Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les mozarabes

 | 
Cyrille Aillet

Annexes

Texte intégral

Carte 1. — Mention d’évêque en al-Andalus aux IXe et Xe siècles

Carte 2. — L’implantation chrétienne en Bétique à la fin du IXe siècle

Carte 3. — Mentions d’évêques en al-Andalus aux XIe et XIIe siècles

Carte 4. — Les Hispani dans le Nord de la péninsule Ibérique (IXe-XIIe siècle)

Carte 5. — Lorvão et les confins de la Beira (IXe-XIIe siècle)
[d’après Rui de Azevedo, « O mosteir° de Lorvão]

Pl. I. — Biblia Hispalense, BNE, ms. Vit. 13.1, f° 161r°

Pl. II. — Eusèbe de Césarée, Historia ecclesiastica, ACL, ms. 15, f° 10r° (IXe siècle)

Pl. III. — Grégoire le Grand, Moralia in Iob, BCT, ms. 11.4, f° 249r° (Xe siècle)

Pl. IV. — Samson, Apologeticus, BNE, ms. 10.018, f° 152v° (IXe siècle)

Pl. V. — Isidore de Séville, Étymologies, BNE, ms. Vit. 14.3, f° 117v° (IXe/Xe siècle)

Pl. VI. — Livre des juges, BNE, ms. 10.064, f° 81v° (Xe/XIe siècle)

Pl. VII. — Compilation grammaticale, BCT, ms. Caja 99.30, f° 9v° (XIIe siècle)

Pl. VIII. — Biblia Hispalense, BNE, ms. Vit. 13.1, f° 106r° (988)

COMMENTAIRES DES PLANCHES

1Planche I : Biblia hispalense, BNE, ms. Vit. 13.1, f° 161r°

2L’une des enluminures de la Bible de Séville. Outre que l’on possède très peu d’enluminures réalisées en al-Andalus, celle-ci est l’une des seules à dénoter une influence islamique. Il s’agit du prophète Michée, représenté portant le turban et drapé dans cette large tunique.

3Planche II : Eusèbe de Césarée, Historia ecclesiastica, ACL, ms. 15, f° 10r° (IXe siècle)

4Deux gloses lexicales en arabe du IXe ou du début du Xe siècle, dans un manuscrit de l’Histoire ecclésiastique d’Eusèbe de Césarée. Cet ouvrage a sans doute été copié à Cordoue au IXe siècle, avant d’arriver au monastère d’Abellar où il fut consulté et annoté par des clercs arabophones.

5Planche III : Grégoire le Grand, Moralia in Iob, BCT, m. 11.4, f° 249r° (Xe siècle)

6Ce manuscrit contenant les Moralia in Iob de Grégoire le Grand a sans doute été copié entre 914 et 956 pour l’évêque Dulcidius de Zamora. L’ouvrage contient plus d’une centaine de notes en arabe, témoignage de l’activité intellectuelle de l’entourage chrétien arabophone de cet évêque. Les lecteurs se sont attachés tout particulièrement à la traduction de versets bibliques. Signalée par l’appel de note φ, fréquent dans les manuscrits léonais et « mozarabes », on observe ici la transposition d’un passage de Luc 12, 20 (Stulte, hac nocte animam meam tuam repetunt a te ; quæ autem parasti, cuius erunt ?) : ayūhā l-ğāhil inna fī haḏihi l-layla yasīlu ‘anka nafsuka fa li-man yakūn ğama‘ l-laḏī ‘adadtahu.

7Planche IV : Samson, Apologeticus, BNE, ms. 10.018, f° 152v° (IXe siècle)

8Ce manuscrit a certainement connu une double vie, sans doute copié en al-Andalus au Xe, voire au XIe siècle au plus tard, avant de rejoindre les fonds de la cathédrale de Tolède dès le Moyen Âge. Les notes en arabe appartiennent à des mains différentes et peut-être aussi à des phases distinctes. Les plus intéressantes sont des traductions de l’Apologeticus de l’abbé Samson, qui révèlent l’acquisition d’un lexique théologique proche du kalām oriental. La note visible sur cette illustration est étudiée au chapitre v.

9Planche V : Isidore de Séville, Étymologies, BNE, ms. Vit. 14.3, f° 117v° (IXe/Xe siècle)

10Voici quelques-unes des 1.200 gloses lexicales de ce codex des Étymologies. Il s’agit ici de traductions de termes géographiques correspondant au chapitre xiii, De mundo et partibus. On y décèle une adaptation du lexique isidorien au champ sémantique de la géographie arabe.

