Version classiqueVersion mobile

Figures sonores

 | 
Theodor W. Adorno

VI. Alban Berg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En ce 24 décembre 1955, jour de Noël, cela fait déjà vingt ans que Berg est mort. Le temps qui s’est écoulé entre 1935 et 1955 n’a pas été marqué par la continuité et le développement constant de l’expérience, mais par des ruptures catastrophiques ; celui qui fut alors contraint à l’émigration a le sentiment que, en fin de compte, de longues années ont été retranchées avec violence de sa propre vie, et il en vient facilement à s’imaginer que son existence, au fond, n’est qu’une prolongation de ce qui fut alors détruit. C’est pourquoi on a peine à concevoir que Berg soit parti depuis si longtemps déjà, et qu’il faille évoquer le souvenir de celui-là même dont on n’est jamais parvenu à admettre tout à fait la disparition. Prenant la parole en mémoire de Berg, on se sent coupable d’apposer un sceau sur l’événement de sa mort. Or ce sentiment n’a pas seulement sa raison d’être subjective ; il est aussi lié à la vie qui lui est échue après sa mort : celle de son œuvre. Dix années durant,...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search