Version classiqueVersion mobile

Figures sonores

 | 
Theodor W. Adorno

III. Nouvelle Musique, interprétation, public

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Celui qui écoute beaucoup de Nouvelle Musique, et en particulier des œuvres qu’il connaît précisément, ne se laissera pas enlever de la tête, en dépit de toute sa sympathie pour les interprètes qui se risquent dans ce qui est incommode et ingrat, qu’un grand nombre d’exécutions sont incompréhensibles ; pas seulement pour le profane, qui ne s’attend pas à ce qu’il en soit autrement et souhaite même qu’il en soit ainsi, mais précisément pour celui aussi qui est familier de la musique proposée et qui s’y identifie. À la vérité, celle-ci sonne à maint égard comme se la représente le béotien indigné : chaotique, laide, dépourvue de sens. La pointe macabre d’Alban Berg selon laquelle il pouvait en général s’imaginer comment cela s’était passé d’après la critique qu’en faisait son ennemi invétéré, le vieux Korngold, fixe impeccablement cette expérience. Mais la conviction de l’incompréhensibilité de la Nouvelle Musique s’est installée dans le public et également chez de nombreux interprète...

© Éditions Contrechamps, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search