Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Quand les jeunes voyagent

 | 
Luc Greffier
, 
Elodie Brisset

Conclusion

Texte intégral

1Initié par l’association Vacances Ouvertes puis mis en œuvre et développé par la Région Aquitaine (désormais Nouvelle-Aquitaine) dans le cadre de sa politique sociale du tourisme et de la jeunesse, le dispositif Sac Ados a permis, depuis son lancement en région en 2006, le départ de plus de 5000 jeunes. Le travail de recherche à l’origine de cet ouvrage a été l’occasion de produire une analyse des écrits et des discours de ces jeunes (partis au cours de l’année 2015) lorsqu’ils évoquent leurs pratiques vacancières. Mais cette attention portée aux discours juvéniles ne pouvait se faire sans laisser une place d’une part au contexte institutionnel qui permet leur départ et d’autre part sans entendre ce que disent les adultes directement engagés dans l’accompagnement des projets, sans oublier les parents qui peuvent mesurer les effets du départ de leur enfant.

2Car il est clair que si les jeunes ne partent pas en voyage pour apprendre, ils apprennent en partant à mobiliser trois niveaux de compétences qui s’imbriquent et se renforcent mutuellement :

  • ils développent leur sens de l’autonomie et à ce titre on peut dire que le dispositif Sac Ados est un vecteur de formation et d’éducation ;

  • ils acquièrent des compétences en matière de gestion de projets, compétences qui sont transférables dans le cadre de l’élaboration de projets de formation (poursuite d’études) ou de projets professionnels ;

  • ils enrichissent également leurs compétences sociales et culturelles, le voyage étant l’occasion renouvelée d’appréhender l’histoire ou la géographie, d’élaborer des itinéraires, de se confronter à l’altérité et de savoir se présenter, etc.

3Les projets de voyage peuvent à ces différents titres être considérés comme des temps d’interactions sociales privilégiées de par la nature de ce qu’ils sont, c’est-à-dire des temps partiellement libérés des contraintes du quotidien, et en particulier des contraintes symboliques de formation académique. Mais si l’on considère avec Heinz WISMANN que l’éducation « n’est pas transmettre des connaissances, mais qu’au sens propre, éduquer, c’est conduire quelqu’un hors de ce qui le tient prisonnier » alors, le dispositif Sac Ados, par l’effet de levier qu’il produit, inscrivant les jeunes dans une dynamique autonomisante, peut sans aucun doute être considéré en tant qu’acte éducatif.

4Il ne s’agit pas là d’essentialiser les temps vacanciers en leur attribuant des valeurs éducatives « en soi », mais de considérer qu’ils ouvrent des perspectives d’émancipation à ceux qui parviennent à s’en saisir. A ce titre, on peut dire que le Sac Ados est un dispositif d’accompagnement des jeunes vers leur vie d’adulte.

Je vous écris de Rome…

Je vous écris de Rome…

Sac Ados, on s’en souviendra ! ! !

Sac Ados, on s’en souviendra ! ! !

Table des illustrations

Titre Je vous écris de Rome…
URL http://books.openedition.org/cse/docannexe/image/707/img-1.png
Fichier image/png, 2,1M
Titre Sac Ados, on s’en souviendra ! ! !
URL http://books.openedition.org/cse/docannexe/image/707/img-2.png
Fichier image/png, 4,1M

© Carrières Sociales Editions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540