Version classiqueVersion mobile

Figures sonores

 | 
Theodor W. Adorno

V. Antécédents historiques, de la composition sérielle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’objection courante vis-à-vis des nouveaux principes formels désignés par les noms de « composition sérielle, technique dodécaphonique ou musique sérielle » consiste à les suspecter de n’être que des règles arbitraires, extérieures à la composition même, et qui ne feraient qu’organiser en apparence ce qui se passe concrètement dans la musique sans la pénétrer en profondeur. Une musique de ce type se scinderait en un agencement abstrait, non perceptible en tant que tel, et quelque chose de chaotique pour l’oreille qui l’écoute. Il est incontestable qu’une telle musique existe, comme beaucoup de mauvaise musique contemporaine tout court ; cependant, il y avait tout autant de mauvaises compositions dans la musique traditionnelle, qui ne tenaient qu’en surface grâce au système des relations tonales, sans que véritablement la structure et l’événement isolé fassent un. Et tout comme ce reproche-ci ne porte pas sur toute la musique classique, celui-là ne concerne pas non plus l’ensemble d...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search