol.].

Claude Lévi-Strauss, La Pensée sauvage, Paris, Plon, 1962.

Karl Marx, Œuvres III : Philosophie (1982), Œuvres IV : Politique (1994), éd. Maximilien Rubel, Paris, Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade.

Jules Michelet, La Sorcière, chronol. et préf. par Paul Viallaneix, Paris, Garnier-Flammarion, 1966.

Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra (ou Ainsi parla Zarathoustra). Un livre pour tous et pour personne, trad. par Georges-Arthur Goldschmidt, Paris, Le Livre de poche, coll. « Classiques », 1972.

Paul Ricœur, La Mémoire, L’Histoire, L’Oubli, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L’ordre philosophique », 2000.

Véronique Sales (dir.), Les Historiens, Paris, Armand Colin, 2003.

Paul Veyne, Comment on écrit l’Histoire : essai d’épistémologie [1971], suivi de Foucault révolutionne l’histoire, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points » (H40), 1979.

Giambattista Vico, Vie de Giambattista Vico écrite par lui-même, trad. par Jules Michelet, revue, corr. et présent. par Davide Luglio, Paris, Allia, 2004.

Nouveaux chemins ?

Jorge de Alarcão, A Escritura do tempo e a sua verdade (Ensaios de Epistemologia da Arqueologia), Coïmbre, Quarteto, Coleccão Caminho (2), 2000.

Jean-Loup Amselle, Logiques métisses. Anthropologie de l’identité en Afrique et ailleurs, Paris, Éditions Payot, coll. « Petite bibliothèque Payot », 2009 (3e éd.).

Antonio Caballos Rufino et Sabine Lefebvre (éd.), Roma generadora de identidades. La experiencia hispana, Madrid, Collection de la Casa de Velázquez (123), 2011.

Gonzalo Cruz Andeotti et Bartolomé Mora Serrano, Identidades étnicas - Identidades políticas en el mundo prerromano hispano, Málaga, Universidad de Málaga, 2004.

Henri Bergson, L’évolution créatrice, éd. critique Frédéric Worms, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige - Grands textes », 2007.

Denys Cuche, La notion de culture dans les sciences sociales, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2004 (3e éd.).

Florence Dupont, Rome, la ville sans origine. L’Énéide : un grand récit du métissage ?, Paris, Gallimard, coll. « Le Promeneur », 2011.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Phénoménologie de l’Esprit, trad. par Jean-Pierre Lefebvre, Paris, Aubier, coll. « Bibliothèque philosophique », 1991.

Jean Leduc, Les Historiens et le temps. Conceptions, problématiques, écritures, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points » (H259), 1999.

Friedrich Nietzsche, Le gai savoir, présent. et trad. par Patrick Wotling, Paris, Garnier-Flammarion, 2007.

Friedrich Nietzsche, La Généalogie de la morale, trad. par Patrick Wotling, Paris, Le Livre de poche, 2000.

Épilogue Espagnes romaines au fil des temps

Francis Fukuyama, La Fin de l’histoire et le dernier homme, Paris, Flammarion, coll. « Champs », 1992.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La raison dans l’Histoire : introduction à la Philosophie de l’Histoire, trad. par Kostas Papaioannou, Paris, Plon, coll. « Le monde en 10/18 », 1965.

Pierre Nora, Historien public, Paris, Gallimard, 2011.

© Casa de Velázquez, 2012

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search