11Planche VI : Livre des juges, BNE, ms. 10.064, f° 81v° (Xe/XIe siècle)

12On ignore l’origine de cet exemplaire du Forum iudicum. Certains chercheurs pensent qu’il a été copié en al-Andalus au IXe ou au Xe siècle, mais les notes en arabe qui le parsèment semblent plus tardives. Arrivé à Tolède au Moyen Âge, il pourrait avoir été annoté en arabe dans cette ville au XIIe ou au XIIIe siècle.

13Planche VII : Compilation grammaticale, BCT, ms. Caja 99.30, f° 9v° (XIIe siècle)

14Cette compilation a été copiée sur du parchemin palimpseste à Tolède au XIIe siècle. Pieter Van Koningsveld estime qu’il s’agit d’un ouvrage destiné à l’apprentissage du latin, pour un public chrétien plus familier de l’arabe que de cette langue. Cela explique que le texte latin soit truffé de gloses arabes.

15Planche VIII : Biblia hispalense, BNE, ms. Vit. 13.1, f° 106r° (988)

16L’un des nombreux passages anti-judaïques de la Bible de Séville. Il s’agit de commentaires au livre d’Isaïe, qui contient à lui seul cent vingthuit notes arabes, sur un ensemble de près de deux-cents. On aperçoit sur ce folio cinq notes en arabe :

Verset

Contexte

Glose arabe et traduction

1, 26

Lamentations sur Jérusalem, tombée dans le vice

Mā yaf‘ al fīhim ba‘d al-qiyāma (« Voilà ce qu’il leur fera après le Jugement Dernier !)

2, 2

Vision du mont Sion

Haḏā l-ğabal huwa al-masīḥ wa ummatuhu (« Cette montagne, c’est le Messie et sa communauté »)

2, 20

Jugement Dernier

Fa-in lam yuḥibb haḏā fa- […] yakūn fa-l-yahūd al-yawm iḏan aḥābba al-timṭān (texte incomplet)

2, 22

Yahvé ordonne aux croyants de se tenir à l’écart de « l’homme qui n’a qu’un souffle dans les narines ». Les Juifs, voyant en lui le Christ, invoquaient ce verset pour rejeter sa mission prophétique.

Haḏā l-rağul huwa l-masīḥ (« Cet homme, c’est le Messie »).

3, 1

Thème de l’anarchie qui règne à Jérusalem

Kamā nara’hum al-yawm (« Comme on les voit aujourd’hui »).

Table des illustrations

Légende Carte 1. — Mention d’évêque en al-Andalus aux IXe et Xe siècles
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 976k
Légende Carte 2. — L’implantation chrétienne en Bétique à la fin du IXe siècle
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 784k
Légende Carte 3. — Mentions d’évêques en al-Andalus aux XIe et XIIe siècles
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 864k
Légende Carte 4. — Les Hispani dans le Nord de la péninsule Ibérique (IXe-XIIe siècle)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 860k
Légende Carte 5. — Lorvão et les confins de la Beira (IXe-XIIe siècle)[d’après Rui de Azevedo, « O mosteir° de Lorvão]
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Légende Pl. I. — Biblia Hispalense, BNE, ms. Vit. 13.1, f° 161r°
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-6.png
Fichier image/png, 2,6M
Légende Pl. II. — Eusèbe de Césarée, Historia ecclesiastica, ACL, ms. 15, f° 10r° (IXe siècle)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-7.png
Fichier image/png, 2,7M
Légende Pl. III. — Grégoire le Grand, Moralia in Iob, BCT, ms. 11.4, f° 249r° (Xe siècle)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-8.png
Fichier image/png, 1,7M
Légende Pl. IV. — Samson, Apologeticus, BNE, ms. 10.018, f° 152v° (IXe siècle)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-9.png
Fichier image/png, 2,8M
Légende Pl. V. — Isidore de Séville, Étymologies, BNE, ms. Vit. 14.3, f° 117v° (IXe/Xe siècle)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-10.png
Fichier image/png, 3,4M
Légende Pl. VI. — Livre des juges, BNE, ms. 10.064, f° 81v° (Xe/XIe siècle)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-11.png
Fichier image/png, 3,2M
Légende Pl. VII. — Compilation grammaticale, BCT, ms. Caja 99.30, f° 9v° (XIIe siècle)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-12.png
Fichier image/png, 1,9M
Légende Pl. VIII. — Biblia Hispalense, BNE, ms. Vit. 13.1, f° 106r° (988)
URL http://books.openedition.org/cvz/docannexe/image/1520/img-13.png
Fichier image/png, 3,2M

© Casa de Velázquez, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540