Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Un siècle de création musicale aux États-Unis

 | 
Laurent Denave

Deuxième partie. Admission de la modernité dans un monde musical plus autonome (1915-1929)

Conclusion de la deuxième partie

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Pour démystifier certaines idées reçues sur la réception de la musique moderne, et en particulier l’idée d’une complète marginalité de cette musique aux États-Unis dans les années 1920, la musicologue Carole Oja insiste sur la bonne réception faite à la musique d’Edgard Varèse, compositeur considéré par certains critiques comme un « dieu » (Oja, 2000, p. 25-44). Il faut sans doute relativiser le succès de Varèse en le comparant à celui obtenu par Ernest Bloch au même moment : la musique de Varèse a été discutée dans la presse et jouée lors des concerts organisés par l’International Composers’Guild (devant plusieurs centaines de personnes), mais elle a rarement été jouée par les orchestres de premier rang, contrairement à celle de Bloch. Toujours est-il qu’il est vrai que durant ces années, les compositeurs « ultra-modernes » les plus importants comme Varèse n’ont pas été isolés, ignorés ou même systématiquement méprisés par la critique et une partie du public de concert. La modernit...

© Éditions Contrechamps, 2012

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540