Version classiqueVersion mobile

Pierre Boulez, Techniques d'écriture et enjeux esthétiques

 | 
Jean-Louis Leleu
, 
Pascal Decroupet

… « “sans cause extérieure apparente, ni affluents, ni glaciers, ni orages” »… La construction de l’hétérophonie dans les versets de Rituel*

Paolo Dal Molin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les développements par « interruptions alternatives1 » qui caractérisent la première phase de Rituel. In memoriam Bruno Maderna2 (I-XIV) – au sein de laquelle sont distribuées de manière antiphonique ‘séquences’ ‘hétérophoniques’ et ‘homophoniques’ (‘Sorte de versets [Modéré] et répons [Très Lent] pour une cérémonie imaginaire3’) – et leur longue dissolution dans la ‘Coda4’ finale (XV) – jusqu’à l’« absorption du son par le silence5 » – obéissent, les premiers, à un principe d’accumulation (de 1 à 7) auquel se combine un ordre d’agencement interne (< 1 3 4 2 6 7 5 >, dorénavant Θ), la seconde à un principe inverse de réduction (de 7 à 1)6. L’accumulation de 1 à 7 se marque par l’augmentation régulière du nombre des figures – ([note-« anacrouse »] [note-« accent »] [note ou groupe-« désinence »] dans les répons7) ([note ou groupe-anacrouse] [note-accent] dans les versets) –, à la fois dans les séquences impaires – dont les figures/sections sont désignées dans la partition par les let...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search