Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Animation & économie sociale et solidaire

 | 
Aurélie Carimentrand
, 
Marius Chevallier
, 
Sandrine Rospabé

Conclusion

Texte intégral

1Nous avons souhaité montrer dans ce livre que l’animation socioculturelle pouvait s’inscrire dans une éducation à l’ESS politique visant un développement de l’esprit critique des citoyens sur l’économie. Qu’elle passe par de la sensibilisation à des modes alternatifs de consommation, d’épargne, d’échanges et de production, par de l’accompagnement des jeunes à la création de structures d’ESS, par l’animation de systèmes d’échanges locaux, de cafés associatifs et coopératifs, de jardins partagés etc., l’animation socioculturelle défend la pertinence d’activités économiques démocratiques, non lucratives, respectueuses de l’humain et de l’environnement. Ces projets d’éducation à l’ESS, encore minoritaires dans le champ de l’animation, se développeront si les formations d’animatrices et animateurs s’en emparent, renforcent leurs enseignements en ESS, facilitent les stages dans des structures de l’ESS « innovantes » et réfléchissent aux liens entre compétences « classiques » de l’animation (dynamique de groupe, gestion des conflits, méthodologie de projet) et mise en œuvre de projets économiques alternatifs.

© Carrières Sociales Editions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter